NR-7
A57 - sur Aguirre (II, I, 113)
et copie Darnaude
vérifiée sur photocopie (?) Darnaude
corr: 23/05/04
.Pas d'original à ce jour
corr: 23/05/04
Titre de la lettre:
Pressions morales envers Sesma ?
Date :
mars 1967      
Destinataires :
Monsieur Sesma
Notes :

.


UMMOAELEWEE
Langue : espagnol
N° de copies : 1
D. Fernando Sesma Manzano

MADRID ESPAGNE

Monsieur,

Nous désirons faire quelques mises au point préalablement à la prochaine série d'informations que vous nous avez demandé sur le thème de l'hygiène mentale et corporelle.

Au premier plan, nous aimerions exprimer notre tristesse devant l'interprétation que vous-même avez apporté à notre attitude temporaire par rapport à vous, quand nous avons décidé de suspendre les envois que nous vous remettions périodiquement jusqu'à ce que votre attitude soit définie.

Vous la qualifiez de châtiment et ce terme nous a énormément peiné. Nous étions sincères avec vous quand nous avons exprimé que l'unique cause de la suspension des envois était de protéger nos buts véritables. Buts que nous vous avons exposés avec suffisamment de clarté dans une lettre que nous avons envoyé à Monsieur D. DIONISIO GARRIDO BUENDIA.

Une action punitive ne peut exister envers un OEMII pour qui nous professons une sincère affection et qui, risquant son prestige au sein de son cadre social, ose se convertir en porte-voix de notre témoignage, attitude ingénument dangereuse pour tout oemii terrestre qui prétendrait rompre la froide muraille de scepticisme d'une société qui, saturée de technique et faute de mettre en pratique les valeurs transcendantes se montre méfiante et réticente envers ces vérités qui transcendent depuis des grands espaces qui entourent son égocentrisme.

Il ne peut exister d'action punitive contre un OEMII terrestre ni contre aucun de vos frères puisque aucun pouvoir légal ni moral ne nous autorise à exercer des fonctions d'autorité sur un OEMII ni sur sa BUUAWAA. Et comment pourrions-nous exercer notre dynamique pénale sur un homme libre ?

Vous nous attristez si, par manque du sens de responsabilité, vous vous montrez incapables de remplir vos propres engagements formels, bien que nous comprenions que les problèmes qui accablent l'homme de la TERRE sont si profonds que l'on peut lui pardonner ses faiblesses dans l'ordre de ses obligations les moins transcendantes tel est le degré de dérangement mental et spirituel auquel vous êtes soumis.

Donc, dans ces cas, nous nous voyons obligés de vous traiter comme des UUGEEYIE quoique humiliant et offensant cela puisse être pour la dignité mal entendue de quelques-uns de vos frères. Alors, pour défendre certains aspects qui vous sont inconnus alors que pour nous ils revêtent une grande importance et sont connus très complètement et très clairement, nous nous voyons obligés d'utiliser certains ressorts susceptibles d'exercer des pressions sur vos motivations et formes de conduite. Vous ne pouvez cependant qualifier de CONTRAINTE (si pour votre terme CONTRAINTE nous acceptons l'acception admise par les académies de philologie et de sémantique terrestres), puisque, en dernier lieu, nous vous permettons l'option librement et spontanément exprimée de rompre tout contact avec nous.

Personne d'un certain niveau intellectuel et d'un niveau de culture acceptable ne qualifierait de pression par exemple l'exigence d'un pasteur luthérien qui dans sa chapelle dirait incompatible l'exercice des cultes en présence d'une YIE complètement dénudé.

Ou, au cours d'un cycle de conférences, on pourrait être accusé d'exercer une pression si la lecture de votre conférence était axée sur une thématique philosophique et que dans ce cycle de conférences était inclus un colloque de protestation contre la tactique de jeu de tel club de football

Nous réitérons que qualifier de contraintes de telles mesures démontrerait au minimum une carence de maturité intellectuelle. Il serait plus à conseiller à ces OEMII d'accéder préalablement auprès d'une bibliothèque et de se documenter sur l'interprétation que les philologues de votre pays concèdent à ce terme : CONTRAINTE.

De toutes façons vos frères ne doivent pas nous attaquer pour une erreur commise de bonne foi. De telles interprétations aberrantes surgissent comme conséquence d'une éducation déficiente reçue durant les phases moyennes de vos études. Le manque de formation induit inconsciemment beaucoup d'OEMMII à devenir dogmatiques et agressifs, désirant imposer leurs propres schémas mentaux aux autres alors que ce sont eux qui par un accord tacite ont à accepter ou à refuser de recevoir les enseignements d'autres entités et OEMII étrangers à eux.

Ce fanatisme, cette polarisation n'ont jamais été combattus efficacement, en les attaquant verbalement et en les ridiculisant mais en montrant patiemment les canaux informatifs qui permettent de se documenter et de trouver l'erreur. Procurez vous et orientez vos lectures pour qu'elles guérissent votre cécité intellectuelle.

Monsieur : Nous avons envoyé à vos différents frères durant ces périodes une série de rapports sur divers thèmes relatifs à l'ESPACE PHYSIQUE, aux LOIS BIOGÉNÉTIQUES et à ce que vous appelez les PHÉNOMÈNES PARAPSYCHOLOGIQUES. Vous recevrez aussi une autre série de rapports déjà annoncée. Nous avons adopté le critère de vous remettre ces informations spécialement en intercalant le reste dans la suite des envois pour éviter l'aridité qu'une série réitérée de termes homogènes pourrait provoquer chez vos frères. Ne déduisez pas la suspension de nos envois s'ils cessent momentanément pendant trois ou quatre semaines.

Précédente | Suivante