D 53
T7 - 54/59
ajh
corr: 24/04/04
II-I-99/107
Titre de la lettre:
Saliano.
Entrevue Ummite avec des E.T. provenant de d'une Planète située à 96,885 années-lumière et arrivés sur Terre en 1946
Date :
1966
Destinataires :
Sesma
Notes :
1 lettre

UMMOAELEWEE

Langue Espagnol
Nombre de copies : 1
D. Fernando Sesma Manzano
MADRID ESPAGNE

TRES CONFIDENTIEL - NOUS VOUS PRIONS DE NE PAS FAIRE CONNAITRE LE CONTENU AVANT DEUX ANS

Monsieur;

Aujourd'hui nous recevons votre requête exprimée lors de la dernière réunion qui a eu lieu dans les sous-sols du Café Lion de la rue Alcala à Madrid (Espagne), et nous désirons la satisfaire d'une façon que nous pourrions appeler, en employant les termes ou expressions verbales terrestre: OFFICIEUSE.

Dans un autre document à part nous répondrons aussi à une autre question de façon que vous puissiez librement divulguer son contenu.

Avant tout, nous voulons exprimer notre chagrin et notre tristesse car nous sommes obligés de nous engager dans un dédale d'explications qui manquent de transcendance, alors qu'une série d'autres valeurs plus intéressantes devraient polariser l'attention des Terrestres. Vous devez bien penser que quand nous prenons des décisions, nous le faisons mûs par des raisons très graves et exemptes de tout élément de vengeance ou de simples motivation infantiles.Vous avez très bien compris que notre seule règle est la Logique Formelle que nous appelons AADOAUGOO, non pas parce que nous mésestimons la possibilité de l'existence d'autres langages logiques, mais parce que celui ci est le seul qui nous a permis un développement cohérent et une approche objective de la Vérité Scientifique dans la mesure où le temps et notre cadre Planétaire a rendu la chose possible.

Notre attitude par rapport à vous ne doit donc pas être considérée comme une sanction de votre conduite mais comme notre simple défense face à vos motivations et vos formes de conduite par rapport à nous.

Nous croyons que vous partagerez avec nous la véracité de ces faits :

Nous vous avons supplié plusieurs fois de ne pas mélanger dans vos discussions ni dans vos réunions, des allusions à des expériences antérieures concernant d'autres prétendus ou réels êtres extraterrestres.

Vous avez plusieurs fois accepté notre demande et vous vous êtes comporté avec nous d'une manière chevaleresque, en nous ouvrant les portes de votre réunion et en polarisant l'assemblée sur notre Histoire, notre Philosophie, sur notre Science et notre Technologie communiquée par nous sous forme de documents.

Mais, en d'autres occasions, vous avez violé cet accord tacite jusqu'au point où vous avez exprimé publiquement et à plusieurs reprises (le mardi, jour de votre réunion) que dans le futur la réunion serait consacrée exclusivement au thème de notre Expérience, sans respecter entièrement toutes les dates successives. De nombreuses fois nous avons insisté en vous avertissant que la situation était embarrassante pour nous et que nous pensions sérieusement couper toute communication, et votre réaction fut de modérer votre activité blessante pour nous, pour ensuite recommencer comme avant.

En réalité vous n'avez jamais souscrit un compromis par écrit, vous n'avez jamais formulé que vous accompliriez toutes nos exigences. Pour nous vous n'avez pas commis de faute grave contre nous, car nous avons toujours voulu que vous vous sentiez libre d'adopter toute décision envers nous. Mais par contre vous avez formulé oralement ce compromis de silence que vous n'avez pas respecté par la suite vis-à-vis de vos propres frères. Nous avons même entendu des plaintes concernant votre volubilité. Nous vous avertissons fraternellement qu'en effet votre manque de responsabilité peut diminuer votre prestige vis-à-vis de vos amis et de vos familiers.

