D41-15
T8-69/93

Traduction: AJH
Dernière Modification: 16/09/2017
Format non encore vérifié
Titre de la lettre : - L'art sur Ummo
- Apparition du concept scientifique de Dieu
- Régime despotique d'IE-456 fille de NA-312
- Apparition de l'UMMOAELEWE comme forme de gouvernement
- Structure sociale et rémunération sur Ummo
- Conception panthéiste Dieu - Cosmos
- Notre concept de Dieu
- Mort du cosmos
- Facteurs constituants de l'être humain
- Information sur le libre arbitre et le déterminisme
- L'âme et ses attributs
- Description du corps physique de l'homme dans le continuum espace temps
- La liberté dans le libre arbitre de l'homme
- Responsabilité de l'homme devant le générateur ou DIEU
- Description du 3° facteur OEMBUUAW
Date : 1966
Destinataires : Monsieur Sesma
Langue d'origine : Espagnol
Notes : Lettre 15 d'un total de 112 pages
Anciennement classée 41-11 et partiellement 33-2

AELEWE
INFORMATION OOL
Nombre de copie distribuée : 1
Langue espagnole

A la demande du Professeur Sesma Manzano

Madrid

Demande Doo

Conformes à votre demande d'un rapport sur notre Culture, Philosophie et Religion. Vous comprendrez qu'il nous soit impossible de les résumer en quelques pages.

Nous avons jugés suggestifs d'esquisser des morceaux choisis, qui englobent quelques unes de leurs caractéristiques les plus marquantes bien qu'il y ait un risque de le faire d'une manière non systèmatisée .

Un résumé plus étendu et cohérent a été remis en Mai 1965 au professeur K.I. Ivanov (Union Soviétique). Un autre rapport sur notre système religieux , de caractère confidentiel, a été adressé à l'observatoire de la Cité du Vatican (Italie).

Le risque le plus important que suppose de réaliser cette synthèse réside dans le fait de priver les affirmations qu'elle contient d'une soigneuse argumentation logique .

331 / L'ART.

En toute objectivité , nous devons reconnaitre l'authentique retard de UMMO dans ce domaine par rapport à l'Humanité Terrestre . A présent nous avons compris comment une découverte technique faite par nous dans les premiers stades de notre Histoire a eu pour conséquence d'atrophier tout le développement des manifestations picturales -scupturales , telles que celles qui sont faites sur votre planète.

En l'année 402 de notre seconde Epoque (on ne connaissait pas encore la nature de l'électrostatique, et les AAKSBOUTZ - moteurs à méthane - n'étaient pas encore apparus), un de nos ancètres (S41-21) UUL 76 fils de (S41-22) UUL 73 découvrit qu'en projetant à travers un petit orifice une petite image lumineuse ( naturellement inversée ) sur une plaque de sélénium (préalablement frottée et ensuite saupoudrée du polen d'une plante), cette image reste fixée, comme elle l'était sur l'un des daguerréotypes de l'époque de Niepce sur la Terre .

Aujourd'hui nous connaissons bien la raison :

Si au moyen d'une lentille nous projetons une image quelconque sur une plaque que nous avons tribo-électrisée en la frottant avec un tissu, les zones baignées par la lumière présenteront un potentiel électrique différent de celles non illuminées. Si ensuite nous saupoudrons de talc ou de carbone finement divisé, les zones électrisées retiendront les granulés. Reste alors fixée une authentique photographie de l'image primitive (le processus réel est un peu plus compliqué)

A partir de ce système, nos ancêtres "repeignaient " ensuite l'image avec des pigments adéquats, jusqu'à ce que l'évolution de la UULAYANA NAI (Electrophotographie ) rendit inutile ce travail manuel secondaire. Mais de cette façon notre humanité n'éprouva pas le besoin de la peinture telle que vous la connaissez , s'atrophiant en partie quelques facultés esthétiques.

332 HISTOIRE DE NOTRE CHANGEMENT DE GOUVERNEMENT- APPARITION DU CONCEPT SCIENTIFIQUE DE WOA.

Dans notre histoire ne sont pas apparues comme parmi vous, de multiples courants de pensées au sujet de l'existence ou de la non existence de WOA (S41-23) [ou autre dessin (S41-23b) ] (Créateur (generador), appelé par vous Dieu ou Jehova). Au contraire, toute notre culture a toujours été WOASSEE (Créationiste , ou comme vous diriez : Théiste ) . Bien que jusqu'à la vivisection de (S41-24) [ou autre dessin (S41-24b) ] UMMOWOA on avait tendance à identifier le WAAM - le Cosmos - à WOA ( DIEU ) au moyen d'une constellation de croyances que vous qualifieriez de Panthéïstes.

Il n'existait aucune forme définie de culte. Notre humanité traversait alors une époque hallucinante et angoissante: des centaines de malades psychiques, leurs centres neurophysiques déséquilibrés générateurs d'impulsions BUUAWE BIE télépatiques terrorisaient la population, freinant le progrès de la culture. On pensait plus à faire la chasse à ces malheureux malades qu'à rendre un culte à WOA (Dieu).

A cette époque existait encore sur UMMO un Gouvernement monocratique qu'on élisait par proclamation des AAse OGIA (Chefs de Cité). Les méthodes de détection de ces malades allèrent lentement en se perfectionnant. Dans l'année 1126 de notre première époque, apparait la méthode AARWIO BUUA EI, précédent de notre moderne AARGA BUUA EI, pour neutraliser leurs hurlements anarchiques, en les tuant à distance, et avec elle s'épanouit toute la recherche scientifique. (Ce triomphe est l'équivalent de votre découverte de l'imprimerie)

Notre peuple respire enfin , libre de son esclavage mental.

Mais, malheureusement apparaissent aussi les premières formes embryonnaires de la tyrannie. Avec IE 456 fille de NA 312, surgit le gouvernement le plus épouvantablement despotique qu'a connu UMMO.

A l'âge de 8,5 ans (en équivalents terrestres), IE 456 se révèle être une enfant douée d'un niveau d'intelligence surprenant, et le Conseil Local (Les parents n'avaient pas d'autorité éducative à cette époque) la destine au ONAWO UII (espèce d'Université ou Centre Polytechnique) pour l'étude de la OOLGA WAAM (Physique et Cosmologie). A cette époque, les études sur les champs électromagnétiques et la physiologie cellulaire étaient très avancées, bien qu'on continuait à considérer l'Univers comme un continuum à trois dimensions et qu'on ignorait la nature intime de la communication télépathique.

A l'age de 13,2 an, IE 456 est nommée professeur de WAAMTOA (Histoire de la Cosmologie) et commence en même temps ses recherches sur le champ gravitationnel de UMMO. Ses NOA (élèves) étaient tous d'âge supérieur à celui de cette jeune fille très menue et maladive qui leur imposait néanmoins une cruelle discipline de fer. (Sur UMMO le professeur a toujours remplacé le père pendant l'étape scolaire de l'individu).

Les découvertes de IE 456 : le calcul de la masse de notre planète et la nature de la bande ionisée polaire de UMMO, la firent devenir rapidement la première figure scientifique de notre planète, au coté de IMII 23 fils de IMII 22 créateur de la psychologie moderne.

Quand se dématérialise l'esprit (meurt) du vieux Hierarque OES 17 fils de OES 14, la petite IE 456 est élue par le Conseil de AASE OUIA (gouverneurs) réunis dans la vallée NAATOWSEE UA NAII (c'était une coutume ancestrale de se réunir dans l'historique Vallée pour élire le Grand Dignitaire de UMMO et ses douze conseillers).

L'opinion du peuple fut cependant opposée depuis le premier instant, et la fine intuition des masses ne fut pas très erronée, bien que la réaction populaire défavorable était motivée par la désagréable sensation de se voir gouverné par une enfant.

332 - RÉGIME DESPOTIQUE DE IE 456, FILLE DE NA 312.
En ce 17ème jour après son ascension au pouvoir, le fameux AAR GOA , elle provoque ce que vous appelez "un coup d'état", en ordonnant d'exécuter neuf de ses douze conseillers et elle se proclame chef absolu de UMMO en invoquant le supposé droit qui lui permet d'accélérer le progrès scientifique. Elle développe alors une théorie philosophique hétérodoxe, théorie selon laquelle :

"le cosmos n'existe pas à priori, mais seulement les esprits des hommes, dont la génération d'images mentales et de concepts ou abstractions intellectuelles CRÉE l'UNIVERS."

Selon elle, quand un homme découvre une loi biologique ou physique, il est victime d'une illusion : il croit qu'une telle loi existe depuis l'origine du cosmos, alors qu'en réalité il vient de la créer lui-même.

Le destin de l'Humanité de UMMO consisterait donc à accélérer la recherche scientifique, sans tenir compte des moyens, accélérant ainsi la création. IE 456 postule donc que WOA (DIEU) n'est rien d'autre que l'ensemble des êtres de UMMO et que le cerveau de WOA serait elle-même : IE 456, fille de NA 312 !!!."

