D 47-2
T9-9/13c
PG
Corr: 28/04/09
I-II-133ph4/136pa2
I-II-131/133pa3
I-II-133pa3/140
Titre de la lettre:
Graphes. Disfonctionnement de communications. Synergie
Les relations humaines et leur nature
Nous n'avons pas de formule magique pour résoudre les problèmes.
Critique aux curieux des thèmes que nous approfondissons
Désorganisation du réseau social Terrestre
Critique de nos systèmes de communication
Conparatif d'un réseau électronique et du réseau social
Réflexes conditionnés et leur élaboration
Date :
1966
Destinataires :
Sesma
Notes :
lettre 2/4 - 39 pages au total - Il manque 5 pages du début de cette lettre - format vérifié et conforme à l'original

Plusieurs fois vous vous êtes formulé cette question : quelle est la raison pour laquelle l'homme est malheureux sur TERRE ?

Vous-même répondez en donnant une multitude d'explications simplistes qui ne convainquent pas trop. Vous vous limitez presque toujours à répéter ce vieil adage terrestre : l'homme est un loup pour l'homme !

Mais votre tragédie ne se solutionnera pas en prononçant de belles phrases chargées d'amères images poétiques, ou en annonçant d'une voix creuse une longue liste de causes problématiques.

Vous avez besoin au contraire d'approfondir vous-mêmes dans le fond caché de la structure sociale pour découvrir les causes réelles. Analysez-les et appliquez ensuite les thérapeutiques adéquates.

Que faites-vous quant vous écoutez ces paragraphes ? Peut-être les écoutez-vous discrètement, peut-être avec curiosité ?. En espérant la phrase révélatrice qui en quatre mots courts vous donnera la formule magique capable de combler vos vies de félicité...? Non, même cet appétit naïf n'a pas sa place dans vos esprits.

Vous êtes en train d'écouter par simple curiosité en spéculant intérieurement sur la possibilité que ces lignes aient été rédigées par des hommes venant d'une autre planète ou au contraire ébauchées par un ingénieux plaisantin ou un mythomane paranoïaque.

Si nous apparaissions en ce moment par cette porte que, avec un air énigmatique, en réalisant un surprenant prodige technique pour prouver notre identité, vous sentiriez "fatuitement" (NdT: néologisme) heureux pour avoir été les témoins d'une fantastique rencontre pour vous. Vous vous contenteriez d'avoir ressenti l'intense émotion de participer à un fait historique et passé le premier moment de stupeur, vaincue l'initiale crainte respectueuse que sans le vouloir nous vous inspirerions, sûrement vous vous précipiteriez stupidement pour arracher des morceaux de vêtement ou solliciter un autographe.

Le digne propriétaire de cet établissement changerait le nom de "café Léon" par "café de l'espace" et ferait proliférer dans les rues limitrophes les étals de glaces et de cartes postales en couleur avec l'effigie du Sénor Sesma Manzano, que personne ne prendrait plus pour un simple "excentrique". Les journalistes se fatigueraient d'écrire des niaiseries sur nous dans les journaux, qui en définitive serviraient à emballer le poisson suintant...

Mais beaucoup d'entre vous continueraient à bailler, en lisant nos rapports sur la sociologie, sans essayer de les déchiffrer, et encore moins en mettant en pratique leurs orientations. Le mépris des masses envers la doctrine de Jésus-Christ continuerait et continuerait à se perpétuer l'apathie générale envers tout ce que suppose l'étude, la méditation, l'analyse et les efforts d'application.

QUE CHERCHEZ-VOUS CHEZ NOUS, SI CE N'EST PAS ÇA ? Pensez-vous ingénument que si réellement nous existons nous devons nous présenter devant l'opinion publique en démontrant la réalité de notre origine ?

De cette façon - vous continuez à raisonner - vous pourriez face aux médias de la Terre, formuler cette déclaration : et tout le monde en bénéficierait : la presse, la radio, la télévision du globe terrestre lanceraient aux quatre vents la nouvelle officielle de notre arrivée.

De plus nous suggérons : est-ce que ce ne sont pas les idées, les raisonnements, qui portent en eux-mêmes la force de persuasion ? Comment se fait-il que vous pouviez, vous, les écouter maintenant sans en faire trop cas ? Auraient-elles plus de valeur si nous énoncions celles-ci, vêtu d'un costume fluorescent, devant deux cents microphones et mille caméras de télévision, dans un parc new-yorkais, devant des centaines de milliers de personnes ?

