nprenom
Ecrit le: 30.06.04 17:26

Bien stérile, cette querelle...

Il est clair qu'il ne peut s'agir que d'années-lumière vu que c'est une mesure de distance. L'original en espagnol dont la copie se trouve la http://www.ummo-sciences.org/es/e41_1_O.jpg confirme bien qu'il s'agit d'años-luz, cad d'années lumière. Quant au français lumans (au lieu de lumens qui est l'unité de brillance), il doit s'agir tout simplement d'une abbréviation pas très heureuse (lum-ière ans par exemple) qui a été mal comprise ?

Un point pour Kouropoulos !

Tiens, pour ceux que les coincidences idiotes amuseraient (!), le nuage de poussière qui expliquerait leur erreur initiale se situe précisément à 3.682 parsecs (presque le même chiffre que les 3.68502 AL).

Au passage, on trouve plusieurs autres chiffres pour cette fameuse distance:

14,4371 années-lumière dans la D36

14,436954 années lumière dans la D60 (Mesurée par nous le 4 janvier 1955)

14,42 années-lumière environ dans la D84

14' 421 années lumière dans la D134 (on supposera que le ' est une virgule et les i majuscules des 1) et la D74 (mesurée le 8 juillet 1967)

 
AJH
Ecrit le: 01.07.04 10:00
 
Bonjour

Je résume... Les extraits de Kouropoulos sont de
[URL=http://www.ovni.ch/~kouros/ummo.htm]
http://www.ovni.ch/~kouros/ummo.htm[/URL], et en italique


Ummo, Star Trek incarné
.../...

Or, voici des extraterrestres. D’où viennent-ils? De Wolf 424, l’étoile la plus proche dans certains catalogues stellaires anciens, à 3,685 années-lumière de la Terre (une erreur typographique datant de 1938, venue de l’observatoire de Yerke). Plus proche même qu’Alpha du Centaure : ce sont nos voisins de pallier.

.../...


La distance initialement donnée par les Ummites entre notre Monde et Iumma (Wolf 424), de 3.68502 Années-lumière, était quasiment celle, erronée suite à une communication confuse de l’observatoire de Yerkes en 1938, de certains anciens articles, livres et catalogues terrestres d’astronomie, ce qui en faisait l’étoile la plus proche de la Terre. Quelle probabilité existe-t-il qu’une civilisation intelligente, qui plus est humaine, apparaisse si près de nous et incarne DEPUIS PLUSIEURS MILLIONS D’ANNÉES toutes les coutumes et modes éphémères de l’intelligentsia madrilène des années 1960: blanche, chrétienne et même catholique, socialiste, existentialiste, moderniste (selon des tics présents chez les Ummites et déjà raillés par Jacques Tati)... tandis que sa géographie ressemble étrangement à celle du Monde Chrétien de race blanche qu’elle visite? Et qu’elle ne nous découvre que maintenant? La distance ayant été corrigée à 14.4 Années-lumière, les Ummites rectifièrent le tir, adoptant la nouvelle valeur prétextant que la distance initiale était en fait celle — qui plus est fluctuante! mais néanmoins donnée à cinq décimales — parcourue dans l’Univers jumeau. Plus tard, ils corrigeront encore une décimale ici ou là pour calquer à de nouvelles mesures plus précises ou embrouiller les choses.

Wolf 424, une naine rouge, est trop froide pour que s’y développe une civilisation avancée à son voisinage, surtout là où se trouverait Ummo. D’autant plus qu’elle avait longtemps été supposée double, ce qui sera confirmé à la fin des années soixante, et s’était révélée de masse et de température bien plus faibles que ne l’indiquent les lettres Ummites, ce qui y interdit toute planète porteuse de vie intelligente. (Masse totale du système double: 0.143 Masses solaires en deux naines de 0.067 et 0.076Ms séparées de 2UA, T~2800°K) Les données des lettres Ummites sont manifestement fantaisistes, même en regard des connaissances de l’époque, qu’elles suivent mais n’anticipent jamais. Quelle probabilité que cette distance — variable selon les plissements temporaires du WAAM-WAAM — corresponde exactement à la valeur erronée d’anciens catalogues terrestres? Si les auteurs du canular voulaient qu’il fut plausible, ils auraient utilisé des données qui nous mystifieraient encore. Pour comparaison avec Wolf 424, voir http://ufoweb.free.fr/wolf.htm.

