D41-16
T7-39/42

Traduction: AJH
Dernière Modification: 16/09/2017
Format non encore vérifié
Titre de la lettre : - Découverte par OUMMO de planètes habitées
- Rémunération et classification sur OUMMO
- Concept et jouissance de biens sociaux sur OUMMO
- La propriété privée n'existe pas sur OUMMO
Date : 1966
Destinataires : Monsieur Sesma
Langue d'origine : Espagnol
Notes : Lettre 16 d'un total de 112 pages ?
Nous n'avons pas de certitude absolue que cette "information accessoire" fasse parti de la série référencée 41 par Darnaude.

INFORMATION ACCESSOIRE
Copies distribuées: 2
Langues: Espagnol - Français

113 - DÉCOUVERTES D'AUTRES PLANÈTES HABITÉES RÉALISÉES PAR UMMO

Dans nos déplacements, nous ne sommes même pas encore parvenus aux limites de notre galaxie. Nos techniques de voyages spatiaux doivent s'adapter en fonction de certaines courbures de l'espace. Nous ne pouvons donc pas nous déplacer où et quand nous voulons.

Au long de notre HISTOIRE les contacts établis sont les suivants (les dates correspondent à notre dernière époque, années UMMO).

An 27/32465,5616 (S41-42) Les premiers messages codés du système OOYAUMME (étoile que nous n'avons pas identifié sur les tables astronomiques de la Terre).

An 29/36008,53 (S41-42) Enregistrement de messages indéchiffrables provenant du groupe UUYABOO WEAM de la nébuleuse NEAAA.

An 64/87,3 (S41-42) Arrivée de deux appareils semblables à nos OAWOLEA UEWA . Ils disparurent sans laisser de traces. Auparavant, et sans preuve officielle, furent enregistrées dans les URAA (chroniques officieuses) jusqu'à environ 4230 contacts de ce genre. (Il semble que le millésime de l'année soit suivi du nombre d'UIW ou de millièmes d'UIW écoulés, voir plus loin, NDT)

ENTRE LES ANNÉES 84 et 509 : 42 messages reçus et décodés, 103 messages indéchiffrables.

De tous ces 145 codogrammes (NdT: néologisme ummite transparent pour cryptogramme) radioélectriques reçus (322-329 mégacycles /sec - BANDE DU DEUTÉRIUM - et fréquences comprises entre 407,658 et 8306,63 Mc/sec) provenant de 27 systèmes planétaires ou groupes localisés. Deux messages (décodés) extragalactiques. Un provenait de la galaxie OREEAU (appelée par vous ANDROMÈDE), on n'est pas certain de l'origine du second contact.
Nous avons établi le premier contact réalisé au moyen de nos OAWOOLEA UEWA OEMM (nefs spatiales) avec la planète IEYIOBAA (la dénomination phonique de ses habitants était approximativement ainsi FRRRANSSSS). Ce groupe est situé autour de l'astre OOYAUNMEEEI (Sur les tables terrestres il figure avec la dénomination 70 du Serpentaire)
Le second (an 501/978,56 (S41-42) avec la planète OOYAWIIA et ses habitants qui tuèrent ses six membres d'équipage).
Nous avons visité 218 planètes sans vie ou à formes de vie primaire.

Tous nos essais de communications télépathiques avec d'autres humains, vous inclus, se sont révélés infructueux, d'autre part les distances énormissimes (voie lumière), qui conditionnent les communications électromagnétiques (radio) ont rendu quasi infructueuses les tentatives de répondre aux messages reçus et bien interprétés, puisque quelques-uns sont reçus avec un retard (même dans notre galaxie) de: 38.607, 46 ans
C'est le cas extraordinaire de la planète OOYAEBEEM située dans le système UYI ABEE. De bonnes conditions isodynamiques de l'espace en l'an 487/84.465,2 (S41-42) permirent de la visiter, la nef ayant mis 40.078.427,56 de millièmes de (S41-42) (NdT: 66 jours oummains ou 86 jours terrestres) quand la lumière met 9165 ans. Nos techniciens purent seulement capter les traces d'une immense destruction survenue quelques 6.000 ans terrestres auparavant. Bien plus nous avons enregistré postérieurement deux messages codés provenant de cette planète elle-même d'où ils furent émis avant que son humanité se soit autodétruite avec ses terribles armes à plasma.

300 - NOTRE SYSTÈME DE RÉMUNÉRATION

Au cours de notre histoire nous sommes passés sans transition du troc d'espèces à l'évaluation économique du travail et des biens industriels et de consommation en fonction d'un système mathématique très complexe. Pour comprendre ce système, il vous faut connaître plus à fond la structure de notre SOCIÉTÉ.

