D33-1
T6-17/20
I-I-141/145
Traduction: AJH
Dernière Modification: 30/08/2015
Format non encore vérifié.
Titre de la lettre : Indéterminisme et libre arbitre.
Date : 23/03/1966
Destinataires : Sesma
Notes : Première des 3 lettres d'un total de 22 pages.

AELEWE
Langue : Espagnol
Nombre de copies : I
23 MARS 1966

Professeur Fernando Sesma,
Madrid.

337: SPÉCULATIONS CONCERNANT LES RAISONS DE LA CRÉATION DE L'OEMMII (CORPS HUMAIN) AU SEIN DU WAAM (COSMOS).

Evidemment un thème aussi transcendant que l'existence de l'homme dans le WAAM (Univers) doit attirer notre attention.
Mais nous observons une différence notable entre les désirs spirituels de l'Humanité de UMMO et celle de OOYAGAA (ainsi nous dénommons votre Planète TERRE).

Notre pensée a toujours été guidée par une orientation qui a une vague analogie avec le Pragmatisme du Philosophe terrestre John Dewey. Nous mesurons toute connaissance avec une échelle dont le niveau le plus élevé est occupé par la fonctionnalité.

Ce qui est fonctionnel pour la philosophie de UMMO c'est qu'au début :

AIOOYA OEMII = L'HOMME EXISTE.

AIOOYA AMMIE WOA = DIEU EXISTE.

AIOOYA AMMIE BUUAWA = L'AME EXISTE.

Comme le "POURQUOI" ne nous est pas accessible, en utilisant les méthodes empirico-scientifiques, nous nous abstenons de dogmatiser.

Naturellement, nous spéculons comme vous les terrestres mais il y a une différence notable :
Quand l'un de vos penseurs développe une théorie philosophique surgit parallèlement une Ecole qui est suivie fanatiquement et avec un esprit critique rare, par des milliers et des milliers et même des millions de personnes en adhérant à sa doctrine, à ses postulats comme s'il s'agissait de vérités irréfutables.

Nous, au contraire, avant tout énoncé doctrinal, nous adoptons une douce et prudente posture UBOO (AGNOSTIQUE). Bien entendu cet agnosticisme n'arrive pas à juger, comme c'est le cas du vôtre, que WOA ne soit pas accessible d'une certaine manière et à un certain niveau à notre expérience scientifique.
NOUS CRÉEONS DES THÉORIES, MAIS NOUS NE SOMMES PAS ASSEZ INGÉNUS POUR LES CROIRE.

Apparemment une telle attitude paraît comporter une contradiction. Il semble stupide de développer une hypothèse pour ensuite la dédaigner.

En réalité, nous n'avons pas voulu exprimer cela : nous savons que de telles hypothèses peuvent se rapprocher de la vérité et, en fait, quelques fois elles coïncident avec elle. Nous démontrons qu'il peut y avoir au moins une explication (même si ensuite elle est différente de celle énoncée au départ) à certaines énigmes transcendantes ; et enfin de telles spéculations constituent dans le pire des cas une excellente gymnastique mentale qui, tôt ou tard, porte ses fruits.

Après ce préambule, nous vous informons qu'en effet, nous avons développé des hypothèses laborieuses pour nous expliquer l'existence de l'OEMMII dans le WAAM (Univers).

Comme il nous est difficile de les exprimer longuement, nous sommes obligés de les formuler en de brefs paragraphes même si une synthèse si limitée entraîne le risque de manquer de rigueur et de profondeur.

334. CONCEPTION ANTROPOMORPHIQUE DE WOA (DIEU) : SES RISQUES.

Certains penseurs terrestres commettent fréquemment une erreur qui consiste à adopter, par inadvertance, une conception anthropomorphique de DIEU ou CRÉATEUR.

Quand de nombreux hommes de votre Planète sont angoissés en cherchant une explication transcendante à des questions du type :

POURQUOI DIEU TOLÈRE-T-IL LE MAL ?
QUELLE EST L'UTILITÉ POUR DIEU DE TELLE OU TELLE ACTION ?

Inconsciemment ils utilisent des verbes qui sont attribuables seulement à un AAiodi (ÊTRE) comme l'homme.
Imaginez un animal pensant fictif, qui en se référant à l'OEMII puisse se demander par exemple :

POURQUOI L'HOMME PLEUT ?
COMMENT EST CE QU'IL DIGÈRE ET MÉDITE LE PLATINE OU LE SOUFFRE ?

Ce phénomène psychologique de projection qui assigne des attributs humains à d'autres êtres est aussi commun chez vous que la tendance à attribuer la dimension TEMPS à BUUAWA ou WOA et cela constitue en plus une source d'effets aliénants c'est-à-dire de perturbations mentales car, ne pouvant pas trouver logiquement des réponses cohérentes à des questions si mal formulées, vous concluez en doutant de l'existence même de Dieu ou de l'Entité à qui vous attribuez cette fausse fonction en provoquant ainsi certains effets névrotiques d'anxiété.

Il est curieux de constater qu'après avoir assis les bases d'une Logique mathématique, vous utilisiez encore des sophismes aussi idiots.

337. POSSIBILITÉS D'UNE FONCTION TRANSCENDANTE DE L'OEMII (HOMME) DANS L'UNIVERS.

Rappelons nous que l'une des fonctions de WOA est de CRÉER. Toutes ses idées qui ne sont pas incompatibles avec son ESSENCE doivent être EXCRETÉS, c'est-à-dire PRENDRE FORME, SE RÉALISER NÉCESSAIREMENT.

