D 70
T1-96/98
ajh
corr: 08/05/04
II-II-4/7
Titre de la lettre:

Divulgation contrôlée des rapports d'UMMO

Date :
02/09/1968
Destinataires :
Monsieur Ribera
Notes :

Envoyée de Paris - dictée par XOODOU-7
Les mots suivis de (*) sont en français dans le texte original et plusieurs éléments prouvent l'origine d'un dactylographe français ( Rivera au lieu de Ribera, par exemple).


OUMAUAELEWEE
Courrier*.
M. ANTONIO RIVERA JORDA
Barcelonne - ESPAGNE*

Cher Monsieur :

Nous osons vous envoyer ce texte mécanographié sans avoir avec vous un lien préalable d'amitié personnelle, comptant sur le fait que, possédant vous-même par d'autres canaux discrets d'information, quelques faits ambigus sur notre existence sur TERRE, vous prêterez pour le moins attention à notre salut.

Permettez-nous, monsieur Antonio Rivera, de nous présenter sans autre explication pertinente.

Cette lettre est dictée par Xoodou sept fils de Xoodou quatre et je suis un élément individuel d'un groupe social réduit, expéditionnaires arrivé sur ce globe solidifié et originaire d'un autre dont les caractéristiques physiques sont semblables à celles de la TERRE et dont le graphisme approximatif peut être traduit à partir d'un phonème qui nous est familier, Oumo ("m" prolongé pour la prononciation).

Sa situation relative à la planète TERRE était, le 8 juillet * 1967 à 21h. 18m. T. M. G.de 14,421 années-lumière (distance apparente dans le milieu tridimensionnel habituel).

Nous sommes intégrés au groupe zoologique humain de ce Globe solidifié.

Cette présentation, Monsieur Antonio Ribera, devrait être déconcertante pour votre esprit, car vous n'avez pas reçu d'envoi préliminaire, comme ceux attribués à d'autres frères terrestres d'Espagne, faisant allusion à notre identité.

Nous vous invitons à évaluer tous ces faits, avec impartialité et méthode en fonction de la logique opérationnelle connue sur TERRE. N'oubliez pas que pour accepter une révélation sans doute surprenante, il faut qu'elle soit accompagnée de preuves convaincantes, en évitant les aspects de l'affaire qui peuvent vous induire en erreur par leur éclat et leur coté suggestif.

Naturellement, le seul témoignage énoncé par le canal postal et venant d'humains inconnus, ne doit jamais être adopté comme seul élément valable. Il est donc clair que nous ne désirons pas modifier votre propre jugement bien intégré dans votre esprit, que ce soit en faveur ou en négation de notre identité. Si par conséquent, vous adoptez une attitude hypercritique ou même sceptique à outrance, celle-ci nous paraîtra toujours orthodoxe et intelligente.

Assurément, cela constituera une surprise pour vous que de savoir qu'au mois d'avril 1965, certains de mes frères résidant en Espagne, ont ajouté votre nom à ceux de vos frères Monsieur Buelta et Monsieur Danyans, au sein d'une liste de présumés correspondants destinés à recevoir nos informations concernant notre existence dans le milieu social terrestre.

L'omission de cette intention ne devra pas être attribuée à l'oubli ni à une attitude méprisante ou la peur de possibles réactions d'incrédulité logique.
Mais vous mainteniez certains liens avec un réseau organisé pour l'analyse des "Objets spatiaux sans identification" avec un degré de prestige et de possibilité d'accès aux moyens de diffusion sociale non négligeables, notre critère de relation sociale avec des hommes de la TERRE a été d'établir seulement des liaisons avec des individus sélectionnés appartenant à différents niveaux socioculturels, qui, par leur silence probable, leur réserve mentale équilibrée ou dans d'autres cas, par leur oligo-prestige (Sic! Ndt: "oligoprestigo") intellectuel, ne constituant un risque présumé pour nous.