Nous tentons de faire un résumé des traits les plus en accords avec l'économie de UMMO.

Nous possédons un système de codification des biens très complexe et soigneusement standardisé de façon qu'à chacun soit assigné une série de chiffres qui le représente. Ils sont recensés dans les groupes suivants, tous évalués du point de vue économique.

OUMBOOBUUA. Biens - services intellectuels tels que travaux de calcul mathématique, inspection de la clarté de la communication phonique, examen psychotechnique de l'enfant et beaucoup d'autres. (Inclus les formes de divertissements)

OUMBOOMIIA. Biens en formes de services qui requièrent l'usage de la motricité physiologique, mains, pieds, thorax, manipulation de machines outils, réparation d'instruments de recherche, chirurgie

OUMYASAAII. Biens naturels de surface ou de volume tels qu'aires de terrains, volumes de sous-sol, volumes d'espace dans ou hors de l'espace atmosphérique.

OUMDAA DOAA. Biens de consommation alimentaire, vêtements, AARBII OMAIU (sorte de tablettes de titane où peuvent s'enregistrer les sons, équivalent des disques et bandes de magnétophone de la Terre), objets décoratifs, meubles, ainsi que l'ÉNERGIE.

OUMWI AA. Biens d'équipement tels que les appareils industriels, les véhicules, les bâtiments, etc, (inclus tous les types d'instruments de travail)

Observez que les deux premiers sont réalisés par l'énergie humaine et que les trois derniers sont DIMENSIONNELS.

En principe les hommes de UMMO ne possèdent aucun de ces derniers biens dimensionnels.

Vous pouvez interpréter cela comme une forme occulte d'économie marxiste terrestre mais les différences entre la structure communiste et la nôtre sont bien notoires comme nous allons le voir :

D'abord il n'y a pas sur UMMO de problème de production. D'une part, l'autorégulation des naissances est parfaitement assurée sans faillir aux normes religieuses de l'UAA (code MORAL) et, d'autre part la production massive synthétique des glucides, protéines, lipides et de tous les aliments et le reste des biens OUMDAA DOAA. et OUMWI AA. , est si énorme et si parfaitement planifiée que les terribles problèmes de l'injuste répartition des biens qui harcèlent l'humanité de la Terre ne peuvent exister, de même qu'entre vous des problèmes comme celui en rapport avec l'air et sa répartition.

Quand l'existence de BIENS est supérieure à la DEMANDE probable, ils subissent une dépréciation telle que, pour un certain seuil quantitatif, ils perdent toute signification à une prétendue évaluation rémunérative.

Mais il y beaucoup de biens estimés et évaluables, étant donné que leur nombre ou grandeur ne sont pas supérieurs à ceux de la fonction de la DEMANDE (certaines attractions, objets rares, terres, etc).

Quand l'enfant a atteint un certain âge, on évalue ses facultés psychophysiologiques. On considère que la maîtrise de son éducation appartient à l'UMMOAELEWE (CONSEIL DE UMMO). C'est à 13,7 ans (terrestres) qu'il s'intègre dans l'UNAWO UUI (grand centre d'enseignement) où le régime est sévère et où le jeune s'habitue à ne rien posséder à lui.

Une fois terminée sa formation - adaptée aux facultés de notre OEMII (corps humain) - on lui attribue un code chiffré qui constitue notre FICHE D'IDENTIFICATION (nommée UMMOGAIAOO DAA).

A ce moment notre identité est intégrée dans la gigantesque XANWAABUUASII BEEO AO d'UMMO situé à GOABAAAE.

Elle est traitée dans une gigantesque mémoire centrale connectée à tout le réseau XANMMOO AYUBAA (espèce d'ordinateurs ou cerveaux de base DIEWEE). La technologie de ces grands équipements qui ont une lointaine parenté avec vos cerveaux électroniques est trop complexe pour être décrite ici.

En premier lieu, les unités de mémoire XANWAABUUASII ne sont pas constituées, comme celles de la Terre, de bandes magnétiques, disques magnétiques de ferrite ou tambours. Il s'agit simplement de petits cubes de titane cristallisé chimiquement pur. Chacun de leurs atomes peut être excité et atteindre une douzaine (NdT: Les 12 de leur numération) d'états quantiques de façon que chaque atome puisse engrammer un chiffre. (Remarquez que les mémoires des ordinateurs de la Terre travaillent avec des BITS en système binaire.