Vous nous croyez aussi inconscients que ces footballeurs de la Terre qui accumulent dans les muscles de leurs jambes tous les tissus organiques qui leur manquent dans leur cervelle, et qui se présentent à chaque moment devant des milliers de leurs supporters fanatiques, en troublant le calme de la vie citadine ?

Nous sommes en train de vous parler d'une terrible désorganisation de vos structures sociales. De ce cruel paradoxe, soutenu par vous, qui permet à quelques milliers d'individus de se distraire dans leurs luxueuses automobiles, alors qu'il manque de combustible pour transporter les excédents agricoles vers l'Inde où meurent des millions d'affamés, et vous désirez que nous nous présentions tout d'un coup sur la place de la Concorde à Paris pour qu'affluent du monde entier des milliers de bourgeois inoccupés, avec l'unique but de satisfaire la curiosité de voir des hommes venus d'un astre lointain...

Verriez-vous très logique une conduite aussi insensée ?

Ce n'est pas de la crainte que nous ressentons. Il est puéril de penser qu'à votre niveau social, nous pourrions souffrir de la part des terrestres une persécution ou un dommage physique.

C'est vous qui réellement subiriez les préjudices du choc aveugle des masses hystériques face au sensationnel.

Si vous pensez que des hommes venant d'autres mondes (que ce soit nous où n'importe qui) sont actuellement en train de vous analyser, sont plus intelligents ou possèdent un niveau culturel supérieur, soyez au moins conséquents et ne jugez pas qu'ils puissent se présenter devant la vue des gens avec la frivolité d'artistes de cinéma !!!

Jusqu'à quel point vous êtes vous peu à peu imprégné des lieux communs de la science-fiction, faisant que vous attendiez avec une primaire et morbide curiosité, le moment où nous apparaîtrons devant vous ?

Examinez-vous ! Analysez-vous vous-mêmes et reconnaissez humblement que beaucoup d'entre vous ne désirent pas réellement augmenter leur culture avec celle que nous pouvons offrir, mais au contraire se procurer des émotions fortes, se sentir différents des autres après avoir eu l'occasion de se mettre en contact avec nous.

Ne considérez pas ces critiques comme une réaction de mépris envers vous. Nous disons tout cela avec amertume, conscients qu'à vous comporter ainsi vous révélez une structure cérébrale infantile dans laquelle les tendances vers les objectifs primaires et maladifs se substituent aux motivations transcendantes élevées.

500 DÉSORGANISATION DU RÉSEAU SOCIAL TERRESTRE.

Un penseur de la planète terre, Jean-Jacques Rousseau, postulait que l'homme n'est pas mauvais par nature. C'est le milieu ambiant, c'est la société, qui pervertissent l'individu. Ce sont les mauvaises habitudes acquises par l'enfant dans des systèmes pédagogiques aberrants qui confèrent à l'être humain cette empreinte de méchanceté qui caractérise sa conduite sociale.

Mais : jusqu'à quand allez-vous continuez d'utiliser ces concepts infantiles d'hommes bons et mauvais ? Les facteurs qui influent sur la conduite de l'homme ne peuvent se formuler avec cette simplicité.

Pour éviter des raisonnements embrouillés dans un langage excessivement technique, nous allons vous donner un exemple simple :

Depuis de nombreuses générations une magnifique horloge en or a été l'objet de la malheureuse curiosité des jeunes éléments d'une famille. Personne ne sait le nombre de fois que les enfants ont fouillé l'intérieur, déséquilibrant les échappements des ancres, en desserrant ses vis, et déréglant ses petits pignons. L'horloge finit par tomber dans un bassin bourbeux.

Un jour passèrent par-là un certain Monsieur Rousseau et ses amis et voyant l'horloge couverte de limon et de boue, il commente tristement :

L'horloge est bonne ; c'est l'eau sale et la boue qui l'empêche de fonctionner parfaitement. C'est le milieu qui la perturbe.

Un de ses compagnons, après l'avoir sortie et examinée superficiellement argumente :

Non: L'horloge à un défaut de construction. C'est l'horloger qui est responsable de son disfonctionnement :....


Dans un rapport antérieur nous vous rappelions que l'homme HÉRITE DE SES PROGÉNITEURS certains réflexes nerveux qui constituent ce que vous appelez vulgairement INSTINCTS.

Mais également sa mémoire subconsciente reçoit par les voies génétiques de multiples souvenirs du passé. Des images qui affleurent seulement parfois durant ces rêves énigmatiques pour vous, ou dans certains états de catalepsie.

