GR1-3
N3

Traduction: JP
Dernière Modification: 18/12/2016
Format vérifié et conforme à l'original (AN)
Titre de la lettre : Une explication sur nos graphies et nos dessins.
Date : Reçue le 24/01/2012, cachet de la poste le 23/01/2012
Destinataires : "Xaps" et "Mariluz" (pseudos)
Notes : Une lettre de 3 pages.

Note du traducteur: Dans l’adresse à une personne, la langue espagnole dispose de trois formes qui permettent de distinguer l’adresse de politesse et la pluralité des personnes. La langue française ne permet pas ces distinctions. Pour la clarté de lecture, j’ai pris comme convention de mettre une majuscule à “Vous” lors d’une adresse de politesse, en précisant entre crochets le nom de la personne si connue, et de ne pas mettre de signe distinctif pour le “vous” du pluriel.
On trouvera ainsi :
“Vous [nom..]” pour une personne adressée en politesse,
“Vous” pour un collectif adressé en politesse,
“vous” pour une adresse collective sans formule de politesse.

UMMOAELEUUEE

Nº de copies : 3

LANGUE : ESPAGNOL

Pays : Espagne

(Pour le récepteur et ses frères intéressés, autorisation complète de divulgation)

UNE EXPLICATION SUR NOS GRAPHIES ET NOS DESSINS.

Ami Xaps de OYAGAA :

Il nous est nécessaire de vous raconter quelque chose qui sans doute vous surprendra, mais en même temps éclairera votre manière de penser et vous évitera des élucubrations non nécessaires et stériles. Il y a de nombreuses années, et à votre surprise, nous avons manifesté à certains interlocuteurs sur OYAGAA que nous n’avions pas connu une institution comme l’argent, tel que Vous l’entendez, et que nous étions passés en très peu de temps de la rémunération au moyen de pierres précieuses et autres objets naturels de UMMO, DIRECTEMENT A CE QUE VOUS APPELEZ LE CREDIT. Cette phase, dont vous êtes en train de souffrir actuellement les abus dans votre particulière "nuit noire", nous l’avons également soufferte dans le passé, en même temps que d’autres calamités et atrocités que nous tentons d’oublier. De fait, nos relations matérielles d’aujourd’hui continuent à être instrumentées par une sorte de débit et de crédit sociaux que chacun de mes frères et moi-même sur UMMO devons ou recevons de l’ensemble de nos frères. Donc, dans le même ordre de choses, et pour incroyable que cela vous paraisse, nous n’avons jamais cultivé sur UMMO des disciplines comme les nombreuses qui s’avèrent, pour Vous, spontanées et familières, quand non directement inévitables. Nous faisons expressément référence à l’ART et à toutes ses manifestations. N’oubliez pas que notre UUYII, seulement latent en Vous, a été engrammé rapidement dans nos conduites et cela a fait que la transmission d’idées et concepts, tout comme celle d’images et de formes a été quasi automatique, c’est pourquoi nous ne sommes pas accoutumés à accompagner nos communications ni nos explications de dessins ni de schémas. De la même manière, mes frères du passé n’eurent pas besoin de tableaux ni d’esquisses pour dépeindre des personnes, car ils étaient capables de OANEAOYOYO, par la seule utilisation de la concentration cérébrale et de sa prolongation télépathique, traits et formes que le récepteur percevait avec clarté opérante. D’autre part, sans doute forcés par BUUAAWUAA BIIAEEII, nous avons eu sur UMMO très précocement accès – en termes relatifs aux vôtres – à la création d’une technologie (concrètement à la confection de textes, dessins, plans etc. qui assurément, furent à peine utilisés dans le passé, sinon pour OYAUMMAAEE OO) directement par des méthodes de numérisation et des éléments électroniques avec un degré acceptable de sophistication, jamais dans nos écoles nous n’avons été initiés, ni nous ne l’avons fait avec nos UUGEEYIEE, à des disciplines comme le dessin artistique ou linéaire, (NdW: comprendre sans doute le "dessin technique" ou "dessin industriel") la calligraphie, ou la peinture en enluminures, ou la sculpture ou l’architecture artistique. Même si cela est sans doute dû à notre configuration génétique, nous ne sommes pas non plus aptes à composer de la musique. Curieusement, nous l’estimons beaucoup, néanmoins. Prenez bonne note de ce qui suit : NOUS AVONS APPPRIS DE MANIERE GREGAIRE DE QUELQUES-UNS DE VOS FRERES A ECRIRE DANS VOS GRAPHIES ET A FAÇONNER LA REALITE AU MOYEN DE REPRESENTATIONS DE FORMES EN REDUCTION. Bien que la majorité des dessins et graphies envoyés à vos frères dans le passé aient été