On frémit, de nos jours, en pensant qu'une demoiselle qui n'avait pas encore eu sa première menstruation puisse subjuguer ainsi des millions de personnes. (Dans certaines régions de UMMO la puberté apparait vers les 16 ans et la ménopause vers les 45 ans ; chaque fois que nous nous référons à l'année, nous la considérons comme l'unité Terrestre de temps).

Elle planifia la recherche scientifique, dans tout UMMO surgirent des centaines de nouveaux ONAWO UII (espèces de centres d'enseignement où en même temps la vie quotidienne continue), et ordonna que tous les hommes, femmes et adolescents rationalisent d'une manière draconienne leur temps,en le divisant entre les études et le travail.

A 15,2 ans d'âge, IE 456 promulgua les fameuses douze INAIE DUIO (lois ou décrets) selon lesquelles, se considérant comme le WAAMDISAIAYA (quelque chose comme le Centre Coordinateur du Cosmos..., Ahurissant !!) :

-1°: elle se proclame propriétaire de tous les êtres de UMMO, pouvant ainsi disposer de leur vie sans aucune limite.

-2°:elle élabore et standardise pour tout UMMO des rites de culte qui lui seront rendus par tous les humains.

-3°:le but suprême de UMMO est la recherche scientifique et, s'il s'avère nécessaire que tous les hommes meurent à l'autel de la science et de la genèse du Cosmos comme conséquence immédiate, elle n'aurait pas de scrupule à les anéantir.

Ainsi naquit un terrible climat de terreur. Les scientifiques qualifiés dont l'intelligence avait été évaluée au dessus d'un certain niveau, et qui n'arrivaient pas à apporter quelque découverte à la science, étaient torturés d'une manière barbare.

Les femmes, hommes et enfants qui, dans les BIEEWIA (tests psychotechniques) ne pouvaient atteindre un seuil "standard" d'aptitudes mentales, étaient destinés au même usage que vous, sur la Terre, réservez aux cobayes et cochons d'inde.Par exemple, dans AEVO UI ONAAWO (université de AEVO), un certain jour, et seulement en 12 UIW (environ 36 minutes), on en arriva à pratiquer la vivisection de 160 jeunes des deux sexes, d'âge compris entre 17,6 et 22 ans, en leur extirpant sans anesthésie (encore inconnue) une partie de la masse encéphalique pour une expérience destinée à localiser les centres neuro-olfactifs du cortex.

La mythomanie et la cruauté délirante de cette enfant, dont l'image floue des ULAAYANA NAE (espèces de photos pigmentées) de l'époque nous révèlent un teint olivâtre et des yeux petits et inexpressifs, atteignaient des extrêmes honteux.

Pendant ses audiences, (qui, semble t-il, étaient accordées uniquement à des scientifiques prééminents et aux WAAMUA ODEU - penseurs et philosophes -) ses sujets devaient se présenter devant elle totalement dépouillés de leurs vêtements (précisément à une époque où la pudeur sexuelle était profondément enracinée chez nos ancêtres) et les paupières closes par un mastic. Si le jugement à leur sujet était favorable, la YIISAIA (récompense) consistait à leur permettre d'ouvrir les yeux pour la voir et venir boire les AAYA IEAAYA (matières fécales et urine) de la maîtresse de UMMO.

AMU A 47, fille de OGA A 1896, célèbre chercheur en mathématiques, à qui l'on attribue les premières études sur la théorie des réseaux électriques, fut reçue par la jeune despote. La commotion psychique fut si grande, que la malheureuse (dont l'âge était alors de 38,7 ans) ne put contrôler ses sphincters. IE 456, après l'avoir humiliée devant ses servantes, la tortura personnellement, et elle fut ensuite destinée au fameux et sinistre groupe cinq.

332 - GOUVERNEMENT DE WIE 1, FILLE DE OOWA 33. (S41-25)

Pour la première fois et aussi pour la dernière dans l'histoire de UMMO, IE 456 impose sa fillette WIE 1, fille de OOWA 33, comme son successeur dans le gouvernement de UMMO (l'histoire du père, OOWA 33, est une autre sombre énigme de notre histoire.; la version sur ses hurlements télépathiques avant son assassinat aux mains des policiers de IE 456, semble être une légende).

(S41-26) WIE 1 commence à régner sur ses sujets terrorisés à un plus jeune âge que sa mère, le jour suivant sa mort mystérieuse. Elle avait 12,2 ans et cette fois-ci personne n'osa soulever la moindre petite protestation devant ce que l'on appela la UMMOTAEEDA (on pourrait traduire par "puéricratie" ou "infantocratie" de la planète).

Mais WIE 1 n'a pas le grandiose éclat de sa mère. Elle est au contraire d'une vulgaire médiocrité, ce qui ne l'empêche pas de la dépasser en sadisme et d'idolâtrer son propre corps en un paroxysme d'égocentrisme et de narcissisme.

C'est dans ce cadre historique qu'apparait la sublime figure de UMMOWOA (S41-27) [ou autre dessin (S41-27b)] (sur qui nous donnerons une information détaillée) et avec lequel les gens tournent de nouveau leurs pensées vers le Dieu authentique. Apparait alors pour la première fois le culte religieux.

Un explosif, mis semble t-il par une des servantes de WIE 1 par vengeance pour avoir été maltraitée, met fin (de manière aussi dramatique que pour sa progénitrice) à la vie de la stérile adolescente.

Au moins 4 millions de victimes sont enregistrées dans notre histoire durant le fugace mandat de WIE1.

332 - MÉTAMORPHOSE DU GOUVERNEMENT: LE UMMOAELEWE APPARAIT.

Le soulagement avec lequel l'Humanité reçut la nouvelle de la mort de cette odieuse enfant fut suivi par une immense réaction de haine envers tout ce qui représentait la science. Les merveilleux laboratoires USADAADAU brûlèrent en une nuit. Des milliers de DOROOUIAAIE (espèces de phonothèques ou bibliothèques où l'on conservait des enregistrements acoustiques sur la culture, et qui servaient, comme aujourd'hui, de textes pour les études), des centaines d'Universités, la Centrale de OORGAOWI où un gigantesque réflecteur parabolique concentrait l'énergie radiante de uimma pour son analyse, furent détruites par les foules. Il n'y eut presque pas de victimes, où plutôt il y en eut une, innocente, la Science, dont l'évolution fut freinée pendant de nombreuses années.

Mais en échange, resurgit comme une belle colonne d'Oxygéne-Méthane incandescente, la recherche dans le domaine de la philosophie, la WOALA OLEASS (théologie), et aussi les recherches autour des facultés télépathiques et de mathématique pure.

La société de UMMO subit aussi une profonde transformation. La terrible expérience endurée avec l'autocratie entraîne une restructuration du gouvernement de notre planète. La polycratie apparait sous forme du UMMOAELEWE (S41-28) (Conseil Général de UMMO) qui subsiste encore de nos jours avec de légères modifications.

Quatre membres sont élus parmi les citoyens de UMMO sans discrimination d'âge ou de sexe.

Chez tous, hommes et femmes adolescents, on évalue par des méthodes psychotechniques nos capacités mentales. Intelligence, aptitudes et intérêts, facteur de raisonnement, perception spatiale, niveau d'expression verbale-télépathique, puissance de rayonnement, équilibre psychosexuel, degré affectif, possibles réactions psychopathologiques et coefficient de suggestion, sont évalués au moyen d'analyses sur les trains d'ondes cérébrales (une méthode beaucoup plus perfectionnée que vos actuels électroencéphalogrammes).

Au total il se fait une sélection de 120 enfants de 13, 65 ans d'âge, les plus brillantes et équilibrées structures cérébrales de l'Humanité (pas un seul jeune citoyen ne peut échapper à cette analyse).

Tous ces enfants sont éduqués avec une grande attention (la proportion actuelle est de 76,66% de garçons pour 23,33% de filles) durant plusieurs années, puis parmi eux seront élus les quatre EYAOLOOWA dont les caractéristiques psychophysiques offrent le niveau le plus élevé d'aptitude ; puis ils intègreront le UMMOAELEWE qui régit notre destin, pendant 6,4 ans

Aucun des quatre EYAOLOWAO ne peut avoir des attributions de responsabilité supérieures à ses 3 camarades. Si l'on observe le plus minime déséquilibre, prédominance mentale ou suggestive d'un membre, le UMMOAELEWEANII, (S41-29) SOUS-CONSEIL composé de 116 membres, a la possibilité de dissoudre le UMMOAELEWE et d'en nommer un nouveau.

332 - STRUCTURE SOCIALE.

Le reste des humains d'UMMO obtenons une qualification qui se traduit en coefficients ou indices constituants notre UMMOGAIAO DA (formule d'identité). Vous pourriez l'interpréter comme une espèce de trace analytique digitale, qui reflète notre personnalité physiologico-mentale.

Notre éducation ou formation doit s'adapter ensuite à cet UMMOGAIAO DA . De cette manière l'individu dont la structure cérébrale reflète une prédisposition marquée vers les facultés d'abstraction et de raisonnement logique est orienté vers le ONAWO WUA (sorte d'université pour l'étude des mathématiques).