Mais ce qui est encore plus grave : dans ces legs que les gênes transmettent de génération en génération et que vous avez reçu, se cache tout un réseau de connexions nerveuses ou synapses conditionnelles, qui constituent les véritables raisons des futurs traits inexplicables de certaines conduites.

La mentalité d'un psychopathe criminel est la conséquence d'un cerveau mal programmé. Ses tendances répulsives qui le poussent à violer une enfant de très jeune âge pour ensuite l'assassiner impitoyablement ont comme "substrat" un code génétique mal codifié dans lequel certains gènes portent des normes aberrantes d'établissement de certains réflexes dans le futur cerveau du foetus.

L'homme de la Terre se voit donc soumis à de terribles pressions dans tous les sens, comme un petit bateau de bois vermoulu dans la turbulence d'une tempête.

Inspiré par une âme pure et un corps qui du point de vue physiologique est une merveille de construction, il se voit depuis le premier moment comme parti intégrante d'un gigantesque réseau social, comme noeud uni à d'autres noeuds par de multiples arcs ou connexions, qui fonctionnent d'une manière désastreuse, l'homme tente infructueusement d'établir le contact avec ses semblables, de s'harmoniser avec eux pour se faire comprendre, sans y parvenir mieux que médiocrement.

C'est le système de communication qui est en faute. Vous n'avez pas trouvé le moyen de communication, le langage approprié, la technique d'information adéquate permettant aux hommes de se comprendre en parvenant ainsi au rendement maximal du réseau social.

Apparaît ainsi la situation paradoxale d'êtres humains, qui étant entouré de milliers de millions de semblables, se sentent terriblement seuls, incompris, poussé à réaliser certains actes de défense contre les autres hommes, bouleversant encore plus le réseau.

Et si au moins vos cortex cérébraux étaient bien programmés, si leur connexion nerveuse n'était pas viciée depuis le moment de la fécondation par des causes héréditaires qui elle-même furent le produit de cette même désorganisation du réseau social qu'on vécut vos ancêtres....!

Que répondriez-vous à un pauvre malheureux prisonnier dans une cellule humide, attaché à ses extrémités et son cou par des colliers de fer et n'ayant comme compagnon de cellule que l'écho de sa propre voix se réfléchissant sur les murs nus, qui vous demanderait ingénument : qu'elle est la formule pour être heureux ?

Vous vous trompez totalement si vous pensez qu'existe une formule magique, un dispositif ingénieux, qui en quelques instants réussiraient à solutionner la désorganisation du réseau social de la planète Terre et la morphologie altérée des cerveaux humains.

Ils existent, oui, les procédés thérapeutiques qui peuvent vous être appliqués à une échelle macro sociale et avec discipline : en soumettant tout le peuple de la Terre sous la direction de nos spécialistes on réussirait à accélérer l'évolution de tout le globe sur des chemins rationnels.

Mais le processus serait lent et il faudrait que s'écoule de 250 à 300 ans terrestres avant d'apprécier des résultats sensibles.

Mais ceux-ci supposeraient de vous soumettre à une espèce de dictature paternaliste, régie par des technocrates venant d'une autre planète, qui vous traiteraient comme des enfants.

Mais vous avez trop d'orgueil vaniteux pour accepter en bloc cette longue période de rééducation. Et nous considérons comme immoral de vous obliger par la force à vous soumettre. Nous ne croyons pas valable l'argument ingénu de certains moralistes terrestres qui postulent qu'il est obligatoire pour tout homme d'empêcher le suicide de ses semblables, et bien que nous assistions horrifiés au spectacle d'une société qui, sans être mature spirituellement, joue avec des armes destructives terribles, nous n'avons pas la certitude absolue que la fin de la planète Terre sera nécessairement une hécatombe nucléaire.

Si à l'échelle sociale nous ne pouvons apporter des solutions pour sa guérison, nous espérons dans des prochains rapports vous suggérer certaines normes qui vous aideront individuellement.

Vous souffrez donc d'une grave déficience. Le manque d'un sévère esprit critique et, ce qui est encore plus grave et désolant : le manque de PATIENCE.

Cette IMPATIENCE est caractéristique de toutes les personnes qui ont un faible niveau mental. Si vous observez le progrès de la Culture sur votre planète, vous verrez qu'il a été possible grâce au patient travail de recherche dans tous les domaines de la Civilisation.

