D490 et D518
T26-21, 22, 23
Tradution: PAZ
Dernière Modification: 24/07/2016
Format vérifié et conforme à l'original (AN)
Titre de la lettre : La fraude du sindon de Turin en 1929
Date : 11/11/1988
Destinataires : Barrenechea
Notes : Il semble y avoir une double référence pour le même courrier dans le catalogue Darnaude (D490 et D518)

D'autre part, la copie de l'original dont nous disposons (et que vous pouvez télécharger en cliquant sur l'icone du scanner) semble provenir de deux originaux différents. En effet, la deuxième page reprends les 6 derniers paragraphes de la première page, indiquant clairement que la première et deuxième page ne proviennent pas de la même lettre. Il nous manque donc la deuxième page de la lettre reçue par le récipendiaire A et la première page reçue par le récipendiaire B. Il est évident qu'il s'agit de deux originaux différents, car les coupure de mots et les paragraphe ne sont pas agencés de la même façon. Cela pourrait expliquer aussi le double classement Darnaude D490 et D518.

Une note du traducteur ou webmater mentionnait un paragraphe non traduit de 8 lignes au tout début de la lettre, dans lequel on trouverait le mot oummain "buuauee Biaeei". Cependand d'après la copie de l'original dont nous disposons, il ne semble pas manquer de paragraphe. Il est possible que cette personne ait eu sous les yeux une autre version de cette lettre.

Le dernier paragraphe est raturé sur la copie de l'orginal dont nous disposons. Il est très probable que ce raturage a été fait par le destinataire de la lettre, et c'est pourquoi nous ne l'avons pas reproduit ici.

Traduction rapide non vérifiée, à l'exception des mots oummains.

Si vous voulez vérifier ou améliorer la traduction, n'hésitez pas à contacter les gestionnaires du site (cliquez sur le scanner pour télécharger la copie de l'original).

UMMOAELEWE
NOMBRE Copies 1
Espagne
Reçue le 11-11-88
heure 10:25

Messieurs vous avez vu avec quelle préoccupation nous avons vu la Fraude perpétrée sur OYAAGAA. Pour sûr vous avez admiré notre indignation et vous vous demandez quelle est la raison de tant de scandale. Nous pouvons vous indiquer que le thème nous préoccupe gravement, tellement que nous avons fait quelque chose d'aussi insolite que nous faire connaître publiquement. Cela est beaucoup plus grave que les violations des droits de l'homme en Argentine, Chili, Indonésie, Allemagne Nazie avec l'extermination massive de Juifs, le meurtre de communistes héroïques par Joseph Staline, le génocide d'Arméniens par la Turquie et la froide extermination des aborigènes de la part des Etats Unis, pour donner quelques exemples, qui ont, vus dans une optique AAGEEEUWWE (intraduisible) un sens anti-évolutif (Nous ne nous référons pas à la souffrance humaine qui est infiniment plus grande).

Vous dites graphiquement que pour un clou on a perdu une bataille. Nous croyons que c'est la façon la plus diaphane de vous signifier jusqu'à quel point l'évolution se paralyse, en la renvoyant à l'époque gelée du moyen-âge. Vous comprendrez, dans le cas où l'on clarifierait l'imposture, que doucement se démonterait le gigantesque mythe de la passion de Jésus, réduisant l'infrastructure du Catholicisme, et son immense puissance et influence qui modulent la structure du système occidental (et avec lui, d'OYAAGAA toute entière). Ses racines sont si profondes qu'elles contaminent des branches marginales aussi différentes que le Protestantisme, les branches de la politique ultra-conservatrice des USA ou les courants éducatifs qui corrompent l'encéphale des enfants, les contrôlant pour toujours.

L'anticléricalisme est un autre fruit issu du catholicisme. C'est une réaction logique aux abus perçus ou manifestes de sa doctrine. C'est le choc anaphylactique ou réaction mortelle aux antigènes sédimentés par les siècles d'assise doctrinale. L'anticlérical oscille entre ses attaques déséquilibrées ou son indifférence devant des faits très dangereux pour le collectif de OYAAGGAA.

De cette façon le catholicisme se renforce face aux attaques sans aucune objectivité ou virulentes de ses ennemis. Les anticléricaux sont les meilleurs amis inconscients et aveugles que possèdent les doctrines pour leur tropisme. (NdT: Le mot espagnol dans l'original est "trofismo", mot qui n'existe pas en espagnol. Interprétation possible : pourrait être un néologisme à partir de "trophein" = "nourrir". Cela signifierait qu'une doctrine se nourrit de, est renforcée par les attaques sectaires de ses adversaires idéologues).

Vous observez la lutte passionnée qui s'est déclarée sur le linceul, entre des cléricaux fanatiques qui désirent rendre patent un pseudo fait à l'encontre de la science officielle et les anticléricaux qui s'emploient passionnément à démontrer que TOUT est faux, ou ceux qui se montrent indifférents devant un événement par lequel se joue le Réseau Social tout entier. Ainsi s'explique que la relation signal-bruit masque la terrible vérité. Et on comprend ainsi que notre dénonciation se perde parmi le bruit de fond de ce vacarme.

Rien ne peut se comparer à l'hydre pourvue de multiples tentacules imaginés par certains anticléricaux, qui, du haut de leur pontificat, ont manipulé les masses au travers de leurs prêtres en soutanes. Ceci est la version la plus distordue du catholicisme et dont l'image ainsi déformée les favorise. A l'occasion, un tel modèle serait un pâle reflet des faits.

La réalité est beaucoup plus profonde et complexe. L'église est formée d'OEMMII parfois héroïques et qui seraient disposés à donner leur vie au service des autres. Si l'on exclut les exceptions abondantes qui existent dans n'importe quel segment social de OYAGAA : Papes, Prélats, Prêtres et Fidèles mènent une vie consacrée à leurs idéaux, sans plus d'anomalies que celles qui existent dans n'importe lequel de vos encéphales. A l'occasion nous avons constaté des conduites sublimes qui ont un impact impressionnant sur le Réseau Social. Tous sont victimes sans le savoir de la WOAUAAYA (intraduisible, ce serait comme une perturbation dans la société due au degré évolutif inévitable).

Pour cela, la conduite accusée ici viole gravement L'EVOLUTION INEVITABLE de l'Histoire.
Nous voyons atterrés que vous vous précipitez inconscients vers une régression, en augmentant l'entropie du système.

- - - - - - - - - - - - - - -

S'il vous plait: veuillez exprimer à votre frère Garrido l'expectation avec laquelle nous ressentons sa peine a un moment si amer pour lui. Et nous sommes affligés devant son malheur. (Note de Manuel: Je crois qu'ils voulaient faire référence du décès d'un proche de Garrido. Voir la D520, lettre de condoléance à Garrido pour le décès d'un de ses fils.)