Il est évident que cet homme jouit de la liberté de se consacrer par exemple à l'OEUDEEE (Bio Pathologie) mais alors notre UMMOGAIAO DA (coefficient professionnel) en fonction duquel se rémunère notre travail, sera inférieur au grade maximum. Ainsi nous arrivons à ce que chacun occupe dans notre société le poste qui lui correspond par ses aptitudes psychosomatiques, sans qu'il n'y soit forcée par aucun régime tyrannique ou incité par son égoïsme personnel ou des privilèges de naissance.

La rémunération pour chaque être d'UMMO est toujours en fonction de son rendement personnel et de son coefficient professionnel et un simple ratio ou coefficient est établi pour l'évaluer.

A = B/C2

où A est la rémunération, B le rendement, C l'évaluation de l'individu.

Observez qu'un individu dont le coefficient professionnel est élevé (c'est-à-dire : très intelligent, forte motricité musculaire, etc.) devra aussi donner pour obtenir la même rémunération qu'un autre de coefficient inférieur. (A, B, C, sont des paramètres trop complexes pour que nous les expliquions ici). Ainsi il peut se produire, et de fait il se produit assez souvent, qu'un grand directeur de communication soit rémunéré dans la même catégorie et de la même quantité qu'un simple opérateur d'extraction de glucose. Ceci peut vous sembler étrange et vous pourriez argumenter qu'alors le directeur pourrait extraire le sucre ce qui serait plus facile. D'accord, le directeur de notre exemple extraira autant de glucose que l'autre, mais puisque son coefficient professionnel est plus élevé (puisque ses aptitudes ne sont pas en accord avec sa profession), si vous examinez la formule vous observerez que A est inversement proportionnel à ce dit coefficient. Donc sa rémunération sera très basse.

Nous avons réussi à neutraliser les privilèges de classes qui dans les premières périodes d'UMMO ont causé beaucoup plus de dégâts que chez les hommes de la Terre.

Mais ne comprenez pas que cette rémunération que nous percevons pour notre travail dans la grandiose planification d'UMMO, s'évalue sous forme de monnaie. Une des choses qui nous a le plus surpris chez vous, c'est la curieuse institution de l'argent et les moyens artificiels de garantir sa valeur.

334 CONCEPTION DU WOA WAAM (DIEU-COSMOS)

Nos concepts actuels concernant la genèse du Cosmos à l'inverse de ceux de la planète Terre, sont plus avalisés plus par une argumentation scientifique rigoureuse que par la spéculation philosophique.

Il y a une grande difficulté à traduire les expressions de notre langage culturel, car sa constellation de significations est très différente du complexité d'équivalents terrestres. Par exemple: nous, nous exprimons par le phonème AIOOYA votre verbe "EXISTER, ÊTRE", mais sa réelle signification pour nous a des nuances distinctes.

Ainsi nous considérons que le Cosmos, un virus ou le gaz d'hélium AIOOYA O (existe)

Par contre nous exprimons que : AIOOYA AMIEE (n'existe pas) la beauté, l'âme ou WOA. (S41-30)

Comment comprendre ceci? C'est simple, nous appliquons le verbe "exister" à ce qui est dimensionnel (avec des caractéristiques de temps et d'espace), et "ne pas exister" à ce qui est adimensionnel comme peut l'être l'intelligence ou la joie. Au "RIEN" nous assignons un verbe qui n'a pas de signification pour vous; AIOYAYEDOO.

Cependant pour éviter des confusions, quand nous employerons, à partir de maintenant, l'expression "exister", nous lui assignerons la signification que vous lui donnez, et nous ferons de même avec d'autres vocables d'interprétation ambiguë.

334 -1: NAISSANCE OU GENÈSE DU COSMOS

Aujourd'hui nous savons qu'il n'existe pas qu'un seul Cosmos (le nôtre), mais un nombre infini de paire d'Univers. La dualité existe aussi dans la génèse cosmologique. La différence entre les éléments A et B de chaque paire consiste dans le fait que leurs structures atomiques respectives diffèrent au niveau du signe de la charge éléctrique (vous employez incorrectement les termes de matière et d'antimatière).

Par exemple notre Cosmos jumeau existe aussi mais:

1) dans ses atomes l'écorce est formée par des électrons positifs ( positons) orbitaux et son noyau par des antiprotons.

2) jamais ces deux cosmos ne pourront être en contact et croire qu'ils peuvent se superposer n'a pas de sens car ils ne sont pas séparés par des relations dimensionnelles, (c'est-à-dire qu'affirmer qu'ils sont séparés par x années-lumières ou que leur existence est simultanée dans le temps n'a pas de sens).

(NdT: il s'agit d'un bas de page complété comme pour écrire sur le peu de place qui reste et non de la fin de cettre lettre)
NOUS CONTINUERONS DANS UN PROCHAIN RAPPORT

(S41-31)

3) les deux cosmos jumeaux possèdent la même masse et le même rayon correspondant à une Hypersphère de courbure négative.

4) mais les deux univers jumeaux jouissent de singularités différentes (autrement dit: dans notre Cosmos jumeau il n'y a pas le même nombre de Galaxies et celles qui y sont n'ont pas la même structure.)

Il n'y a pas donc un autre UMMO jumeau ni une autre TERRE jumelle comme vous pourriez le croire suggestivement. Cette dernière conclusion n'est pas hypothétique et nous vous en donnerons la raison.

5) les deux cosmos furent "créés" simultanément, comme nous l'expliquons plus loin, mais leurs flèches de temps ne sont pas orientées dans le même sens.C'est-à-dire qu'il est illogique de dire que ce cosmos coexiste avec le nôtre dans le temps ou qu'il existait avant ou qu'il existera après. On peut seulement dire qu'il existe mais non pas maintenant, avant ou après. Par contre son intervalle d'évolution sera parallèle ou égal au nôtre. Prenons un exemple fictif: Supposons qu'un homme d'une autre planète dans notre cosmos jumeau vive éternellement. S'il mesure le temps sur son horloge qui court depuis la naissance de son univers jusqu'à ce qu'il se transforme en tourbillons de radiations, son temps sera égal au nôtre. (Autrement dit, la paire naît et meurt simultanément. NDT)

On pourrait raisonner de même pour l'infinité de paires de Cosmos qui existent dans le WAAMWAAM (Pluricosmos). Nous observons que l'image du Pluricosmos ne peut ressembler à un Univers (au sens de Cosmos). Dans celui-ci les galaxies se déplacent comme des îles flottantes dans une immense mer. Seulement cette "mer" est une sphère aux multiples dimensions, mais on peut parler de distances intergalactiques et même de gaz qui remplissent les espaces intergalactiques. En échange, il est beaucoup plus difficile d'imaginer le WAANWAAM car les paires de cosmos sont submergées dans le NÉANT. Il est inutile d'imaginer qu'il existe des distances ou que ces distances sont nulles. Une telle image serait illusoire. Mais il y a quelque chose qui frappa de stupeur nos scientifiques quand ils en firent la découverte: notre Cosmos jumeau exerce son "influence" sur le nôtre quoiqu'ils ne soient pas liés par des relations d'espace-temps. Grâce à l'analyse de cette influence nous avons pu deviner l'existence de l'autre univers comme vous même avec un simple récepteur de télévision devinez le passage d'une voiture par l'interférence que l'antenne intercepte. Par supposition, notre Cosmos doit influer aussi sur l'autre dans les mêmes conditions. L'asymétrie de cette influence nous a révélé que ce Cosmos a une autre répartition de Galaxies.

334 -2 NOTRE CONCEPT DE WOA (DIEU)

WOA (DIEU) existe (avec la signification que vous donnez au verbe exister).

Il est puéril d'exprimer qu'il existe depuis l'éternité ou qu'il se trouve parmi nous ou partout, car WOA (Générateur comme nous même l'appellons, ou Dieu comme nommé par vous sur Terre) est ADIMENTIONNEL (il n'a ni largeur, ni hauteur, ni temps). Il n'est pas susceptible d'être exprimé par exemple par un complexe de tenseurs ou un système d'équations différentielles ni ses caractéristiques mesurées avec des appareils de précision.

L'essence de WOA ne subit aucune évolution. Cette même essence comprend la possibilité de l'idée DIMENSION, mais cette DIMENSIONNALITÉ ne peut être affecté à son être comme un attribut personnel, puisque la dimentionalité est couplée à la mutabilité et WOA ne pourra s'imposer à soi-même des changements et par conséquent des limitations.

De plus, les idées de WOA se doivent de posséder réalité, réalité qui se doit d'être toujours générée à condition que ne soit généré que ce qui n'est pas incompatible avec l'intime essence de WOA. (Par exemple, l'idée d'auto-destruction existe en lui mais ne peut pas être générée)

Ces générations de ses idées là seront comme une excroissance de (son être), de quelque chose qui existe (en dehors) de lui (bien qu'ici "EN DEHORS DE" n'ait pas une interprétation spatiale). Cette excroissance coexiste avec WOA et dépendra totalement de LUI.