Le TEMPS est nécessaire pour assimiler des concepts, pour les comprendre, et pour les "mûrir". Seuls les retardés mentaux peuvent croire qu'il existe une méthode pour fortifier l'homme spirituellement, méthode qui puisse se condenser en une vingtaine de pages dactylographiées, et être assimilée en deux petites heures.

Ceux qui n'ont pas assez de patience pour l'étude, la méditation et l'analyse, peuvent se considérer comme TOTALEMENT CONDAMNÉS. Ils perdent leur temps en écoutant nos rapports, tout comme ils le feront en lisant d'autres traités écrits par des spécialistes de laTerre, car leur mal consiste en une insuffisance cérébrale qui pourrait être traitée seulement par des techniques neurochirurgicales que vous ne connaissez pas. Aucun psychiatre terrestre ne sera capable de guérir certaines formes de débilité mentale ou d'oligophrénie au niveau le moins élevé.

Nous vous disions que vos méthodes didactiques présentent un grave défaut. Puisque l'homme soumis à de telles normes éducatives continue à aller à l'échec, vous pouvez vous demander : est-ce que les principes sur lesquels se fondent ces normes pédagogiques sont faux ?

Notre réponse est : NON : ABSOLUMENT PAS : Ils peuvent être insuffisants et quelque peu viciés mais les derniers pédagogues et spécialistes terrestres ont "fait mouche".

Mais en ce qui vous concerne, un petit détail qui est décisif pour qu'un plan d'éducation soit efficace et fructueux, vous est sorti du champ de la conscience. Nous allons l'expliquer par un exemple.

Nous allons employer comme comparaison un récepteur radio terrestre, ou bien, pour ceux qui ne sont pas compétents en électronique, une automobile de tourisme.

En résumé un récepteur de radio est un CIRCUIT OU RÉSEAU ÉLECTRIQUE. Ses composants de base sont par exemple, des inducteurs ou bobines, des valvules électroniques appelées vulgairement lampes, des condensateurs, des résistances transformateurs de haute et basse fréquence, des commutateurs potentiométres et un haut-parleur. Tous ces accessoires sont parfaitement liés entre eux au moyen de fils ou conducteurs, formant un réseau sans hasard, mais étudié soigneusement pour que les faibles signaux qui sont captés par l'antenne et provenant d'un émetteur lointain, soient AMPLIFIÉS pour qu'à la fin du réseau le haut-parleur nous apporte l'harmonieuse mélodie émise à ce moment là. Il n'y a pas de doutes que le simple récepteur à galène des années 1920 était beaucoup moins perfectionné que le moderne super-hétérodyne actuel par fréquence modulée. Et que les récepteurs toutes bandes que vous avez employés dans le projet OZMA pour capter des messages extraterrestres laissent beaucoup à désirer face à nos récepteurs très sensitifs qui nous ont permis de capter des signaux extragalactiques sur UMMO.

De plus nous attirons votre attention sur un fait particulier COMMUN A TOUS LES APPAREILS. TOUS, plus ou moins simples, plus ou moins perfectionnés, FONCTIONNENT. Ils possèdent un plus grand ou plus petit degré de sélectivité ou de portée, ils seraient capables d'annuler plus ou moins le bruit de fond. MAIS ILS FONCTIONNENT.

Faites maintenant une simple expérience : prenez une paire de pinces, sortez le chassis de votre appareil radio ou télévision et COUPEZ UN SEUL FIL CONDUCTEUR. UN SEUL!!! Le récepteur ne fonctionnera plus. VOYEZ DONC L'IMPORTANCE QUE REVET UN SEUL ET HUMBLE ÉLÉMENT DU RÉSEAU !!! Sa destruction est suffisante pour que TOUT LE RÉSEAU SOIT INOPÉRANT. Ce n'est pas qu'il fonctionnera mal, NON : IL NE FONCTIONNERA PAS DU TOUT parce qu'un réseau est quelque chose d'indivisible, dans lequel le défaut d'un seul composant suppose la destruction du TOUT.

Vous pourriez multiplier vous mêmes les exemples. L'obstruction du gicleur d'une automobile ou la fusion d'un anneau antifriction d'une bielle sont suffisants pour que la machine complexe cesse de fonctionner, même si le reste des accessoires est neuf. Un bombardement dans un noeud de communications stratégiques peut désarticuler le potentiel défensif d'un pays.

