E10
D141
Traduction ?
Dernière Modification: 19/09/2017
Pas d'original disponible
Titre du document : Prime de 25 000 pesetas...
Date : Juin 1967
Auteur : Henri Dagousset
Destinataires : Lettre à diverses personnes de Santa Monica
Langue d'origine : Probablement Espagnol
Notes :
Attention ce document n'est pas d'origine Oummaine !
Il a été produit par un terrien en relation avec le dossier Oummo.

Notre cher monsieur,

A la date du 1er juin de l'an présent 1967, se produisit un incident dont c'est fait l'écho la presse espagnole et les agences d'information des pays européens. Sur des terrains situés à proximité du kilomètre 3 de la route de Boadilla del Monte (Madrid), balisés par des panneaux Propriété du patrimoine national, est descendu un véhicule aérien de forme circulaire que les journaux qualifient sous la dénomination de soucoupe volante.

Peu de jours après, un ouvrier métallurgiste et postérieurement une dame résidant dans le village de Santa Monica découvrirent respectivement des cylindres métalliques pourvus d'un disque central dont nous indiquons les dimensions pour qu'elles servent de référence, longueur du tube : 129,8 mm, calibre du tube : 8,3 mm, diamètre du disque métallique central : 24 millimètres. Deux capsules sont parvenues en notre possession et nous ajoutons la photographie et le croquis de l'une d'elles.


(S-E10-1)

L'aspect extérieur est celui d'un cylindre d'aluminum poli avec ses extrémités arrondies en forme d'ogive

Comme, selon nos références, d'autres voisins de la zone ont trouvé, aussi, un nombre indéterminé de ces petits cylindres, qui sans doute n'ont aucune valeur pour leurs actuels possesseurs (hors une curiosité indubitable éveillée par leur trouvaille), et puisque vous possédez un établissement légalement ouvert dans cette zone de la capitale de l'Espagne, nous vous demandons d'exposer la présente communication à la connaissance de vos paroissiens et amis.

Nous sommes disposés à offrir jusqu'à 18.800 pts (DIX-HUIT-MILLE PESSÈTES) pour chaque cylindre identique au modèle joint à nous fourni. Dans le cas où la capsule serait détériorée et fracturé mais son contenu interne en bon état, nous étudierons avec son possesseur de nouvelles conditions d'offre.

En échange de votre amabilité à donner de la publicité à la présente note (une copie en a été aussi remise à cinq autres établissements) nous vous offririons une prime de 7.000 (SEPT MILLE) pessètes pour chaque capsule obtenue grâce à votre médiation. Dans une note à part, je donne le nom de notre secrétaire et son adresse à laquelle vous devrez vous adresser d'urgence dans le cas de possession d'une information digne de foi à ce sujet. Je vous demande de vous abstenir d'entrer en contact avec nous, si vous ne recevez pas réellement une offre de cette nature.

Notre intérêt est purement scientifique. Les dites capsules ne contiennent aucun dispositif d'un intérêt financier, militaire, etc, sinon, nous répétons, authentiquement technique.

Nos activité se réduisent à l'étude des dits ovnis (OBJETS CÉLESTES NON IDENTIFIÉS) appelés populairement dans cette nation soucoupes volantes.


(S-E10-2)

Si pour le temps passé les personnes qui ont pu trouver ces capsules les avaient livré à d'autres groupes privés ou d'état nous vous demandons aussi de nous informer sur leur destin.

En attendant vos aimables informations, je vous salue très attentionnément.

HENRI DAGOUSSET