Combien d'excroissances ou réalités existent? La réponse est simple. IL EN EXISTE AUTANT QUE LES IDÉES NON INCOMPATIBLES QUI COEXISTENT DANS L'ESPRIT DE WOA. Si l'idée d'un univers hypersphérique empli de galaxies existe dans son esprit, un tel univers se réalise [et dans ce cas particulier nous avons pleine conscience de son existence parce que nous sommes intégrés en lui, (cet univers hypersphérique)]. Si l'idée d'un cosmos bidimensionnel indépendant du temps était compatible, nous pouvons avoir la certitude qu'un tel cosmos EXISTE AILLEURS. Si nous avons une organisation cellulaire déterminée nous pensons qu'une telle structure est la seule idoine. Elle pourra être en accord dans notre univers dans lequel est en vigueur une série de lois biologiques inaltérables du point de vue statistique. Mais dans un autre couple de cosmos on pourra avoir des cas d'êtres vivants dont le constituant fondamental soit le silicium, dont les atomes posséderaient une structure différente. Mais jamais il ne sera donnée aux êtres de notre univers de vérifier cette hypothèse tant que nous vivons dans l'enveloppe de notre corps physique tétradimensionnel.

L'analyse de la phase actuelle de notre Univers nous révèle comment il a été engendré par WOA.

Notre Cosmos est ce que vous appelez un continuum espace-temps (il nous a fallu 10 dimensions pour le définir mathématiquement). Nous pourrions spéculer en lui attribuant une infinité de dimensions mais nous ne sommes pas en mesure de le prouver.

De ces dix dimensions, trois sont perceptibles par nos organes sensoriels et une quatrième - LE TEMPS - est perçue psychologiquement comme un flux continu dans le sens unique que nous appelons UIWIUTAA (flèche ou sens orienté du temps).

Au début nos deux cosmos jumeaux, WAAM ( le nôtre) et l'UWAAM (nôtre jumeau) étaient définis par un WAAMIAAYO (difficile de traduire: point ou origine d'une seule coordonnée qui serait précisément le temps). WOA a créé successivement le reste des dimensions mais n'interprétez pas ce "successivement" comme une succession temporelle ou spatiale, mais comme une relation "achrone ordinale", c'est-à-dire "ordonnée" en dehors du temps. Dans les croquis qui suivent nous désirons représenter grossièrement ces phases de la GENÉRATION ou CRÉATION.

(les croquis sont grossiers car il est impossible d'enfermer dans un graphique tracé sur du papier plus de trois dimensions.)


FIGURE 1 (S41-O)

Vous pouvez imaginer que notre BICOSMOS primitif ressemblait davantage à une petite sphère vide. Un petit univers sans Galaxies, sans gaz intergalactiques, seul l'espace existant dans le temps (figure 1).

WOA courbe et recourbe cet espace. Chaque courbure "nouvelle" suppose une dimension et enfin, il le "plisse". Observez que nous sommes en train d'employer une comparaison, un symbole, car on pourrait exprimer celà correctement seulement d'une manière mathématique. Par exemple l'expression "plisser l'espace" peu paraître infantile, mais elle est très didactique.

Avec une autre image vous pourrez mieux comprendre


FIGURE 2 (S41-P)

Si nous courbons un espace tridimensionnel, si nous le plions, ou si nous faisons une espèce de creux (voir figure 2) à travers une quatrième dimension, cette courbure représente ce que nos organes sensoriels interprètent comme une MASSE (une pierre, une planète, une galaxie).

Ainsi WOA extord ce microcosmos créant ainsi la masse. Rien de moins que presque toute la masse actuelle de nos deux univers jumeaux concentrée dans un espace hyper réduit. Un peu comme si toute l'eau d'UMMO se trouvait enfermée dans mon poing. Matière et antimatière, comme vous les appelez, sont superconcentrées.

Il se produit alors une DOUBLE EXPLOSION-IMPLOSION. Par l'implosion, matière et antimatière, c'est-à-dire atomes positifs et atomes négatifs, sont attirés violemment les uns contre les autres sans jamais se rencontrer.

Ce sont deux ensembles, deux univers, WAAM et UWAAM qui ne pourrons jamais se rencontrer car ils ne sont pas séparés par des relations d'espace.

Ainsi quand nous disons qu'ils s'attirent, le verbe "s'attirer" doit être compris dans le sens de s'influencer.

D'autre part, nous indiquons qu'il y eut explosion. En effet: l'immense masse de chaque Cosmos se fragmente en particules et ces fragments expulsés brutalement il y a des millions d'années, constituent les actuelles Nébuleuses ou Galaxies qui se déplacent aujourd'hui à une VITESSE PRESQUE CONSTANTE.

Vous pouvez observer que nous soulignons ce "PRESQUE" au moment où vos astronomes jugent que la vitesse 2 doit être CONSTANTE ou UNIFORME en se basant sur deux raisonnements faux:

A- Le déplacement des bandes du spectre, dans les galaxies observées, est CONSTANT et orienté vers le ROUGE.

B- Il semble logique de penser que si les nébuleuses ne sont pas impulsées par un Champ de Forces (S41-32a), car elles sont issues d'une explosion initiale de l'univers, elles se déplaceront avec une vitesse2 uniforme par inertie.
( (S41-32b))

Mais ces deux prémisses sont fausses et ingénues.

A) vos appareils de mesure sont peu précis, sinon vous auriez observé que le décallage des bandes vers le rouge N'EST PAS CONSTANT, elle est une fonction périodique non sinusoïdale d'amplitude moyenne presque imperceptique, mais ÉVALUABLE.

B) vous n'avez pas pris en compte que notre Cosmos jumeau exerce une "influence" sur nos galaxies. Précisément sur UMMO, comme nous vous l'indiquerons, nous avons découvert l'UWAAM en partant de ces interférences. Cette interaction empêche que nos nébuleuses se déplacent avec une vitesse 2 uniforme.(vitesse 2= accélération).

Ainsi la mesure que vous faites de l'âge de l'univers est inexacte car vous utilisez comme paramètres cette pseudo-vitesse2 constante actuelle des galaxies et leur distance par rapport à la TERRE. Avec en plus le fait que si MAINTENANT la vitesse2 est presque constante, dans les premiers temps de la création l'accélération (fonction sinusoïdale) arriva à avoir une énorme amplitude.

336 -FIN DU WAAM et de l'UWAAM, MORT DES DEUX COSMOS.

Quelle sera la fin des deux cosmos jumeaux ? En tenant compte du fait que WOA continue à créer de la matière à l'intérieur de chaque Cosmos, la dégradation de masse en énergie est beaucoup plus rapide. Il arrivera un moment où les deux univers seront réduits à un Continuum espace-temps hypersphérique de rayon négatif, mais, maintenant, de grandeur infinie. Sans concentration de masses, c'est-à-dire sans Galaxies, c'est-à-dire: sans courbures, sans "plis". Seule une propagation continue et isotrope de radiations avec la même fréquence, car, maintenant, les multiples fonctions sinusoïdes créées par WOA se seront mises en phase et auront cessé de produire ces ondes stationnaires, ces noeuds et crêtes que nos sens ingénus interprètent respectivement comme "VIDES et MASSES" il restera seulement un océan d'ondes dont l'amplitude ira en diminuant jusqu'à la mort finale de la "paire cosmique".

Mais comme sur UMMO nous avons conscience de cette création, comment l'ATHÉISME pourrait il se développer parmi nous? ... Si l'univers était éternel, il serait déja mort..

337 - L'HOMME SUBMERGÉ-DANS-LE-COSMOS (OEMII).

Nous savons que pour notre univers sont en vigueur des lois biogénétiques fondamentales qui régulent la structure et l'évolution de toute la BAAYIODOOUII (FAUNE - FLORE) de ce cosmos ou de notre cosmos jumeau UWWAN.

Il peut exister de multiples formes d'un être vivant. D'ailleurs dans nos laboratoires, en faisant agir sur les acides nucléiques d'un ovule non fécondé un faisceau quantifié OUSEIOSAA (décharge de neutrons contrôlée par un champs de gravité artificielle: puisque ces corpuscules ne réagissent pas dans un champ électrostatique, les neutrons peuvent s'orienter un à un vers une cible mouvante infiniment petite), nous avons obtenu des milliers d'êtres vivants différents au moyen de ces mutations sévèrement contrôlés.

De plus le nombre d'êtres vivants n'est pas infini puisque le MIIBAYEAAO (appelé par vous improprement CODE GÉNÉTIQUE) ne peut être pluriforme ni dépasser ses propres limitations.

C'est-à-dire que si vous imaginez un vénusien comme un monstre verdâtre, pourvu de grands yeux et de longues et visqueuses tentacules, vous commettriez deux erreurs ingénues :
Juger puérilement que la planète Vénus est peuplée par des êtres pluricellulaires, et croire que l'univers est peuplé par toutes sortes d'engendrés bizarres.