Quand nous notons l'hypothèse du WAAMWAAM (PLURICOSMOS), c'est parce que nous observons que dans notre UNIVERS et dans le UWAMM (COSMOS complémentaire de charge électrique inverse), il y a un nombre très réduit de possibilités d'existence EAAIODI GOO (ONTOLOGIQUES).

En effet : nous connaissons quelques unes des lois physiques et biologiques qui régissent notre univers mais : ces lois auraient-elles pu être énoncées sous une autre forme ? Si la réponse est positive, de telles lois existent dans un autre WAAM (UNIVERS).

Ainsi, si l'idée d'un ÊTRE adimensionnel et LIBRE, "mouleur" d'un autre ÊTRE dimensionnel n'est pas incompatible avec l'essence de WOA, un tel ÊTRE doit se CRÉER.

La génération de l'homme n'est donc pas motivée par des raisons "récréatives", par une envie de " diversion" de WOA pour pouvoir se distraire, en voyant comment nous nous débattons entre la douleur et la joie, comme de simples poupées entre ses mains.Une telle interprétation est infantiloïde et peut être qualifiée d'anthropomorphe.

Nous pouvons aussi poser une autre question : pourquoi nous a-t-il engendré sous cette forme ? Avec deux pieds, avec cette structure neurocorticale, avec ces tendances sexuelles et non avec d'autres ?

La question est captieuse car elle porte implicitement l'affirmation a-prioriste du fait que WOA SEUL a engendré des hommes avec une telle structure physiologique à l'encontre du principe énoncé dans le paragraphe précédent.

En effet, il est possible (et la connaissance empirique va dans ce sens) que dans notre WAAM (UNIVERS), et étant donné qu'ils sont adaptés aux lois biologiques qui y règnent, seulement nous, les ÊTRES HUMAINS (C'est-à-dire; ceux qui possèdent une BUUAWA: ÂME), ayons cette morphologie physiologique mais ceci n'est pas un obstacle pour que WOA n'ait pas engendré une multitude d'êtres divers LIBRES dans autant d'autres WAAM.

Nous abordons enfin le dernier point :

EXISTE-T-IL UN FONCTIONNALISME DE L'HOMME DANS LE COSMOS ?

C'est-à-dire: L'OEMMII accomplit-il une quelconque mission dans le WAAM ? on peut supposer qu'un tel fonctionnalisme peut coexister avec la nécessité de sa création. Pour essayer d'apporter une explication qui soit satisfaisante, nous ne devons pas oublier que les composants du WAAM (Univers) peuvent se diviser en deux catégories dimensionnelles.

MICROPHYSIQUES : jouissant du principe d'INDÉTERMINATION, c'est-à-dire non sujets à aucune loi.

MACROPHYSIQUES : sujets aux lois mathématico-statistiques qui régissent son inflexible DÉTERMINISME.

Une fois l'univers créé, comme continuum MASSE-ESPACE-TEMPS, Woa a deux moyens pour obtenir la modification de sa rigidité structurelle, son inflexibilité déterministe :

A) EN MODIFIANT LES LOIS QUI LE RÉGISSENT. Nous pensons en toute logique que ceci pourrait impliquer une contradiction une fois que ces lois auront été énoncées pour un WAAM.

B) EN CRÉANT DES ÊTRES LIBRES qui, en profitant de la liberté des éléments microphysiques, pourraient agir à travers eux sur les macrophysiques en rompant ainsi la soumission causale ou déterministe.

C'est de cette manière que WOA utiliserait l'homme comme facteur d'ACTION qui le lierait avec le WAAM créé par LUI. WOA dicte ses UAA (LOIS) et l'homme en les accomplissant agit comme lien entre LUI et le COSMOS.

Si l'homme ne les accomplit pas, l'harmonie est apparemment rompue en modifiant sa fonctionnalité dans l'AAIODIWOA (CRÉATION, ENSEMBLE DES ÊTRES DIMENSIONNELS ET ADIMENSIONNELS créés par WOA).

Dans ce cas, le BUUAWA, responsable d'une telle modification, doit rendre conforme sa structure spirituelle avec l'idée de WOA. Une telle mise en conformité reçoit de notre part le nom de CHATIMENT (PURGATOIRE pour vous) (AMMIEYIISAIA BUUAWA sur UMMO).

Nous avons des raisons pour estimer qu'en réalité les véritables raisons seraient beaucoup plus complexes et donc inaccessibles pour l'intellect limité de l'humain.

Les arguments développés servent cependant pour prouver qu'il existe AU MOINS UNE EXPLICATION à la transcendante inconnue de notre existence. Ainsi nous pouvons aller au devant de possibles objections matérialistes qui, en ne trouvant pas un côté plausible à cette EXISTENCE, prétendent brandir la carence des arguments comme preuve de l'inexistence de WOA.

NOTE 1

Dans un petit rapport nous vous développerons notre théorie concernant les prétendus facteurs inacessibles par la science au sein des AAIODI (ENTITÉS ou ÊTRES) adimensionnels. Vous recevrez cette note immédiatement quand nous estimerons que vous avez eu le temps d'assimiler le présent RAPPORT.