Nous vous répétons donc que pour nous, vous n'avez commis aucune faute car en faisant agir votre libre-arbitre, votre conduite n'a pu violer que le respect envers des amis ou les demandes d'êtres qui ne sont pas nès sur cette Planète, mais nous reconnaissons aussi les mobiles de cette conduite qui sont cachées dans les zones les plus obscures de votre psychisme. A notre avis il n'y a pas eu d'intention perverse mais seulement un ardent désir de se sentir libre de tout engagement formel vis-à-vis d'êtres en dehors de votre MOI.

Nous avons été aussi cohérents dans notre conduite. En vérifiant plusieurs fois que vos affirmations concernant le fait d'occulter les allusions à Saliano ou à d'autres expériences (dont les allusions au sein de la réunion allaient à l'encontre de nos objectifs) sont devenus rapidement des affirmations gratuites, nous avons adopté la décision d'une rupture conditionnée.

Votre incontinence verbale nous oblige donc à douter de vos promesses orales. Non pas parce que nous pensons que vous êtes incapable de dépasser cette tare ni parce que nous jugeons que vous êtes capables de violer consciemment votre parole donnée. Au contraire, nous avons de vous un portrait psychique bien défini et qui vous est très favorable au niveau de votre honnêteté et de votre indépendance de critères. Ce n'est pas de l'adulation car nous adoptons le critère d'informer véritablement et de juger avec probité. Nous savons par exemple que vous souffrez d'états transitoires d'amnésie qui vous posent des problèmes pour certaines formes de conduite.

Vous avez formulé pour la ènième fois lors de la dernière réunion la proposition de ne pas mélanger des éléments étrangers au cours de vos rencontres. Quelle garantie avons nous que cette proposition va se cristalliser en une réalité si les propositions antérieures ont été rapidement oubliées?

Nous espérons donc que cette fois ci cette proposition sera respectée. Si pendant quatre semaines il en est ainsi, nous ne verrons pas d'inconvénients à continuer à vous remettre nos documents. Nous exigerons cependant que les destinataires de nos messages vous fournissent des photocopies de ceux-ci.

De plus notre respect et notre déférence envers vous, nous interdisent de refuser de répondre à vos trois questions. Et ce dans la mesure d'y répondre; ce sont:.

Votre demande de continuer à recevoir des documents sera satisfaite en fonction du respect concernant notre demande.

Vous nous demandez en plus à quelle expérience nous nous référons quand nous disons qu'elle peut être vraie.

Tout au long de ces derniers mois vous avez pu observer que sur ce point nous avons adopté une attidude que vous pourriez qualifier de "sybilline".

Nous, nous n'aimons pas les positions d'ésotérisme. Quand nos paragraphes où nos conversations téléphoniques montrent une réticence marquée, des réserves ou une attitude évasive, il y a derrière ces restrictions mentales deux types de mobiles:
1 - Des précautions pour des motifs de défense ou pour éviter des maux plus grands à nos frères terrestres si nous dévoilons la vérité.
2 - Une réserve mentale face à la tentation de divulguer ou simplement de formuler une affirmation non démontrée définitivement ou en cours de révision ou d'étude.

Ce dernier type de motivation nous a obligés à nous montrer très réservés avant de vous faire des déclarations pertinentes. Les terrestres sont en règle générale très enclins à adopter comme vérités des concepts qui en sont encore au stade embryonnaire de résolution. Nous avons peur (et avec de très bonnes raisons) que vous interprétiez mal les explications qui suivent. Toutes ont en commun le fait que nous ne pouvons pas garantir leur authenticité tant qu'elles n'ont pas été définitivement vérifiées. Même si vous désirez que nous soyons plus explicites, nous nous limiterons pour l'instant à vous faire un résumé de nos investigations. Prenez en compte qu'en réalité nous n'avons consacré à cette affaire ni trop de temps ni un intérêt excessif

Nous désirons DANS CE RAPPORT QUE CE RÉSUMÉ DEMEURE SECRET JUSQU'À CE QUE SA RÉDACTION DÉFINITIVE SOIT VÉRIFIÉE PAR NOTRE ÉTUDE. Nous vous supplions AFFECTUEUSEMENT de ne pas en parler à vos frères (Amis et familiers).