Nous analysons alors l'homme comme un ÊTRE ISOLÉ quoique une telle entité est utopique puisque l'homme est lié intimement à tout ce qui l'entoure.

Nous considérons que l'humain est formé de quatre facteurs intégrés dont l'association est nécessaire pour que l'homme soit vivant.

BUUAWE BIAEI: (Nous pourrions le traduire par âme collective bien qu'une telle définition souffre de graves lacunes.)

BUUAWAA (âme): (Dont le concept coïncide d'une manière surprenante avec celle de l'actuelle théologie de la religion catholico-romaine de la planète Terre).

OEMBUUAM: (Facteur de connexion entre l'âme et l'OEMII, qui n'a pas été découvert par vous, et qui peut être localisé sous la masse encéphalique).

OEMII: Le corps humain considéré dans ses dix dimensions (Trois qui définissent son volume, six qui expriment sa MASSE, et une que nos organes propriocepteurs évaluent comme le TEMPS)..

Ce qui suit était précédemment classée en fin de lettre 33-2.

337 GÉNÉRATION DU BUUAWE BIAEI PAR WOA
(Note du traducteur: L'orthographe commune, en Espagnol de "conscience" s'écrit "conciencia" (sans "s"). Dans cette lettre, le rédacteur semble avoir différencié en écrivant conciencia ou consciencia suivant très probablement les indications ummites. J'ai donc signalé l'écriture de l'original entre parenthèse.
CONCIENCIA et CONSCIENCIA sont très proche en espagnol, et en général ces deux mots font référence à la capacité de réflexion, c'est à dire à la capacité humaine de se "reconnaître" soi même, ainsi que de focaliser les flux de pensées, ayant pour objet elles-mêmes (les pensées ont pour objet autres pensées sensées comme en provenance, non d'autre personne, mais de la propre fonction interne de générer des pensées). Cette "valeur" est commune à CONCIENCIA et à CONSCIENCIA, mais CONCIENCIA a en plus en espagnol une valeur propre, c'est la capacité de distinguer ce qui est Bien ou Mal (d'un point de vue moral). On dit par exemple « mi conciencia me impide aceptar ese ofrecimiento » (ma "conscience" m'empêche d'accepter cette offre) en parlant par exemple d'une subornation. En espagnol CONCIENCIA, ayant ce significat de connaissance sur ce qui est Bien ou Mal, est utilisé principalement dans un contexte religieux ou éthique..
Pour résumer on peut dire que CONCIENCIA "connaît" si les actions décidés sont moralement acceptables ou pas; c'est l'attribut de l'âme BUUAWAA . Par contre CONSCIENCIA est l'attribut de l'OEMMI
D'une manière générale certains passages de cette lettre présentent d'importantes difficultés de traduction. Nous espérons avoir pu retransmettre le sens exact)

WOA (GÉNÉRATEUR, ou DIEU comme vous même l'appelez) entre le nombre infini de ses idées "innées", c'est à dire qui coexistent avec son essence, imagine l'idée d'une ENTITÉ (NdT: Il s'agit du B.B.) sans dimension (VOLUME, TEMPS, etc.) mais qui ne puisse pas à son tour générer d'autres ÊTRES.
Logiquement, s'il pouvait générer des êtres, cet esprit (B.B.) aurait besoin de posséder la liberté.
Observez que s'il n'a pas cette prérogative - La LIBERTÉ - le premier postulat que l'on pourrait lui (B.B.) attribuer serait:
IL NE POURRAIT GÉNÉRER D'AUTRES ÊTRES, SEULEMENT DES IDÉES.

NDT: J. Pollion pense que ce qui suit (T8-83 et la suite) , pourrait avoir été reçu après le 23-03-66, après la D33-1

Ceci semble incompatible car, s'il n'est pas libre, il faudrait alors attribuer les idées à WOA.De plus, il est évident qu'une telle ENTITÉ (B.B.) ne pourra générer d'autres êtres, car dans ce cas il s'agirait d'un double de WOA (WOA ne peut générer un tel être qui soit son double).

Cet ESPRIT, c'est le BUAWE BIAEI ou ÂME COLLECTIVE des HUMAINS.

Nous avons dit que toute IDÉE COMPATIBLE de WOA se doit d'être GÉNÉRÉE. Donc: simultanément à la création du WAAM est créé cet ESPRIT.

Une sérieuse objection pourrait être apportée à la nature de BUAWE BIAEI . Si cet esprit génére des idées uniques, produit d'une conscience unique, n'est t'il pas malgré tout semblable à WOA ? De plus: de telles idées ne finiraient-elles pas par se matérialiser, par se secréter..?

Cette objection est injustifiée parceque précisément BUAWE BIAEI possède une énorme multiplicité de consciences, chacune à son tour susceptible d'engendrer des idées polyformes et contradictoires.

Nous nommons ces consciences:

337- BUUAWAA (les terrestres les appellent ÂMES).

Sur le fond, vos théories animistes sont en accord avec le concept des BUUAWAA sur UMMO, tout particulièrement les modernes spécialistes scientifico-théologistes de l'église catholique romaine et presque tous les penseurs des églises évangélistes chrétiennes. Les âmes possèdent une entité propre, elles sont ADIMENSIONNELLES et jouissent de la liberté de créer des IDÉES POLIFORMES ET CONTRADICTOIRES (si ce n'était pas le cas elles auraient la même essence que WOA ) et cette même liberté s'étend jusqu'à pouvoir contrôler le OEMII (corps humain) et à travers lui, les ÊTRES DU WAAM.

L'unique différence consiste dans le fait que nous considérons que de tels BUUAWAA sont composés et interrelationnés au sein de cet esprit collectif BUAWE BIAEI.. (Vous pourriez imaginer comme comparaison terrestre un pot de cerises au sirop : l'exemple est grossier car de tels fruits ont un volume, mais les griottes représenteraient les BUUAWAA, la peau du fruit : l'OEMII et le sirop : le BUUAWE BIAEI . La déchirure symbolique de cette peau en un seul point représentera la transmission télépathique.

Comme vous n'acceptez pas l'existence du BUUAWE BIAEI, les scientifiques terrestres (psychologues) ne peuvent expliquer des phénomènes d'hypnose et de suggestion, certains états de catalepsies, les communications télépathiques, les phénomènes incorrectement appelés médiumniques et de nombreuses autres manifestations appelées par les terrestres manifestations parapsychologiques.

Une question parait se poser: Combien de BUUAWA ou consciences (consciencia) autonomes possède le BUAWE BIAEI ? La réponse est simple : autant qu'il y a d'hommes sur notre Planète. Vous pouvez observer qu'il serait puéril de demander si les âmes existaient AVANT la naissance du corps car l'adverbe AVANT implique la TEMPORALITÉ et le temps n'existe pas pour la BUUAWAA ADIMENSIONNELLE.

337 - LES ATTRIBUTS DE LA BUUAWAA (ÂME)

Vous les terrestres, vous ne semblez pas avoir des idées très claires concernant l'essence de la BUUAWAA. Ceci a provoqué tout au long de l'histoire une série de controverses naïves et spéculatives qui n'ont toujours pas tendance à disparaître. Comment ne voulez-vous pas que les théologien catholiques, que le Matérialisme Dialectique de la Philosophie Marxiste aient fini par commettre la pardonnable aberration de ne pas accepter l'existence de l'âme en tant qu'entité adimensionnelle, si cette même philosophie scolastique abusa dans le passé en attribuant à l'esprit une série de facteurs qui sont en réalité purement somatiques? Si au lieu de vous perdre dans d'interminables spéculations, vous aviez consolidé d'avantage les véritables méthodes scientifiques, les contradictions apparentes entre les concepts de DIEU (WOA) ou l'ESPRIT et ce qui est appelé par vous "LA SCIENCE" n'auraient pas surgi sur Terre . Parmi vos scientifiques seuls trois hommes ont attiré notre attention car ils s'approchent de notre niveau culturel en certains points : le mathématicien-physicien Albert Einstein, l'anthropologue-cosmologue catholique Theilhard de Chardin et le physicien-cosmologue Sir A.S. Eddington. Si nous les citons c'est parce qu'ils sont les seuls à avoir apporté quelques éléments que ne connaissaient pas les scientifiques de UMMO.

Notre BUUAWAAA a une conscience (conciencia), mais nous n'identifions pas cette CONSCIENCE (conciencia)avec la CONSCIENCE (consciencia) de l'OEMII. Nous vous expliquerons cette différence quand nous expliquerons ce qui se produit dans notre corps quand nous regardons par exemple l'image d'un triangle.Nous illustrerons ce processus au moyen d'images grossières tracées à l'aide de crayons terrestres de différentes couleurs.


