E25
D613
TP56j

Traduction JP
Dernière Modification: 13/09/2017
Conforme à l'original
(inlcus ci-dessous) (AN)
Titre de la lettre : Lettre de Fernando Sesma au directeur de la revue "2001".
Date : Date illisible, mais avant ou courant 1970
Auteur : Fernando Sesma
Destinataires : Le Directeur de la revue "2001"
Notes : Une lettre de Sesma que la revue "2001" a décidé de publier dans son article.

La traduction proposée ici, provient de l'article de la revue "2001" (dans le cadre numéroté 613 par Darnaude), nous n'avons pas de copie de la lettre original, il n'est donc pas possible de savoir si la revue a procédé à des coupes ou des modifications avant publication.
Attention ce document n'est pas d'origine Oummaine !
Il a été produit par un terrien en relation avec le dossier Oummo.

FERNANDO SESMA
Fernando el Catolico, 6
Madrid (15) - Tel : 257 24 52.

Depuis 1968, je n'ai répondu à aucune lettre. Je n'ai pas voulu écrire non plus sur le sujet. Grâce à la presse et à la télévision, j'ai acquis une certaine popularité et j'ai aussi récolté une gamme riche d'attributs blessants : mythomane, imposteur, esprit déséquilibré ou aussi étrange humoriste, visionnaire ou personne qui vit de rêves extraterrestres.

Il est nécessaire que paye celui qui a la valeur de faire confiance à ses propres expériences, sans respect humain ni préjugés liés au protocole conventionnel.

Mais il est juste que soit figuré, dans tant de critique négative, la reconnaissance de mon incessante propagande et qu'elle a résisté au cours stérilisant du temps, tout comme mon exemple constant pour vaincre la peur du ridicule et d'autres peurs et servir de stimulant pour que les témoins osent parler. Cependant, cela n'a pas été pris en compte. Mais encore, quand on cite des expériences et de preuves dans lesquelles j'ai été le témoin principal on garde dans ces cas un silence rigoureux avec lequel je reste seul avec ce qui peut m'avoir ôté du prestige. ( Rappelez-vous pour n'en citer qu'une, la preuve de San José de Valderas le 1er juin 1967, annoncée par moi et signée par de nombreux témoins le 30 mai de cette même année).

Jointe à cet intime déception, j'en ai eu une autre plus grave par son universalisme. Les enquêteurs scientifiques des OVNIS ne font pas autre chose qu'une espèce de collectionnisme de cas avec les commentaires plus ou moins habituels et en escamotant toujours le fait plus déconcertant et fondamental que LES EXTRATERRRESTRES SE CONTREDISENT.

Quant aux investigations qui se disent spirituelles ou mystiques, nous pouvons seulement dire qu'elles se réduisent à recevoir des messages pour que nous soyons bons et que l'Humanité ne se détruise pas, oubliant que le conseil est le plus facile à dire et le plus difficile à exécuter.

Pour tout cela, je me suis promis de garder pour moi mes recherches, en me limitant à anticiper quelques choses dans mon dernier livre "LA LOGICA DEL VISITANTE DEL ESPACIO" ( Edit Tesoro, Avda. José Antonio, 43. Madrid).

Devenait-il opportun dans ces conditions de répondre aux nombreuses lettres que j'ai reçues ?

J'ai continué, cela oui, avec mes bavardages hebdomadaires au Café Léon, parce que cela, dans n'importe quel cas, était comme une antenne et un baromètre, mais sans que je sorte des limites que je m'étais fixées.

Mais le temps est passé et heureusement, je ne l'ai pas perdu. En indépendance de la préparation d'un ouvrage, pratique et démonstratif, je peux assurer une chose : LES MESSAGES ET CONDUITES DU VISITEUR DE L'ESPACE ONT LIEU DANS UN LANGAGE COSMOSYMBOLIQUE - UNIQUE LANGAGE UNIVERSEL - (Quand ils cherchent à traduire dans notre grammaire logique ils deviennent incongrus, inévitablement contradictoires).

Pourquoi ont-ils choisi ce chemin de communication et de manifestation ? C'est celui qui s'adresse à notre subconscient ou superconscient et aussi - et par dessus tout - à ce que nous pourrions appeler notre Esprit Planétaire, facteur essentiel de notre évolution humaine.