Le grave défaut de vos systèmes d'éducation terrestre ne vient pas du fait qu'ils soient plus ou moins parfaits. N'importe lequel d'entre eux pourrait être fructueux, comme peut l'être le rendement du rustique appareil détecteur de galène, SI ON AVAIT FAIT ATTENTION AU FAIT QUE CHACUN DE SES SYSTEMES CONSTITUTIFS NE DÉFAILLE; car, au fond, TOUS LES SYSTEMES DIDACTIQUES ont comme objectif la création et la correction de RÉFLEXES CONDITIONNÉS, LA GENÈSE D'UN RÉSEAU DE RÉFLEXES.

Il suffirait que l'un de ces réflexes CLEF manque pour que tout le réseau s'écroule.

Nous désirons avancer un exemple réel (NON UNE MÉTAPHORE), pour une meilleure compréhension, pour mieux comprendre l'importance qu'il faut accorder à l'étude de la base physiologique, c'est-à-dire l'étude du fonctionnement des mécanismes RÉFLEXES.

Un étudiant décide de s'imposer un plan de discipline d'études très strict. Il se lève tous les jours à huit heures du matin, et avant de déjeuner, il s'oblige à étudier 10 pages de son texte de cristallographie.

Jusqu'à maintenant le Plan est correct. Simpliste si vous voulez. Simple comme la Radio à Galène de notre exemple. Ce qu'il va obtenir ; sans qu'il s'en aperçoive (comme celui qui parlait en prose sans le savoir) c'est d'éduquer une série de réflexes élémentaires conditionnés.

Durant de nombreux jours il a rempli le pacte. Mais un matin, il prend la décision DE NE PAS SE LEVER.

Et pour cela il fait le raisonnemement suivant :

"il me reste encore six mois pour étudier, "ce qui est important, c'est l'ensemble des jours pendant lesquels je vais étudier." Un seul jour manquant NE COMPTE PAS FACE A L'ENSEMBLE."

Si vous êtes en accord avec la logique terrestre qu'on a du vous inculquer, vous pensez aussi comme lui.

le jeune homme a raison, un jour de congé ne porte pas atteinte à l'ensemble du programme LE TOUT EST PLUS IMPORTANT QUE LA PARTIE.

VOILA LA GRANDE ERREUR!!! Ce principe que vous acceptez est DANGEREUSEMENT FAUX.

Ce jeune, sans s'en rendre compte,en se levant tous les jours à la même heure, avait essayé de constituer un RÉFLEXE CONDITIONNÉ UTILE. Mais s'il avait étudié le mécanisme de tels réflexes, il se serait aperçu qu'un seul MANQUE peut défaire totalement LE RÉFLEXE SI PATIEMMENT FORMÉ. Autrement dit :

QUAND, EN PERIODE DE FORMATION D'UN RÉFLEXE CONDITIONNÉ, LE PROCESSUS EST BRUTALEMENT INTERROMPU, IL FAUT LE REFAIRE COMPLÈTEMENT; L'EFFORT RÉALISE JUSQU'A MAINTENANT ÉTANT DEVENU STÉRILE.

C'est-à-dire : il aurait été beaucoup moins nocif pour l'étudiant de passer la dernière semaine du programme sans étudier que de rater une seule heure les premiers jours.

Une insignifiante partie du processus, une seule heure, un humble fil du réseau, sont BEAUCOUP PLUS IMPORTANTS que ce que vous pouvez imaginer.

Comment avez vous pu ne pas accepter ce principe de la valeur de la partie face au tout, quand vous travaillez en Électronique, en Astronautique, où les plus petits détails peuvent faire échouer le lancement d'un missile ou dans l'industrie où la moindre erreur dans la chaîne de production peut paralyser toute l'usine ? VOUS NE VOUS ETES PAS RENDU COMPTE QUE CE PRINCIPE EST AUSSI VALABLE DANS L'ÉDUCATION, jusqu'au point où les parents valorisent seulement l'éducation globale sans se rendre compte de la terrible importance que peuvent revêtir certaines erreurs ou manques durant des périodes critiques déterminées...?

Méditez cela, car c'est là que se trouve un poucentage élevé d'erreurs de la structure du Réseau Social Terrestre. Cela ne veut pas dire que vous soyez tributaires de TOUS LES PETITS DÉTAILS. Ceci serait totalement irréalisable. Mais qu'il faut calibrer certains détails en leur accordant UNE GRANDE IMPORTANCE.

Nous continuerons notre cycle à partir des premiers jours de septembre. Bons amis de la terre, nous vous recommandons paix et tranquillité, étude et méditation. Bons amis de la Terre, à toujours !!!