(S41-Q)

Sur une plaque B où l'on a dessiné un triangle blanc sur fond noir, tombe un faisceau (rouge) de IBOAAIA OU (fragments quantifiés d'énergie avec une caractéristique ondulatoire-corpusculaire) que vous appelez vulgairement LUMIÈRE. Les zones noires de la gravure sont ainsi car les atomes absorbent cette énergie et il se produit des altérations dans ses orbites corticales. Par contre, le triangle blanc reflète cette énergie (lumineuse) car ses atomes de différente structure orbitale n'admettent pas par résonance les fréquences des IBOAAIA OU (qui sont comprises entre 4'15.10 14 et 7,6.10 14 cycles par seconde environ). Ceci veut dire que seule une fraction de l'énergie qui arriva à l'image est reflétée en un faisceau qui peut agir sur la rétine.

Nos yeux captent donc l'image lumineuse reflétée à l'aide de cellules BOIYUIYOE EBEE (CÔNES), chacune de celles-ci absorbe à peine quelques IBOAAIA OU . C'est là que se produit la première transformation de l'énergie. Ce que vous appelez LUMIERE provoque dans ces petits organes nerveux un influx de caractéristiques électriques qui se propage tout au long des neurones du nerf optique. (S41-34).

Nous pouvons observer que l'image s'est décomposée en millions d'impulsions élémentaires. Le triangle n'existe plus, il y a une séquence d'IMPULSIONS CODÉES qui se transmettent en un certain ordre, comme si les pierres d'un grand temple terrestre étaient démontées et enregistrées pour les reconstruire après un long voyage.

Le nerf optique (en violet) transmet ces impulsions après qu'il y ait eu une première WOO EDUU (SYNAPSE) dans la YAAESIOO BUEA (S41-35) (corps genouillé latéral du Thalamus) au UNIIEAYAAEBU (cortex occipital).

Les scientifiques terrestres semblent ignorer ce qui se produit à partir de l'instant où de telles impulsions nerveuses activent la UNIIEAYAAEBU.

Nous allons donc faire un résumé du document remis à deux spécialistes japonais .

Les neurones de cette dernière voie afférente synapsent à leur tour chacune avec deux fibres nerveuses : YAAIODEE (en vert) et YAAIOSUU BIIO (en bleu).Autrement dit : chaque impulsion nerveuse qui représente un point du triangle est transmise à son tour par deux voies, comme si l'une de vos téléphonistes envoyait un même message à deux correspondants.


(S41-R)

Les impulsions de la voie YAAYODEE (vert) opèrent sur l'organe de la mémoire dont le fonctionnement vous semble encore inconnu. L'image symbolise le BIEYAEYUEO DOO (S41-36) (dessin de couleur ocre) , il s'agit d'une spirale d'une chaîne de polypeptides dans laquelle le principal rôle est tenu par les atomes d'Azote, associés. Chaque atome N est capable d'altérer l'état quantique orbital en emmagasinant deux impulsions ou BITS. En un mot : les millions d'impulsions que constituent les images que captent nos yeux sont emmagasinées, codifiées au préalable avec un ordre séquentiel, dans cette spirale de BIEYAEYUEO DOO comme s'il s'agissait d'une bande magnétophonique où pour être précis dans ce cas : la bande d'un magnétoscope (appareil inventé par vous pour enregistrer les programmes de Télévision).

Il y a de plus un facteur très important au sein de cette chaîne hélicoïde : une seconde chaîne d'atomes libres de gaz HELIUM (S41-37) agit comme transducteurs et récepteurs en connectant directement la MÉMOIRE avec le OEMBUUAW (troisième Facteur de l'homme ) et représenté dans l'image par la couleur jaune (S41-38)

Nous avons représenté sur l'image le champ de la ESEE OA (S41-39) CONSCIENCE (consciencia) à l'aide d'un cercle (bleu clair) ; une seconde voie : le YAAIOSU BIIO (bleu) porte les impulsions à un second noyau de OEMBUUAW (S41-40) (jaune) qui le transmet à son tour à l'ÂME (champ de la CONSCIENCE [consciencia]) (bleu clair).

Quelle forme ont ces impulsions qui codent l'image du triangle primitif. Tout comme les pierres ordonnées numériquement ne ressemblent en rien à la construction initiale, cette série de BITS ne semble pas être le reflet fidèle du triangle.

Une fonction périodique en forme d'onde carrée : voilà ce que capte notre BUUAWAA (âme) dans son ESEE OA (CONSCIENCE [consciencia ] ). (image D)


(S41-S)

Imaginez un architecte dont la capacité éïdéique soit telle qu'en recevant d'une manière ordonnée ces pierres numérotées, il imagine instantanément le temple en question... Ceci notre BUUAWA l'obtient : en captant ce train d'ondes carrées il se forge dans sa conscience (consciencia) (cercle bleu de l'image B) l'idée d'une triangle blanc sur fond noir. Mais comment sait-elle qu'il s'agit d'un triangle ? L'image B symbolise de nouveau l'explication ; vous pouvez observer qu'au champ de la conscience arrivent deux messages. L'un d'eux que nous venons de vous décrire provient directement de l'OEIL (voies nerveuses exprimées par les couleurs violet et bleu); l'autre issu de la MÉMOIRE (ocre) par la voie symbolisée par la couleur orange.

Quel est ce dernier message provenant de la BIEYAEYUEO DO (mémoire) ? Simplement un train d'ondes carrées qui représentent le codage de l'image d'un triangle équilatéral tel que nous l'avons appris dans notre enfance, image qui était conservée dans la mémoire depuis ces lointaines années.

C'est dans ce champ de la CONSCIENCE (consciencia) que les deux images se comparent et identifient le triangle en tant que tel. Si cette dernière connexion avec la mémoire échouait, nous n'aurions qu'une seule image : celle issue de l'oeil mais elle nous semblerait étrange comme si nous ne l'avions jamais vue. Nous appelons cette anomalie en psychopathologie YAEYUEYEDOO (amnésie de fixation).

Cette explication peut paraître excessivement technique si vous n'êtes pas des physiologistes, bien que nous l'ayons exprimée avec des descriptions naïves. Nous vous conseillons néanmoins de l'étudier soigneusement car elle vous permettra de mieux comprendre l'énigme mystérieuse de l'union DU CORPS ET DE L'ÂME que nous décrirons plus tard.

337- DESCRIPTION DE L'OEEMII (CORPS-SOMA).

Nous n'avons pas volontairement terminé l'énumération des facultés de la BUUAWAA (ÂME) et nous laissons pour plus tard la définition du troisième facteur de l'homme (OEMBUUAN) car nous devons avant vous expliquer notre concept de l'OEEMII.

Dans le continuum ESPACE-TEMPS (comme le dénomment incorrectement les physiciens de la TERRE), le corps humain est un "pli" de plus de l'ESPACE (une dépression à travers une quatrième dimension) que nous pouvons définir mathématiquement avec dix dimensions. En somme une MASSE. avec Volume et Temps associés. On ne peut concevoir le temps s'il est dissocié des autres magnitudes.

Les gens qui ont une faible formation scientifique jugent l'homme comme un être à trois dimensions (volume) vivant divers faits dans le flux du Temps. Pour lui, il existe seulement le souvenir des faits passés. L'unique réalité est le présent, et le futur n'existe pas encore.... Cette description du monde est aberrante et puérile.

Imaginez que sont disposés tout au long d'un axe qui représente la dimension TEMPS les divers situations (ÉVÈNEMENTS) qu'a vécu, que vit, que vivra un homme au long de sa VIE.


IMAGE F (S41-T)

Chaque situation a une FLÈCHE qui lui est associée. Bien:l'espace et le temps sont associés si étroitement que si nous unissons dans une même expression graphique, en une seule image, toutes ces situations ou faits que vit l'homme tout au long de sa vie, nous obtiendrons un ÊTRE étrange à quatre dimensions (volume + temps) qui ressemblerait à un énorme OEBUMAEI (espèce de "beignet" long ou de "boudin " très apprécié dans la région d'AADAAADA, sur UMMO), dont la section représenterai un bonhomme si nous la coupons en tranches.


IMAGE G (S41-U)

Les cosmologues de UMMO appellent cet être tétradimensionnel : OEBUMAEOEMII (image G)

Que représente une coupe ou section de cet OEBUMAEOEEMII ? Simplement un fait ou événement dont notre corps est le protagoniste. Un tel fait est une illusion, une fiction. Comme le serait une tranche de l'une de ces charcuteries si on ne pouvait pas la couper, l'ensemble formant alors un TOUT inviolable.

Mais vous pourriez dire : ce concept est une simple spéculation philosophique. Ma conscience me dicte que j'ai vécu de tels faits sans que je voie devant ou derrière moi ce gigantesque BUMAEOEMII... !

Cependant il ne s'agit pas d'une simple hypothèse formulée par quelque chercheur d'UMMO excentrique. Les physiciens de votre Planète pensaient déjà à ce concept avant notre arrivée, et pour nos scientifiques il est aussi familier que pour vous le dessin d'un avion.

Une comparaison simple vous aidera à mieux comprendre cette image : dans un grand jardin il y a un long passage ou tunnel qui serpente, construit entièrement en plastique ou en verre transparent, et tout au long de celui-ci on a disposé des meubles, des outils etc...