Quand nous avons établi un contact avec vous, nous n'avions qu'un seul mobile: La découverte que dans vos allusions concernant ce mystérieux être que vous appelez Saliano, vous faisiez allusion à des mots prononcés par lui, mais dont une analyse rapide montra l'existence d'un message codé connu par tous ceux qui ont atteint un niveau technologique capable de nous permettre de voyager au dessus des limites imposées par les phénomènes et les lois physiques d'un cadre de l'espace tridimensionnel.

Ceci nous surprit et nous commotionna énormément. Vous étiez une personne totalement inconnue dans le domaine de la Science et de la pensée terrestre, un humble écrivain, bien que courageux et indépendant, dans pays un considéré au niveau international comme l'un des plus en retard en Europe et régi par un gouvernement dictatorial et lié à des expériences totalitaires nazies et fascistes, c'est-à-dire qui subissait les pressions qui interdisent tout développement Technologique, Scientifique et Idéologique, car tous les grands intellectuels du Pays se trouvent en exil où sont morts entre les mains des Oligarques, comme Garcia Lorca.
Cette situation interne du beau pays Espagne nous était bien connue. Pour cela nos premiers contacts le laissèrent à l'écart et même si vous n'avez pas entièrement conscience de cela, le niveau intellectuel et scientifique de cette Nation était très en retard par rapport à d'autres moins peuplées et avec moins de moyens, mais avec des structures sociopolitiques plus équilibrées.

Qu'un espagnol puisse avoir des contacts de cette nature nous parut surprenant car nous pensions que d'autres probables visiteurs de la Terre, en établissant des relations avec ses habitants, ne pouvaient le faire (comme nous) qu'avec des personnalités des Nations plus évoluées dans le domaine Social et Scientifique.

Ce n'est pas que de tels contacts soient impensables, mais leur probabilité atteint un seuil très faible.

Pourrait-il y avoir alors une autre explication ? On peut élaborer plusieurs hypothèses. De telles paroles prononcées ou écrites par "SALIANO" concernant le contenu latent du message n'étaient en réalité pas assez révélatrices. Le message, quoique long, pouvait être le fruit du hasard. Cependant, cette hypotèse a toujours été difficilement acceptable car le calcul des probabilités accuse une très faible possibilité de cette hypothèse.

On pouvait aussi penser que vous pouviez connaîitre un tel message et qu'il ne se fut alors agi de l'envelopper avec un enrobage linguistique seulement déchiffrable par un spécialiste en cryptographie qui ne pouvait être qu'un extraterrestre.

Tout cela nous amena jusqu'à vous. Nous vous avons soumis à une série de tests, écouté des conversations et surveillé dans vos mouvements. Nous avons été vite convaincus que la seconde hypothèse était à rejeter. Seule demeurait la première et huit autres peu importantes que nous avons éliminées.

Mais un facteur important obscurcissait totalement l'identité des mystérieux êtres que vous personnalisiez sous le nom de SALIANO. Nous pouvons donc rejeter dans ce cas l'hypothèse d'un simple farceur. Non pas nécessairement à cause des expériences dont vous avez été le témoin puisque celles ci ne nous sont pas accessibles et pourraient être soit une invention de votre part, soit le produit d'un syndrome psychopathologique, soit la conséquence d'hallucinations, d'effets paramnésiques ou d'une simple farce organisée par vos familiers avec l'aide de moyens de prestigitation ou d'illusionnisme.

Nous répétons que le récit de phénomènes si surprenants et de type métapsychique ou parapsychologique ou transcendant, furent accueillis par nous avec une très prudente réserve et une grande méfiance. Car nous n'avions pas de preuves de ces phénomènes et la manière de les relater dans vos récits ne suffisait pas pour nous faire accepter leur réalité.

Mais le message était enfermé dans des séquences de paroles en espagnol qui semblaient futiles ou qui pouvaient représenter, en dehors de ce message, un autre symbolisme qui ne nous intéréssait pas.