réalisés par des frères à Vous, qui collaborèrent avec nous grâce à une stimulation matérielle, certains, cependant, furent l’œuvre de nos frères, MAIS EN COPIANT MALADROITEMENT LE STYLE DES COLLABORATEURS QUI NOUS AIDERENT (1). Pensez à vos maîtres en peinture et à comment leurs élèves ou adeptes peignent des tableaux qui ressemblent beaucoup à l’art de leurs maîtres. C’est parce qu’ils décident volontairement de suivre le maître au point d’être confondus avec lui. Il y a des années que sur OYAGAA, mes frères et moi avons décidé de nous passer de collaborateurs, entretenant une certaine relation avec eux jusqu’à ce qu’ils décèdent ou qu’ils se retrouvent en incapacité du fait des années ou des maladies. Il y a longtemps que la douceur des claviers de vos ordinateurs ainsi que les dispositifs que nous incorporons à ces claviers nous permettent d’écrire les lettres par nous-mêmes, chose qui s’avérait impossibles avec vos anciennes machines mécaniques. Les écritures des enveloppes ou les dessins ou annotations que nous avons envoyés dans ces années antérieures (Vous n’en avez presque pas reçus dans ces dernières années) ont été faits par moi ou par mes frères en copiant grossièrement le style de ceux de vos frères qui nous le montrèrent dans le passé. Nous vous demandons pardon pour la maladresse du produit final, mais rejetez les élucubrations à ce propos. Vous continuez à être aliénés (vérifiez l’origine sémantique du mot) (NdW: La définition de l'adjectif aliéné d'après le wiktionary est "sous une emprise impérieuse", et son éthymologie vient du latin "alienare" (« étranger ») dérivé de "alienus" (« étranger »), lui-même de "alius" (« autre »)) par un de vos frères intelligent dont nous n’écrirons pas le nom, (NdW: Il s'agit bien évidement de Jordan Pena, la mention de son accident cérébral ci-après le confirme. A l'époque de cette lettre, Jodan Pena vivait encore, il est décédé en septembre 2014, soit presque 3 ans après cette lettre. Le groupe GR1 s'est effectivement posé la question dans une attitude prudente et raisonable, de savoir s'il ne s'agissait pas d'une nouvelle vague de lettres de la part de Pena, comme ce fut très probablement le cas avec les lettres de John AXEE en 2006) car notre Éthique Formelle nous en empêche (bien que Vous sachiez à qui nous faisons allusion) Ce frère à Vous qui s’est révélé très utile (nous vous demandons de ne pas interpréter ce verbe dans sa stricte signification pragmatique) dans le passé, NE NOUS REPRESENTE PLUS MAINTENANT SUR OYAGAA DEPUIS LONGTEMPS. Il a raison quand il indique notre détachement de lui à partir de son grave accident cérébral.             (NdW: Une phrase a été supprimée par le récipendaire de la lettre) Mais Vous, dans la persistance de votre OAENEA IAWA OOGOO PREFEREZ CONTINUER A REGARDER LE DOIGT QUI MONTRE L’ETOILE en mots des beaux poèmes de votre frères bengali Sir Rabindranath Tagore.

Du fait du dommage que nous savons continuer à vous infliger, mes supérieurs sont en train de soupeser (NdT: sic) de CESSER (NdT: il y a "AVORTER" dans l’original) toute tentative de communication avec Vous dans le futur. Nous préférons que vous gardiez la saine distance à notre propos, ce doux scepticisme que nous avons capté chez presque tous vos frères (que nous surveillons), face aux fanatiques défenseurs de notre identité et aujourd’hui plus sensément installés dans un doute réconfortant. Nous vous répétons une fois de plus : NE NOUS CROYEZ PAS, cela s’avère plus gratifiant pour nous et prend pour nous la relève de la lourde charge de vos souffrances provoquées par cette FOI. Nous pensions que la validation par un sceau divulgué de manière très restrictive et authentifié par sa grande désuétude (comme l’un d’entre Vous l’a intelligemment compris) serait une preuve suffisante pour vous convaincre (surtout si nous pensons à l’énorme niveau intellectuel et moral de votre sœur, que nous avons choisie comme possible interface) de notre identité. En échange nous vérifions une fois de plus que vos émotions priment sur votre AADOOAUGOOA (raisonnement logique), que n’importe lequel de Vos UUGEEYIEE (s’ils avaient l’âge anachronique des nôtres) éviterait, car il ne souffre pas encore la contamination immorale de ses géniteurs qui comme UUREAOUU (une espèce de vermoulure non xylophile (NdT: sic) qui affecte nos anciennes constructions sur UMMO, en matériel autochtone) envahit l’enfant désarmé à la stupeur de ses parents, ignorants du mal qu’ils propagent inconsciemment. Nous avons vérifié une fois de plus dans l’OEMMII de votre frère X1 (gommez ces initiales, Mr Xaps, quand circulera cette missive) les ravages que fait une Culture Eclectique, et ce qui est pire, le profond dommage que cela vous inflige car il n’existe pas de situation plus douloureuse que le OOUEOUEELEWEEOO (une sorte de syncrétisme nuisible et douloureux qui