Ce grand tunnel représenterait le OEBUMAEOEMII.

Un homme (notre conscience (consciencia)) court depuis le début de ce sinueux corridor. Il fait nuit et il porte une lanterne. Durant son parcours il va en éclairant les objets accumulés dans le tunnel et de plus, comme les murs sont transparents, il peut contempler, faiblement éclairés par sa lampe, quelques secteurs du jardin proches du point où il se trouve à ce moment là.

D'autres fois, tout au long de ses pérégrinations dans le tunnel, il dirige le faisceau lumineux vers l'extérieur où il y a d'autres tunnels avec leur pèlerin armé de lanterne qui passe aux environs du jardin (d'autres HOMME-ÉVENEMENT).

Au moment de sa naissance, le tunnel et le jardin existaient déjà. Quand le voyageur pense que ce qu'il éclaire en ce moment (PRÉSENT) vient à peine de se créer, ou que ce qu'il a vu (PASSÉ) a cessé d'EXISTER, ou que les meubles qu'il verra n'existent pas encore (FUTUR)...n'est-il pas victime d'une illusion candide?.


IMAGE H (S41-V)

337 LIBERTÉ DANS L'ARBITRE DE L'HOMME HUMAIN.

Quand ce concept de OEBUMAEOEEMIII commença à être ébauché sur UMMO, (avant qu'il ne soit consacré comme vérité scientifique) surgit une doctrine philosophique hétérodoxe (non scientifique).

C'est (S41-41) IM 42, fils de IM 41 , né en DOOYUIIABII, qui avait soutenu la théorie selon laquelle si WOA crée l'homme en tant que OEBUMAEOEMII (c'est à dire avec la dimension Temps associée), ses actes ou faits sont de simples illusions et donc la CONDUITE tout au long de la VIE (vie ou temps intimement fondu d'un seul coup au corps) est logiquement PRÉDÉTERMINEE.

Nous ne serions donc pas responsables devant WOA des apparentes transgressions à la loi morale (UAA) de UMMOWOA.

Le UMYAE (liberté de l'homme pour agir sur le milieu et pour le contrôle) serait une simple fiction.

Le développement scientifique de ces années-là sembla renforcer cette spéculation avec de nouvelles bases.

En effet : si tous les faits physiques sont régis par des lois "implacables " (on ignorait encore le caractère statistique de telles lois) imposées par WOA au WAAM (UNIVERS), les structures biologiques du BAYIODUII (ensemble des animaux et plantes) devraient aussi être conditionnées par des lois biologiques inflexibles.

337 LA BUAWAA (ÂME) MODÈLE L'OEMII (CORPS).

La doctrine précédente est entièrement fausse, elle s'est effondrée face à de nouveaux arguments irréductibles. (Nous avons observé que sur Terre de nombreuses personnes défendent encore cette hypothèse, mais c'est explicable car elles manquent de bases scientifiques pour pouvoir la condamner).

Revenons maintenant à la description de la BUAWAA (esprit individuel).

Nous savons que notre âme a une PERSONNALITÉ ou une ENTITÉ PROPRE. Nous vous avons expliqué que BUAWEI BIAEI (âme collective) possède autant de consciences (conciencias) réunies qu'il y a d'hommes, tout comme un polyèdre de carbone pur engendre de multiples scintillements.

La BUUAWEA ne possède pas de mémoire, il n'est pas non plus capable de sentir ou de percevoir. Il ne peut pas, par exemple,s'émouvoir, ressentir du plaisir ou de la douleur. Alors : est-ce une ENTITÉ inerte, comme une roche qui vit sans vivre ?

Non, bien entendu, la BUUAWEA possède une CONCIENCE (qu'il ne faut pas confondre avec CONSCIENCE) , c'est à dire: qu'il engendre des idées, il est capable de comprendre les messages que lui apporte le OEMBUAW et aussi, à travers celui-ci il est capable d'agir et de contrôler l'OEMII (corps).

Mais, ET CECI EST TRÈS IMPORTANT :

Les idées engendrées, la connaissance acquise, le contrôle du corps NE SE RÉALISENT PAS D'UNE MANIÈRE SÉQUENTIELLE OU CONTINUELLE DANS LE FLUX DU TEMPS.

C'est à dire que l'ÂME ne va pas en train de développer des idées l'une derrière l'autre en divers intervalles de TEMPS car LE TEMPS, pour elle, N'EXISTE PAS.

Il ne serait pas du tout, non plus, correct de dire que le BUUAWEA "fait" tout cela d'un seul coup pour toujours et en un instant, mais cette dernière manière de nous expliquer, sans employer un lexique technique de UMMO presque intraduisible, est la plus efficace.

WOA concède à l'âme une prérogative qui est transcendante
ELLE PEUT MODIFIER UNE FOIS POUR TOUTES LA FORME DE L'OEBUMAOEMII (HOMME-PHYSIQUE : ESPACE-TEMPS).

Ce qui signifie que si WOA (GENERATEUR ou DIEU) engendre et crée le corps physique, en fixant les caractéristiques de sa physiologie, il concède à la BUUAWEA la faculté de modeler la conduite du corps tout au long du temps, une fois pour toutes.

Employons de nouveau l'exemple du long tunnel de plastique. Supposons qu'il s'agisse d'un grand tube flexible comme un serpent. Son propriétaire l'achète et désire le poser dans son jardin. Il aura pleine liberté pour le courber à son goût, en devant l'adapter bien sûr à la topographie du terrain, contournant les arbres et surtout évitant de perturber les autres tunnels qui sont déjà dans le jardin.

D'un seul coup d'oeil, il devra prendre en compte tous les obstacles et au même instant il choisira un cheminement de l'axe idéal sur lequel il posera le tube. Evidemment, le propriétaire peut contempler son oeuvre en entier, l'embrassant d'un seul coup d'oeil. Ce n'est plus le malheureux homme qui courait dans la nuit à l'intérieur du long tunnel pour observer pas à pas avec sa lampe des secteurs consécutifs du tunnel flexible dans le jardin.

Ce malheureux petit homme représentait la CONSCIENCE , le propriétaire symbolise la CONCIENCE du BUUAWEA (ÂME).

Il vous faudrait une plus grande argumentation pour assimiler d'un coup cette idée. Il est difficile au début d'admettre cette différence entre CONCIENCIA et CONSCIENCIA (mots que nous avons choisi pour traduire les nôtres; BUUAWA IMMI et ESEE OA.)

Mais les hommes de la terre seraient-ils différents de ceux d'UMMO sur ce point ?

Il n'y a pas de raison pour que vos âmes soient d'une autre essence.

Si l'ÂME est capable de voir d'un seul coup d'œil tout ce long tunnel, cet OEBUMAOEMII en forme d'HOMME-BOUDIN , ou autrement dit tous les faits vécus et à vivre par l'OEMMII (corps), comment se fait-il que moi, je ne sois pas capable d'accéder au champ de ma CONSCIENCE (Consciencia) qu'au niveau de la vision du PRÉSENT, c'est-à-dire un seul fait de cette gigantesque chaîne de faits qui constituent le long OEBUMAOEMII ? En fin de compte, ce MOI ne serait-il pas mon ÂME ? Vous, les scientifiques de UMMO, vous dîtes que ma conscience (conscienca) est ce petit homme à la lanterne qui voyage lentement en explorant dans la nuit un par un les FAITS qui composent le long tunnel ; vous dîtes que quand mon CORPS EST EN TRAIN DE LIRE EN CET INSTANT (c'est-à-dire un fait), ou quand JE ME DÉSHABILLE CETTE NUIT (autre fait), tous deux existent déjà préétablis par mon ÂME avec la permission de WOA et cependant il m'est seulement permis de L'APPRENDRE pas à pas dans le lent flux du Temps?.Est-ce que MON MOI CONSCIENT est en fait un esclave innocent de mon ÂME qui modèle ma conduite ?

C'est ici une nouvelle illusion. Quand nous levons le regard et que nous voyons le bleu de la mer ou le rouge d'une braise, nous sommes loin d'imaginer que le BLEU ou le ROUGE sont de simples illusions somatiques. La couleur n'existe pas, il y a seulement de simples faisceaux d'ONDES dont la longueur de la période produit différents effets dans notre cortex cérébral. Bien plus, ce flux du temps qui nous fait voir les faits UN PAR UN est une ILLUSION.

CONSCIENCE (Conciencia) et CONSCIENCE (Consciencia) sont enfin et en définitive la même chose. C'est notre corps physique, notre OEMII, qui avec ses limitations empêche que l'âme voit au travers de plus d'un épisode ou fait à chaque instant.

Nous emploierons un autre exemple : sortez à votre fenêtre et contemplez le panorama. Imaginons que vous êtes architecte et que vous avez construit l'édifice qui est en face. Vous le voyez en entier avec toutes ses portes et fenêtres, ses toits, ses cheminées.... Maintenant coupez sur un carton un petit carré de un ENMOO (un ENMOO = 1,87 cm) de côté.

