D23
T7-20/21
Drapeau espagnol
PDF
Traduction: AJH
Dernière Modification: 05/04/2015
Format pas encore vérifié
Titre de la lettre : Motifs de leur voyage d'exploration de la TERRE
Date : 1966
Destinataires : Sesma
Langue d'origine : Espagnol
Notes : 1 lettre, 3 pages

UMMOAELEWE
Langues : Espagnol
Français
Russe
Anglais
Nombre de copies : 21

Hommes de la Terre,

Nous savons que seuls quelques uns d'entre vous entrevoient la possibilité que des êtres qui vous sont semblables et sont originaires d'autres astres de cette Galaxie, sont secrètement parmi vous.

Nous savons aussi que seule une fraction insignifiante de ces personnes dispersées sur cette Planète, connaît notre identité en tant qu'êtres humains originaires de UMMO, mais en toute logique, le pourcentage le plus élevé de ce groupe maintient une prudente réserve en doutant quelque peu de la réalité de notre origine.

Seules l'analyse de votre civilisation et des caractéristiques géologiques de ce que nous appelons OOYAGAA (PLANÈTE TERRE), les structures biologiques terrestres et la psychologie de la Société, nous ont amenés parmis vous.

En l'année terrestre1950, (Mars), nous sommes arrivés sur cette OOYAA (ASTRE FROID).Quelques deux ans auparavant (ANNÉES TERRESTRES), nous avions capté un faible signal de fréquence 413,44 mégacycles que nous n'avons pas pu décoder. Il avait été émis en l'an 1934.

(Par la suite nous avons identifié le signal radioélectrique comme émis d'un navire norvégien à hauteur de Terre-Neuve ; navire qui faisait des expériences approfondies avec des scientifiques de ce pays sur l'utilisation de fréquences élevées pour des communications à longue distance par réflexion ionosphérique. Le signal fut émis entre les 5 et 7 février 1934).

Cette date est donc historique pour les relations TERRE-UMMO, nous avons des photocopies des radiogrammes émis, (obtenus grâce à nos frères d'Allemagne qui se déplacèrent à Bergen dans ce but), et naturellement l'enregistrement des signaux en morse qui furent incompréhensibles pour nous à ce moment là car nos techniciens pensèrent qu'il s'agissait d'un code de numérotation binaire (point = 0 et trait = 1 ou vice-versa) est aussi en notre possession. Vous serez surpris de savoir que la durée de la fraction du radiogramme capté fut de 2,2 UIW (quelques 6,8 minutes) qui suffirent pour identifier sur des coordonnées galactiques, la position du Système Solaire et l'astre d'où provenait ce signal qui fut baptisé sous le nom de GAA (CARRÉ) car la graphie obtenue avec le signal faisait penser à l'équation analytique qui exprime l'aire de cette figure géométrique.

C'est seulement à notre arrivée que nous pûmes vérifier que le nom d' OOYAGAA (ASTRE FROID du "CARRÉ") était faussement évocateur car la nature du message n'était pas mathématique.

Ceci pour répondre à la question de M. Théodore T. Polk de PITTSBURGH, U.S.A.. concernant l'origine de notre arrivée sur cette Planète.

Quelques uns parmi vous, lors de communications téléphoniques, insistèrent pour que nous fassions une présentation officielle devant les Gouvernements de la Planète. M. Pierre Palissy ORAN (Algérie) nous suggère même d'envoyer nos "DISQUES VOLANTS" pour exterminer le Gouvernement Communiste Chinois.

Vous comprendrez, M. Palissy, qu'en nous montrant respectueux envers votre initiative, nous ne pouvons tout de même pas réaliser vos désirs pour les diverses raisons suivantes :

En premier lieu, nos OAWOOLEA UEUAA ou Disques volants comme vous les appelez, ne peuvent arriver ici selon notre bon vouloir.

D'autre part, bien que nous reconnaissions que cet État Terrestre a une ligne politique quelque peu agressive, nous ne sommes pas persuadés que cela représente une réelle menace pour vous. Le peuple Chinois traverse en ce moment une crise très intéressante et si vous n'étiez pas polarisés politiquement par certains préjugés, vous mesureriez à son juste niveau. Ni l'Union Soviétique, ni les États-Unis n'accepteront que le développement de cette Nation s'oriente vers des objectifs belliqueux.

En termes semblables nous répondons à Josef Väry de BRNO (Tchécoslovaquie) qui nous demande si nous pourrions employer nos armes pour détruire les régimes totalitaires du Portugal, d'Espagne et d'Amérique du Sud. Ce n'est pas notre intention car agir comme Police Internationale Terrestre n'est pas notre but. Nous répétons que notre passive mission d'étude et d'analyse nous le défend.

Les raisons qui nous poussent à demeurer anonymes sont nombreuses et, depuis longtemps parmi elles ne se compte plus la crainte d'une possible réaction agressive des hommes de la Terre. Nous répétons jusqu'à satiété que nous n'avons pas intérêt à être crus. Quelques uns parmi vous nous répètent que nous devons présenter des preuves.

Nous ignorons encore ce que vous voulez exprimer ingénument. Les idées techniques que nous avons mis à votre portée sont nombreuses et malgré tout, les techniciens qui les ont reçues les ont attribuées à des scientifiques excentriques. Ces personnes qui désirent TOUCHER ces preuves avec leurs mains, ne se rendent pas compte de leur attitude aussi peu intellectuelle que celle d'un paysan qui doute de la réalité du LASER car il n'a jamais tenu un de ces appareils en mains.

Mais nous vous répétons une fois de plus que nous respectons votre incrédulité. Nous travaillons beaucoup mieux dans l'anonymat et nous n'allons pas être assez naïfs pour nous présenter à vous vaniteusement à seule fin de vous divertir.

Il nous semble que vous oubliez que LES TÉMOIGNAGES ONT EXACTEMENT LA VALEUR QUE LEUR OCTROIENT LES RAISONNEMENTS SUR LESQUELS ILS S'APPUIENT. Si les idées que nous vous avons apporté jusqu'à maintenant ne sont pas comprises ou sont dépréciées, VOUS FERIEZ BIEN DE NE PAS CROIRE EN NOUS.