affectait notre WIE 1, par ailleurs grande scientifique, scientifique insigne d’un côté et gravement malade de l’autre, car elle se pensait descendante directe des OGIAA, grands chefs quasi omnipotents des temps reculés et qui ensuite exigea un traitement OOAIAUULOO).

            (NdW: cinq ou six lignes caviardées, probablement en rapport à l’annexe dont il est question ensuite et qui est référencé GR1-4, ou en rapport avec son destinataire)

Remettez à votre frère X2 l’enveloppe jointe à cette lettre SANS L’OUVRIR NI DE CE FAIT LA LIRE. Nous regrettons de vous demander d’être notre complice dans cette affaire. Mais croyez-nous, il est nécessaire de procéder ainsi. Nous vous supplions de collaborer, VOUS N’AVEZ RIEN A CRAINDRE. La lettre (NdW: cf la lettre GR1-4) contient un rapport avec des informations transcendantes totalement nouvelles pour Vous.

            (NdW: Encore deux lignes caviardées)

NOUS NE POUVONS POUR L’INSTANT NOUS PRESENTER A VOUS EN OEBUMAEOEMMII, tel que nous savons ce que serait votre désir. Seulement 17 de vos frères de OYAGAA, encore vivants actuellement, ont vu nos OEMMII, et tous ils ont gardé l’exquis secret sur le fait ou même ont falsifié notre identité, suivant en cela nos indications. Ne tombez pas dans (ce que Vous définissez comme) l’orgueil de penser, comme certain d’entre Vous, que n’ayant pas vu ou n’ayant pas été requis par certain de mes frères, ou par (ce qui est encore plus inimaginable), d’autres des OEMMII aliens qui vous visitent, CEUX-LA OU CEUX-CI N’EXISTENT PAS. Nous ne pouvons pas non plus, car nous ne sommes pas autorisés à cela, comme vous avez essayé de le suggérer, entrer dans un jeu de réponses à vos questions ingénues exprimées de vive voix ou dans des messages plus ou moins explicites que Vous envoyez, ou simplement ébauchés dans des textes de vos ordinateurs. Quand UMMOAELEUUE l’autorisera (NdT: le subjonctif ajoute l’éventualité) vous recevrez un rapport sur ce que Vous nommez la réincarnation, mais vous devez lire et assimiler d’abord le contenu de la lettre de votre frère X2 s’il vous la communique ou si, dans le cas contraire, nous vous faisons compensation avec une autre copie. Quant aux lettres reçues par vos frères du pays France, nous ne sommes pas encore autorisés à nous manifester. Je vous supplie de pardonner ma maladresse personnelle de vous l’avoir offert prématurément.

Ma main sur votre poitrine, Monsieur, avec un sentiment affligé.

J’ai écrit : XOOAII 5, fils de XOOAII 3

                 Soumis à IRAA 4, fils de IRAA 3


(GR1-3-1)

(1) Une preuve de ce que je vous indique :


(GR1-3-2) (NdW: Afin de protéger l'identité de la personne dont le nom est écrit à la main par l'auteur, une manipulation de l'image a été éffectuée. Nous aurions pu simplement caviarder l'image, alors ayez l'amabilitité de ne pas discuter de cette manipulation si vous l'avez démasquée.)

Je viens de terminer ces écritures, et que vous le croyiez ou non, ça m’a pris 0,4 UIW (NdT: environ 1 min 14 s) (GR1-3-3) pour les faire. Vous noterez la ressemblance avec d’autres récemment reçues et leurs similitudes avec certaines de celles réalisées par trois de Vos frères dans le passé.