Mais nous le répétons, ce qui nous surprenait dans votre expérience c'était justement la liste des faits et affirmations qui l'accompagnait.

Les informations concernant les autres planètes étaient inadmissibles. Une étude comparative nous amène à vous affirmer que de tels Astres N'EXISTENT PAS DANS NOTRE COSMOS, ni même une structure semblable. D'autre part, le nombre d'aberrations et d'affirmations contradictoires est si évident que nous fûmes surpris par le fait que vous qui possédez une intelligence supérieure à la normale terrestre, vous ayez pu accorder un crédit quelconque à ces idées.

Nous disions donc que nous de désirons pas nous étendre longuement sur la tournure que prirent nos propres recherches sur deux faits totalement inconciliables. Le message codé RÉEL et la gamme des absurdités apparentes dont le contenu manifeste était rejetable mais son possible contenu latent ou symbolique devait être soigneusement traité.

Nos conclusions actuelles peuvent être résumées ainsi (après avoir analysé diverses preuves dont vous ignorez certaines):

En l'année 1946 sont arrivés sur Terre des êtres originaires de l'OOYAA (PLANETE) que nous avons codé en l'année terrestre 1966 sous le nom de OOYAAUYIEE WEE , située dans le Cadre Tridimensionnel physique accessible par voie directe à 96,885 années-lumière de la Terre et à 107,4443 années-lumière (unité terrestre) de notre UMMO.

Nous n'avons jamais reçu de messages de la part de cette planète ni par voie de vibrations électromagnétiques ni par voie gravitationnelle.

L'objectif de ces très petits individus qui se trouvent sur cette Planète ( entre 13 et 9 OEMII) est de réaliser exclusivement des expériences psychiques et parapsychiques sur les OEMII terrestres sans désirer avoir accès à d'autres domaines du complexe culturel terrestre.

Leur niveau techologique est inférieur au nôtre et supérieur de beaucoup au vôtre. Mais dans le domaine de la psychologie, ils sont beaucoup plus avancés que nous et ils accordent une grande importance aux manifestations artistiques accessibles par voie acoustique (musique et parole) et par voie gustative.

Ils ont une Philosophie très particulière, Monothéiste comme la nôtre, mais ils ont aussi un cadre moral qui n'est pas universel, selon lequel il n'est seulement valable que pour les OEMII qui vivent sur leur Planète. Ils considèrent qu'il est éthique et permis de réaliser tous les types d'expériences sur des êtres étrangers à leur astre.

Cette morale les rend très dangereux pour vous et pour d'autres planètes visitées et leur objectif actuel est de créer chez les OEMII terrestres des UIIORAA EUUNNA ( cadre psychique anormal et différent des coutumes habituelles) pour observer les réactions des sujets soumis à une telle expérience et pouvoir connaître ainsi leur psychisme. Une telle technique est connue par nous mais à un niveau très rudimentaire.

Grâce à vous, monsieur Fernando Sesma Manzano, nous avons pu établir un contact avec l'un de ces êtres vivant à la date de nos deux entrevues (décembre 1966) à MADRID ESPAGNE.

Lors de ces deux réunions ils se montrèrent :
Soucieux de ne pas nouer de relations et de ne pas collaborer avec nos frères d'UMMO.
Ils avouèrent avoir un rapport direct avec l'expérience "SALIANO" vécue selon eux par de nombreux hommes de la TERRE.

Leur identité en tant qu'extraterrestres est évidente mais l'attitude adoptée par le seul OEMII avec qui nous avons parlé (il a essayé de nous "embrigader" dans ses techniques d'expérimentation pour faire de nous de simples cobayes) ne donna aucun résultat.

Nous avons adopté un compromis formel de ne pas nous immiscer mutuellement dans les expériences d'étude que nous faisions, malgré le fait que leur attitude envers les terrestres nous paraisse immorale. Nous avons fait ce compromis sans garanties qu'ils soient fidèles à leurs engagements.

