D26
T7 - 52,53
II-I-96,97
Traduction: AJH
Dernière Modification: 30/08/2015
pas d'original disponible
Titre de la lettre : Ne pas confondre UMMO avec d'autres extraterrestres.
Date : 1966
Destinataires : Sesma
Notes : 1 lettre, 3 pages - format non vérifiable pour cause d'absence d'original.

UMMOAELEWE
FERNANDO SESMA MANZANO
MADRID ESPAGNE.

Monsieur:

Mes frères, actuellement absents, m'avaient longuement informé sur la nature des réunions que vous célébrez périodiquement dans un établissement public de la rue Alcala à Madrid.

J'ai suivi avec intérêt, les commentaires et le dialogue des participants concernant le thème de vos relations avec nous.

Cependant, au vu du déroulement des dernières séances et de l'information qui m'avait été fournie avant ma venue en Espagne, j'ai trouvé une infraction au compromis que vous aviez gentiment souscrit verbalement et selon lequel nos relations seraient suspendues si, au cours de vos exposés sur notre présence, vous mélangez aux nôtres des éléments étrangers.

Il est évident, au vu du contexte de vos interventions, qu'une telle infraction n'est ni délibérée, ni consciemment orientée contre nous. Mais nous avions foi en votre noblesse d'esprit, justifiant notre intransigeance par la perturbation créée chez ces personnes qui par manque d'éléments, fondent et confondent vos versions concernant des expériences qui nous sont étrangères avec celles qui sont en rapport avec les documents que nous vous remettons.

Nous n'avons jamais exigé de vous (ni le supposons possible) que vous adoptiez nos points de vue ni que vous croyez en notre existence. Vous êtes libres de proclamer à la fin de ces sessions et de permutter le sentiment idéologique avec de ceux-mêmes (NdT: avec celui de ceux-même) qui voudraient faire cesser nos contacts. Décision douloureuse pour ceux, qui comme nous, vous professons une véritable affection (ce n'est pas une simple formule de politesse dans le style du protocole terrestre), mais ce serait le fruit de votre propre arbitre.

Vous comprendrez que comme une révélation OFFICIELLE de notre présence sur Terre est possible dans un futur proche, nous devons faire attention à tout ce qui se dit durant cette période de relations cryptohistorique. Si de tels témoignages étaient contaminés par des faits étrangers correspondant à d'autres expériences extraterrestres (dont la réalité nous est étrangère) ce serait malhabile et préjudiciable. Nous ne pouvons accepter un tel dommage alors que nous agissons en toute délicatesse envers vous. Et nous considérons normal de nous défendre. Et nous considérons comme licite n'importe quel moyen de défense.

Mais nous reconnaissons que votre attitude est due à des impulsions psychologiques qui vous empêchent quelques fois d'agir correctement avec nous. Pour preuve de ceci: votre délicieux amour pour les extraterrestres, votre vaillance à donner témoignage en notre faveur et aussi vos compliments réitérés d'une norme dont seules les dernières journées vous ont fait dévier, sans malice de votre part.

C'est pour cela que nous désirons vous donner de nouveau une marge de confiance car indubitablement si vous aviez eu la pleine conscience de votre acte indigne non seulement la rupture aurait été automatique, mais les mesures pour corriger la confusion provoquée par vos paroles auraient été sévères.

Un de mes frères vous appellera au téléphone après la réception de cette lettre. (Vous l'excuserez de ne pas dialoguer avec vous en espagnol, il ne connaît pas cette langue), néanmoins, il enregistrera vos paroles.

Avant son appel vous pouvez opter pour deux solutions :

Le silence indiquant que vous n'acceptez pas nos conditions et que vous rompez définitivement notre contact.

La lecture de cette déclaration qui sera enregistrée phoniquement avec votre permission.


(S26-A)
Je déclare suivre la norme demandée par les expéditionnaires de UMMO sur OYAAGA, selon laquelle au cours de mes déclarations, commentaires, critiques libres pour ou contre leur doctrine ou thèse de leur existence, écrits ou n'importe quelles expressions verbales ou graphiques (conférence, entrevues, articles, monographies et livres), j'essayerai par tous les moyens mentaux en mon pouvoir de supprimer toute référence à de quelconques expériences en relation avec d'autres supposés êtres non terrestres.

NdW : Ecriture en rotation droite : (S26-A-R)
Ecriture en rotation gauche: (S26-A-L)
Le tweet 26 d'OOMO TOA valide la rotation droite et donne une traduction de ce texte : "Il est demandé de lire ce texte à haute voix dans son intégralité." ainsi que sa transcription en phonétique française : "ALABA NA EBOEE O.OUDO OULROA.AIIA"

Si vous lisez à notre frère la déclaration précédente, nous interpréterons ce geste comme une excuse acceptée par avance pour votre infraction aux règles qui régissent nos relations.

Un tel compromis doit s'appliquer quand vous vous adressez à plus de huit personnes (sauf vos familiers) directement ou par courrier. IL NE DOIT JAMAIS SE PASSER MOINS DE DEUX HEURES ENTRE DES VERSIONS RELATIVES A NOUS ET DES ÉLÉMENTS ÉTRANGERS A NOTRE GROUPE.

C'est l'esprit et non la lettre qui doit être mis en application. Ce n'est pas une restriction de votre liberté. C'est notre seule demande en échange de nos documents. Est-ce trop vous demander? Est-ce que l'ingratitude des hommes de la Terre peut aller jusqu'à nier l'adoption d'une attitude de NEUTRALITE? Nous ne vous demandons pas la réalisation d'une activité mais d'une simple attitude passive.

Il est fort possible que vous ne compreniez pas pleinement l'étrange intérêt que nous mettons dans cette affaire. Ceci est dû au fait que vous ignorez les réactions provoquées chez vos auditeurs quand après avoir fait un commentaire sur nous, vous abordez immédiatement un thème que certains esprits humains terrestres sont incapables de tolérer. Le dommage subi par leurs esprits est seulement mesurable par nous en écoutant leurs propres commentaires en aparté.

NOUS VOUS DEMANDONS DE CONSIDERER CE DOCUMENT COMME SÉVÈREMENT CONFIDENTIEL A TOUS LES NIVEAUX.