Vous pouvez imaginer qu'on puisse amasser des trillons de chiffres dans un petit volume de titane prêts à être de nouveau utilisés. Un faisceau d'ondes de section infinitésimale et de haute fréquence coagit avec deux autres en formant un trièdre en traversant le cristal de titane sur l'atome que l'on veut exciter ou décoder.

L'information (codée) déposée peut être traitée dans des équipements calculateurs (beaucoup plus complexes que vos simples équipements.

Bon. Il existe sur UMMO 120 XANMOO AYUBAA géants reliés à la grande MÉMOIRE sus-citée. Ces énormes dispositifs règlent toute l'activité de UMMO. Ne pensez pas qu'ils se substituent à l'esprit créateur de l'homme. Ils sont essentiellement un auxiliaire indispensable de notre civilisation.

Mon épouse peut, de notre domicile, entrer en contact avec le XANMOO AYUBAA et lui soumettre les données relatives à la température, tension, degré d'acidité de la sueur, nature des ondes cardiologiques, etc, de notre petite fille malade, et en recevoir le diagnostic et les prescriptions thérapeutiques. De même, nous pourrions lui soumettre un problème compliqué de mathématique pure ou de psychobiologie analytique.

Signalons que notre UMMOGAIAO DAA est intégré dans cette mémoire. Aujourd'hui devant chacune des données correspondant à notre rendement le point professionnel assigné, convenablement pondéré, est inscrit aussi dans cette Mémoire.
En ce moment même, je dicte ce document à un homme de la Terre. Ce travail est ensuite enregistré en Australie. Il y est évalué et codé à l'égal de vous pesant un kilogramme de café traduit en pesètes ou en francs. Ces données de nos travaux sur Terre sont enregistrées aussi dans un petit ordinateur pourvu également d'une mémoire de titane. Cette plaquette, qui contient non seulement ces données mais des milliers de document codés se référant à la civilisation de cette planète, sera envoyée sur UMMO. Mieux, les données numériques qui enregistrent mon travail iront se mêler à toutes les données qui se rapportent à ma personne et qui existent dans la XANWAABUASII BEEO AAO.

Si je reviens un jour sur UMMO et désire par exemple acquérir une antiquité rare (par exemple un chronomètre balistique) (cela s'entend en USUFRUIT) le "vendeur" consulte la XANWAABUASII qui lui dira si j'ai ou non droit à elle. Et la réponse est conditionnée par de multiples facteurs :

Mes capacités psychophysiologiques et mon grade hiérarchique,
Mon rendement au travail tout au long de ma vie,
Toute l'économie de UMMO en cet instant.

Comme cela, nous n'avons pas besoin d'argent que d'ailleurs nous n'avons jamais connu et nous croyons n'y avoir rien perdu, puisque avec notre système de rémunération centralisé et soumis à une rigoureuse analyse depuis le central coordinateur de UMMO, c'est comme si nous comprenions beaucoup plus justement et plus rationnellement.
Une analyse plus détaillée de ce système montre qu'au fond il est semblable au terrestre. L'argent matérialisé en documents (BILLETS) cautionné par un patron (c'est l'OR ou la CAPACITÉ ÉCONOMIQUE du pays) a été remplacé sur UMMO par des valeurs symboliques qui étaient en même temps soutenus par l'économie de UMMO. La circulation monétaire n'est pas nécessaire et le système employé rappelle un peu les TRANSFERTS BANCAIRES DE la TERRE. Mais par contre, le système de rémunération du travail est d'un point de vue scientifico-économique et moral beaucoup plus rationnel.
La suppression de la propriété privée n'a pas créé de grands problèmes et d'autre part l'homme de UMMO est libre de choisir le travail qu'il désire. Malgré l'absence de propriété, l'incitation et la stimulation au travail sont plus intenses que sur votre planète.

Si je rends un grand respect à ma condition professionnelle, je jouis d'avantages en biens usufruitiers, services et prestations, qui ne seraient pas accessibles à un individu paresseux. En somme, vous pouvez interpréter notre civilisation comme une espèce de structure socialiste (plus perfectionnée que les balbutiants et équivoques systèmes socialistes de la Terre) et profondément religieuse, mais avec une base argumentaire pour cette religion nettement scientifique et dépourvue de toute tendance fanatique. Nous croyons à des valeurs spirituelles qui sont plus équilibrées que les vôtres. Seuls les arts, et spécialement la musique, sont terriblement plus pauvres que ceux de la Terre.