Faites en son centre un orifice du diamètre d'un crayon et retournez à la fenêtre. Mettez le carré à 9 ENMOO de votre oeil (16,8 cm) et sans essayer de fermer l'autre oeil, essayez de voir à travers cette perforation une des fenêtres de la maison d'en face. Que le champ de vision est limité et désolant ! Si vous voulez voir tout le panorama, vous devez faire un long déplacement dans l'espace.

Mais vous ne serez pas assez ingénus pour vous exclamer que vos yeux ne sont pas capables de contempler en une fois le paysage (la maison que vous avez construit). Il vous suffirait d'enlever le petit carton.

Vous avez donc compris que les yeux représentent la CONSCIENCE (Conciencia). Le carton symbolise L'OEMII (CORPS PHYSIQUE) et le champ limité par l'orifice : le ESEE OA (CONSCIENCIA).

337 RESPONSABILITE DE L'HOMME DEVANT WOA.

La BUAWAA (âme) est donc responsable devant WOA de votre conduite par rapport aux UAA (code moral dicté par le CRÉATEUR). L'âme a modelé - en une seule fois- mais elle a donné forme à tous les faits vécus par l'OEMII (corps physiologique) et si elle ne les a pas adaptés à cette loi morale qu'elle as librement transgressée, elle doit être punie.

Ce concept de punition n'a rien à voir avec la description ingénue que les textes antiques de l'église romaine terrestre fait du purgatoire. Nous avons été, cependant, très surpris en observant que les Théologues modernes de cette même église et d'autres, Evangélique et Protestante, soutiennent actuellement une théorie qui coïncide presque exactement avec les nôtres car elle prend en compte le concept d'esprit adimensionnel dissocié de la magnitude Temps.

337 L'INTERACTION BUAWAA / OEMII (ÂME + CORPS), DÉCOUVERTE DE L'OEMBUUAW (TROISIÈME COMPOSANT DE L'HOMME).

Une vision incomplète de l'homme peut nous le présenter comme un corps sujet aux implacables lois biologiques de WOA. Quand une pierre tombe, son déplacement n'est pas le fruit du hasard car interviennent la masse de la roche, le champ gravitationnel de UMMO (ou de la TERRE), la composition de l'air et les phénomènes de turbulence liés à la forme de l'objet. Le comportement de tout OBJET dans le Cosmos est fonction de lois statistiques que vous appelez lois physiques.

Mais, cependant, le hasard est l'unique LOI des particules subatomiques. CELLES-CI ne sont pas soumises comme les grands OBJETS à la servitude d'une loi inflexible et cela, les scientifiques de la TERRE le savent.

Mais si l'homme est un complexe géant d'atomes, c'est à dire un GRAND OBJET : sa conduite ne sera-t-elle pas donc subordonnée à des lois physiques et biologiques ? Ce qui lui interdirait une conduite libre.

OUI et NON. Nous l'expliquerons : observez ce qui arrive quand un faible rayon de lumière arrive à la rétine. Toute la conduite de l'homme peut se modifier par ce phénomène imperceptible. Nous savons qu'il suffit d'un seul IBOAAYA OU (Photon) pour faire réagir une seule BOIYUIYU ADA (cellule rétinienne que vous appelez BÂTONNET) et pour créer une impulsion nerveuse. Un seul photon pour faire bouger L'OEMII (CORPS) ! Ensuite, l'homme, qui physiologiquement est soumis à ces lois booléennes peut à son tour se comporter par hasard, en étant contrôlé par des particules subatomiques.

Ce principe anima les psychophysiologues de UMMO à rechercher les véritables causes de l'interaction entre BUAWAA et OEMII (ESPRIT ET SOMA) jusqu'à ce qu'en l'an 315 de notre Temps, NOI 3, fils de NOI 2, avec son équipe de scientifiques, réalise une grandiose découverte :
L'OEMBUUAW : facteur de liaison entre le corps et l'âme. Il ne s'agit pas comme le croient les spirites de la Terre d'un PÉRI-ESPRIT de substance ECTOPLASMIQUE car une substance ne peut en même temps être MATÉRIELLE (avec DIMENSIONS) et en même temps SPIRITUELLE (sans DIMENSION) et les régurgitations ECTOPLASMIQUES des médiums terrestres sont de simples supercheries.

L'OEMBUUAW est composé simplement par un petit groupe ou constellation d'atomes DIIU YAA (krypton) ; ce gaz est formé d'atomes inertes (incapable de se combiner chimiquement). Dans leurs orbites on compte 36 électrons dont 6 qui se trouvent dans l'écorce extérieure et deux dans la suivante. Vous pouvez observer que le nombre atomique est multiple du nombre atomique du carbone (douze) et de l'hélium (deux). Il est capable d'entrer en résonance OWEEEU OMWAA avec ces éléments, avec une fréquence correspondant au troisième HARMONIQUE de la FONDAMENTALE du CARBONE et la SIXIÈME HARMONIQUE de la fréquence FONDAMENTALE DE L'HÉLIUM. (Le OWEEU OMWAA est un effet cortical de l'atome que vous ne connaissez pas encore et il ne faut pas le confondre avec l'émission d'énergie à diverses fréquences par l'écorce électronique et que vous mesurez à l'aide des spectres d'émission caractéristiques pour chaque atome).

La localisation de ces atomes de krypton dans le corps humain est très difficile pour les raisons suivantes :

- ILS NE SONT PAS COMBINÉS AVEC LE RESTE DES COMPOSÉS ORGANIQUES DE L'OEMII (corps humain).

- LEUR NOMBRE EST TRÈS RÉDUIT (nous en avons compté 16) À L'INVERSE DES AUTRES ATOMES (carbone, azote, oxygène etc...) QUI SE COMPTENT PAR TRILLIONS.

Mais ne croyez pas que le nombre d'atomes de krypton est si réduit. Nous pensons qu'il en existe des centaines de milliers (même ainsi le chiffre est faible) localisés dans le LOBE TEMPORAL du THALAMUS, dans l'HYPOTHALAMUS et dans d'autres zones de l'ÉCORCE CÉRÉBRALE.

Ce sont les impulsions nerveuses qui, grâce aux différents atomes de carbone et d'hélium dont les états QUANTIQUES ont été excités (image B), modifient par résonance les états ordinaires de fréquence Zéro (onde plane) de chaque atome de KRYPTON par effet OWEEU OMWAA . Ainsi les messages de la mémoire, par exemple, vont s'encoder dans ces atomes en forme d'ONDES (déja mentionnées dans l'image D).

Le BUUAWAA (ÂME) a donc connaissance de tout ce que captent nos sens et de tous les processus mentaux développés dans notre cerveau grâce à ces ATOMES DE KRYPTON : mais de plus, grâce à eux, l'âme agit sur le corps en développant un processus inverse dont l'ultime phase est constituée par les impulsions motrices qui activent nos muscles.

Nous pouvons élaborer une IMAGE qui représente l'HUMANITÉ , IMAGE PUREMENT SYMBOLIQUE car notre esprit est adimentionnel


(S41-W)

Une gigantesque BUUAWE BIAEI ou âme collective (bleu) - dont les BUUAWAA (vert) intégrés en elle contrôlent chacune, grâce au OEMBUUAW (jaune), ses OEMII (CORPS) (orange) respectifs - est en réalité associée au temps en formant le long et tortueux enchaînement de FAITS que nous appelons OEBUMAOEMII.

Un TOUT créé par WOA avec une grande liberté pour régir en une fois pour toujours son Destin et ensuite être sanctionné et prévu dans l'intime participation des IDÉES de WOA (cet ensuite est symbolique car le temps n'existe pas).

Il n'y a pas de mots pour exprimer l'exquise harmonie de cette merveilleuse CRÉATION de WOA.

Tous les hommes d'UMMO sont donc intégrés dans ce BUUAWEE BIAEI ou ESPRIT COLLECTIF mais : EXISTE-T-IL UN ESPRIT PLUS AMPLE QUI EMBRASSE TOUS LES ÊTRES DU COSMOS ? NOTRE BUUAWEE BIAEI ET CELUI DES HOMMES DE LA TERRE SONT-ILS AUSSI "FONDUS " ?

Humblement nous confessons que nous L'IGNORONS; s'il en était ainsi nous pourrions communiquer télépathiquement avec vous malgré les énormes distances et nous connaîtrions quelque chose de plus au niveau du FUTUR que nous réserve l'Humanité Cosmique.

Ceci est l'un des objectifs de notre mission sur TERRE : jusqu'à maintenant les résultats ont été négatifs. Nous croyions naïvement que les scientifiques et théologiens de la Terre allaient nous apporter des éléments et nous vous avons trouvés préoccupés par des guerres stériles et de stupides polémiques faute d'objectivité scientifique ; et vous croyez TOUS posséder TOUTE LA VÉRITÉ sans respect pour ceux qui ne pensent pas comme vous.

Ecrit par DA 3, fils d'EYEA 502 (Section Espagne)
Sous couvert de YU I, fille de AIM 368 (Déléguée de (S41-28) en Australie)