NR-9
TJP-150-156
Paru dans ummofra N°33 - 1 er trimestre 2006 - origine Antonio Ribera
Retraduit
par JP - Mise en ligne: 25/01/ 2006
Titre de la lettre:
Fax du 17 avril 1993
Date :
17 avril 1993
Destinataires :
Monsieur Farriols
Notes :
1 - Fax reçu par Farriols pendant la réunion du 17 avril 1993 (consécutive à la lettre de Cuba)
2 - Indication sur le fax : FROM 00#+  ++#  ++++  2+8++#

UMMO MAINTENANT

Le thème Ummo a pratiquement disparu du cadre naturel des phénomènes Ufo dans lequel il était toujours inséré. Le thème Ummo n’existe plus maintenant.

Une réflexion hâtive sur les causes de ladite disparition conduirait directement à l’erreur de l’absence pratique de communiqués depuis un temps excessif, mais une réflexion plus calme montre que le thème Ummo a une mauvaise image. Les ufologues actuels ont peur d’être déconsidérés s’ils reprennent le thème pour le traiter avec le sérieux que requiert l’énorme patrimoine de différences culturelles qu’il réunit. Les Ufologues actuels évitent le thème Ummo et s’ils n’ont pas d’autre solution que d’en parler, alors qu’il fait partie de l’histoire des Ufos, ils le font en le dépréciant. C’est seulement de ce point de vue, douloureux mais objectif, que s’explique que dans les réunions internationales promues par des organismes officiels ou semi-officiels on prévienne à l’avance et confidentiellement les rapporteurs pour qu’ils ne fassent pas mention du thème Ummo, puisqu’ils ont intérêt à donner une image de sérieux.
 

L’ammioxoo [mal moral dans le D80 (T1-92), ndT] est fait et du côté de l’Ufologie il est déjà impossible de retourner cette situation.

:* Sentiments personnels

Il est inutile d’insister sur un sujet à la manière dont ça s’est fait jusqu’à maintenant. La période d’accumulation d’informations est terminée et c’est dans ce sens qu’il faut interpréter maintenant la grande absence de communiqués. Le fait isolé que l’un des groupes Ummo, en réponse aux demandes d’un frère transmette au passage les durs moments socio-économiques qu’allait traverser votre civilisation n’a pas la valeur d’un communiqué universel, hors du temps et de l’espace, qu’avaient les écrits de la grande époque d’accumulation de l’information. D’un autre côté, nous pensons que la période d’organisation, synthèse et réflexion sur l’information Ummo est aussi terminée. Nous sommes convaincus de la stérilité d’en faire plus le tour par amour de l’étude elle-même. Il faut cesser de penser puisqu’avec l’information accumulée « j’ai matière à étude pour le reste de ma vie ». L’information est le meilleur bien quand elle est en dehors du corps matériel, mais jusqu'à ce qu'elle atteigne ce moment, le meilleur bien est l'exercice créatif, c'est-à-dire l'action.

:** Groupes d'Etude

Si les groupes sont créatifs, c'est-à-dire qu'ils travaillent sur tout le matériel amassé pour créer sur la base des éléments même qui pourraient revenir positivement à l'humanité, lesdits groupes seraient les bienvenus et toute disposition est louable. Un travail de ce type qui renonce même à mentionner ses sources, implique nécessairement de l'amour et sacrifice, les deux grands piliers qui soutiennent les grandes ascensions humaines; mais en outre il est de fait qu'être disposé à passer à l'action, c'est à la création de mouvements qui, en s'autofinançant avec les succès qui se feraient, pourraient rémunérer les efforts des composants desdits mouvements. Si ça ne se fait pas ainsi, tout s'effondrera à nouveau.

***Sujets pour votre étude créative.

Ceux qui sont susceptibles de prestige et d'action. Nous vous suggérons des sujets mathématiques pour l'autoconsistance de leurs démonstrations et des sujets d’entreprise pour leur capacité de génération de ressources.
Nous repousserions dans une première étape les sujets cosmogoniques et théologiques car ils sont porteurs de controverses et de soupçons.
Nous repousserions aussi dans une première étape ceux qui s'apparentent à la physique théorique, parce qu’à la différence des mathématiques, ils ne sont pas autoconsistants et il faut les mettre à l'épreuve [par l'expérience, ndT] et même ainsi ils ne cessent d'être source continue de controverses. Yiisa aaxoo. [signifie " émetteur de bonheur ou de satisfaction(s)", ndT] Ummo-sciences: fax 17 avril 93 - NR9 - TJP-150-156