----------------------------------------

Tout ceci nous amène à être extrêmement réservés, car il est évident que de tels OEMII existent et que leur origine a été vérifiée indépendamment des témoignages oraux, on peut se demander jusqu'à quel point ils disent la vérité dans leurs autres affirmations.

Nous savons que de telles expériences de UUIORAA EUNNA sont effectivement en cours et nous jugeons immorales la façon dont elles se déroulent, mais comme elles ne nous causent pas de grave préjudices et que les OEMII sont libres d'accéder à la vérité scientifique par leurs propres méthodes, nous préférons ne pas nous immiscer.

----------------------------------------

Nous ne pouvons plus rien vous dire de plus. Quelques mois auparavant nous ignorions même leur existence et nous ne pouvions rien dire sur ce thème. Même maintenant certains points ne sont pas encore éclaircis mais nous avons accepté ce compromis. Nous vous prions de ne pas nous demander d'autres détails sur ce sujet. Vous pouvez être sûr; M. FERNANDO SESMA, que les paragraphes antérieurs contiennent la part de vérité que nous pouvons vous apporter. Car si nous savons beaucoup d'autres choses sur ce thème, être plus explicites irait à l'encontre de nos propres recherches.

Un service qui pourrait vous sembler futile mais qui a UNE GRANDE IMPORTANCE pour nous et c'est un conseil d'amis véritables.
Vous avez pu remarquer que quand un message est confidentiel, nous vous avertissons au début du texte: une telle réserve est une supplique sérieuse. Vous pouvez ne pas la respecter et nous causer un préjudice grave mais : VOUS POUVEZ AUSSI LE FAIRE.
Dans ce cas nous vous demandons d'être extrêmement prudent et si malgré nos recommandations vous désirez informer un ami très intime ou un parent d'extrême confiance, faites le dans les conditions suivantes:
En remettant le document demandez à la personne de le lire sans remuer les lèvres et en disant distraitement qu'il s'agit d'un document de UMMO concernant un sujet d'emprunt (ZOOLOGIE de notre planète, etc,).
NE PAS FAIRE DE COMMENTAIRES VERBAUX.

Si vous ne voulez pas brûler le document (ce qui serait le plus prudent) gardez le dans une enveloppe très opaque enveloppé dans une feuille de plomb ou ( si vous n'en avez pas) dans une feuille de carton très épaisse et dans un endroit TRÈS SUR, si c'est possible hors de votre domicile.

Si vous désirez le lire de nouveau, faites-le à l'extérieur, jardin, champ, terrasse, et NON PAS CHEZ VOUS OU DANS LA RUE.

Ne nous demandez pas les raisons techniques,vous devez vous en douter.

PEUT-ÊTRE VOUS COMPRENEZ MIEUX MAINTENANT NOTRE CONDUITE CONCERNANT LES "EXPÉRIENCES" QUE VOUS AVEZ VÉCUES AVANT DE NOUS CONNAÎTRE. NOUS RÉPÉTONS, FERNANDO SESMA QUE LES CONSEILS QUE NOUS VOUS AVONS DONNÉS CONCERNANT CE DOCUMENT DOIVENT ÊTRE CONSIDÉRÉS COMME EXTRÊMEMENT SÉRIEUX. Et digne d'être SUIVIS.

----------------------------------------

Vous nous demandez aussi des renseignements sur cette pierre de l'espace qui fut analysée dans l'ouvrage d'un moine catholique espagnol : Machado.

Nous ignorons l'origine de cette pierre. Nous n'avons pu l'avoir à notre disposition pour pouvoir analyser sa composition.

Les signes qui y sont inscrits ne sont pas WAAMOO, c'est-à-dire COSMOLOGIQUES, tout au moins à notre connaissance. Alors ils peuvent être l'œuvre d'une civilisation extraterrestre.... tout comme celle d'un fraudeur.

Nous avons cette affaire en suspens depuis longtemps mais nous n'avons pas encore pu faire son analyse.

Nous savons donc beaucoup moins de choses que vous sur cette pierre rectangulaire.