E34
(ex NRE-2) T14 - 1
JP
Titre de la lettre:
Letttre du dactylographe jointe aux deux documents D791 (reçue 27/12/87)
Date :
27/12/87 [mentions manuscrites sur la copie, ndT]                       
Destinataires :
Barrenechea
Notes :
document traduit par J.P.
Anciennement classé sous NRE-2

 

E34 | ex NRE-2 | T14-1  

Mes chers messieurs,

Je vous joins une copie à la machine d’une bande magnétique envoyée par nos amis de la Planète Ummo. Bien que la bande soit assez claire et que les mots bizarres soient  parfois épelés, je ne réponds pas qu’il m’ait échappé quelque faute. Parfois on ne comprend pas bien l’un ou l’autre et surtout dans certains cas on ne distingue pas bien les singuliers des pluriels.

Ainsi dans l’une d’elles on entend mal s’ils disent votre yie ou peut-être vos yies.

J’ai tenu à recourir à un dictionnaire pour voir l’écriture correcte de mots plus techniques. Dans d’autres cas je me suis justement trompé quand ils ont épelé le mot. Ainsi j'ai entendu au début Mnemica comme menica, mais à la fin c’est corrigé.

Je veux que cette lettre serve de passe pour vous souhaiter à tous un nouvel an heureux et prospère joint au désir qu’ils reviennent en Espagne et continuent à nous enchanter avec leur immense savoir.

Je crois qu’en ceci vous serez totalement d’accord avec moi et mon épouse qui m'exprime de vous étendre ses félicitations.

Vous ne savez pas combien je désire qu’ils ne continuent pas à me demander de garder l’anonymat. Quand nos amis le permettent [respect ici de la faute d'espagnol, ndt] je veux vous inviter à la maison, pour vous faire connaître les souvenirs d’eux et parler de tant de choses qu’on pourrait vous raconter de ces hommes si merveilleux, car il est difficile de les connaître comme vous et ma femme et moi les connaissons et de ne pas les aimer de tout cœur. Ce qui nous attriste seulement c’est de ne pas avoir d'enfants pour leur transmettre les sublimes enseignements qu’ils nous ont donnés. On ne pourrait pas raconter les centaines de pages que j’ai écrites pour eux. Il est vrai que certaines étaient trop scientifiques et philosophiques pour les comprendre mais de très nombreuses autres étaient très claires. Pour ma femme et pour moi c’est une tristesse de ne pas pouvoir nous épancher avec quiconque ni raconter notre expérience, c’est pourquoi savoir que vous pouvez me comprendre est un véritable plaisir.

Je vous répète mes félicitations  Je reste votre serviteur assuré

Un ami

P.S. vous verrez que dans l’un des messages ils me disent d’écrire à la machine sur l’enveloppe le texte que vous verrez.