Vous-même pouvez déduire sans arguments plus spécieux, que notre mission d'étude de ce globe solidifié exige un degré de réserve élevé. Nous croyons que nous maintenons une marge de sécurité étendue, en ne nous faisant pas connaître officiellement, en n'apportant pas de preuves tangibles qui puissent aider les organes techniques gouvernementaux à confirmer notre existence (les documents écrits qui proviennent de nous sont toujours élaborés avec un matériel connu).
Une quelconque indiscrétion de l'un de vos propres frères serait d'autre part facilement rendu stérile.
Ces mesures sévères ne sont en aucun cas un indice de "complot" * à l'échelle internationale, ni une preuve d'une quelconque intention perverse de mes frères.
Ne doutez pas Monsieur Antonio Rivera , qu'une prise de conscience de notre présence réelle parmi vous provoquerait de très graves altérations dont l'illicité morale entre dans nos codes d'éthiques respectifs. Nous vous assurons que nous n'avons pas l'intention d'intervenir dans l'évolution de votre milieu politico-social terrestre et que nous pouvons apporter les preuves de notre conduite aseptique dans le cours de notre coexistence parmi vous

Mais d'autres frères compatriotes ont aussi reçu nos documents. Nous comprenons que dans le cours du temps il était inévitable qu'une filtration de telles références ne parvienne à votre connaissance et à celle de vos frères de la ville de Barcelone. Ce fut le prix d'une tentative semi-frustrée d'intégrer dans Madrid un groupe réduit d'hommes et de femmes terrestres pour étudier (à une micro échelle collective) l'impact que provoquerait une telle information sur des mentalités latines.

Maintenant nous désirons vous adresser une supplique, loin de toute intention occulte de contrainte. Nous invoquons seulement pour cela votre raison et votre sensibilité spirituelle. Et non pas le respect pour des êtres que vous ne connaissez pas et qui pourraient même n'être que des imposteurs. Nous vous invitons à analyser ces situations et leur objectivité.

Si en effet nous sommes des imposteurs, déments, farceurs ou membres d'une organisation militaire, secte ou groupe terrestre (religieux, scientifique ou commercial), un quelconque témoignage de votre part garantissant notre identité s'écroulerait tôt ou tard quand nous serions "démasqués" en discréditant votre renommée.

Si en effet notre témoignage est orthodoxe, fidèle à la réalité objective, une diffusion de l'information à l'échelle macro sociale perturberait gravement l'actuel contexte géopolitique, assez difficile pour les terrestres, et entraînerait des troubles incontrôlables parmi vos frères, en provoquant en ce qui nous concerne, de graves bouleversements car nous serions obligés d'évacuer ce globe solidifié en abandonnant une pacifique mission d'étude.

Une troisième hypothèse, pour que ce jugement ne puisse présenter des éléments tronqués, pourrait être formulée par vous : nos intentions cachent, sous la couverture d'un mouvement pacifique, des plans belliqueux et des idées d'extermination de vos institutions et des habitants de ce Globe terrestre.

Observez que si cela était, nos messages ne s'expliqueraient pas, pas plus que cette lettre. N'importe lequel de vos frères spécialisé en logistique militaire vous conseillerait la réserve la plus absolue comme prémice indispensable pour de telles manœuvres romanesques.

Ces considérations vont-elles dans le sens de notre cordiale supplique ?

Nous ne voyons pas d'objections à ce que vous fassiez des allusions concernant notre existence, nos institutions, notre Culture, Religion, origine... dans vos propres publications ou déclarations au niveau des moyens de communication social ; il en est de même pour l'insertion des fragments de nos écrits ou reproductions de nos graphiques, en respectant toujours la fidélité de la transcription. Au moment d'émettre votre propre jugement sur notre problématique existence et sur la validité de nos témoignages, nous vous prions de ne pas vous efforcer à l'accepter positivement mais de simuler toujours un certain degré modéré de scepticisme et de vous abstenir de ratifier avec des arguments convaincants vos propres transcriptions.

Et n'oubliez pas que l'infiltration de certains faits jusqu'aux organismes officiels peut provoquer de sérieux préjudices pour nous.

Un véritable appui vous sera offert dans le cas peu probable où la diffusion de tels documents provoquerait une effervescence sociale indésirable. Il ne nous serait pas difficile de simuler la nature frauduleuse de ces témoignages, en les discréditant efficacement. Votre renommée en ressortirait intacte.

Recevez, monsieur Antonio Rivera, mon salut respectueux, j'espère que vous recevrez d'autres informations dès que ceux qui constituent notre Hiérarchie nous en donneront l'autorisation.