L’analyse des données des lettres dévoile une erreur majeure: la luminosité de IUMMA, trois fois trop faible en considérant sa masse, facteur qui, parmi d’autres concernant UMMO, comme l’absence d’une tectonique des plaques pour recycler le CO2, d’un Jupiter à distance suffisante pour capter les comètes ou d’une Lune pour en stabiliser l’axe de rotation, y rend la vie intelligente impossible. Bref, Wolf 424 n’est pas Iumma et celle-ci, telle que décrite dans les lettres, exclut une civilisation native avancée.


AJH:La première lettre datée qui fait mention de Wolf est la D21, de Mai 1966

"Nous sommes originaires d'une Planète dont l'expression verbale phonétique pourrait s'écrire ainsi : UM-MO (le "U" très fermé et guttural, le M pourrait s'interpréter comme un B ) dont les caractéristiques les plus importantes sont :

ORBITE
Elliptique d'excentricité 0,007833 avec un foyer dans l'étoile que nous appelons IUMMA ou Yumma qui réalise les mêmes fonctions que votre SOLEIL.

DISTANCE DE IUMMA, au SOLEIL.
La distance apparente, c'est-à-dire celle que suivrait un faisceau cohérent d'ondes dans l'espace à trois dimensions était le 4 Janvier 1955 de: 14,437 années-lumière.

La distance réelle (distance droite dans l'espace décadimensionnel) était à cette même date, suivant notre mesure: 3,685 années lumières

La première distance est celle utilisée par les astronomes terrestres pour leurs calculs (en dédaignant les courbures de la lumière quand elle traverse des Champs de forte intensité gravitationnelle), une telle distance est "constante" pour deux corps fixes dans l'espace. La seconde distance est une fonction de temps qui se mesure dans un espace de N. dimensions et qui présente une certaine périodicité. Sa mesure est très importante car elle est en relation avec nos voyages galactiques.
.../...
Malheureusement les erreurs commises par vous en ce qui concerne la mesure des distances, sont dans de nombreux cas supérieures à 15% et on observe en plus des divergences dans les mesures enregistrées dans les différents catalogues d'étoiles terrestres.
De sorte qu'il résulte qu'il est impossible, même par une translation d'axes effectuée avec le plus grand soin, d'identifier une même étoile codifiée par nous avec une autre cataloguée par les astronomes de la Terre. Nous croyons cependant que notre IUMMA peut quand même être cette étoile que vous avez enregistré sous le nom de WOLF 424 car ses coordonnées ressemblent à celles que nous vous avons indiquées."


AJH: Nous pouvons noter que, contrairement à ce que soutient Mr Kouropoulos (évidemment à propos de la D21):
- ils signalent directement les deux distances: 14,437 années-lumière et 3,685 années lumières
- ils ne garantissent pas que Wolf 424 EST Iumma ... juste que les coordonnées sont proches de celles de Wolf

Dans la lettre suivante, un mois plus tard ( D36 de juin 1966), ils précisent:


"Ce dernier point est très important car si un astre est éloigné de nous de moins de 32,57 années-lumière, sa magnitude apparente sera plus grande que sa magnitude absolue. Et c'est le cas de notre IUMMA dont la distance par rapport à vous est de 14, 4371 années-lumière ( distance apparente).
.../...

Donc, comme à une distance de notre système planétaire (calculée à 3,682 parsec, quelques 12 années-lumière), nous avons découvert en direction de notre IUMMA un immense nuage statique de poussière cosmique, il est probable que l'absorption exercée par cette masse réduise encore d'avantage l'éclat que vous observez (c'est-à-dire sa magnitude apparente). C'est pour cette raison que nous vous disions qu'elle serait comprise entre 12 et 13 ( n'oublions pas que le nombre qui exprime la magnitude s'élève graduellement au fur et à mesure que se réduit l'éclat appréciable avec les yeux)."


...Ils ne garantissent donc pas, et pas plus que dans la D21, qu'il s'agit de Wolf...

Pour la D41-1, à propos de laquelle Monsieur Kouropoulos écrit
"La distance initialement donnée par les Ummites entre notre Monde et Iumma (Wolf 424), de 3.68502 Années-lumière,"

Je suis à peu près certain que la D41-1 dont nous disposons n'est pas un original mais une recopie... il peut y avoir une erreur, mais de toute façon:
1 - Nous savons que cette missive est de 1966 mais personne ne connait le mois (avant ou après les D21 et D36 ?)
2 - Il est écrit exactement
" Distance du foyer WOLF 424 au foyer du système solaire le 4 janvier 1955 : 3,68502 années lumières." ... s'agit-il d'une distance apparente (celle que suivrait un faisceau cohérent d'ondes dans l'espace à trois dimensions) ou de ce que les Ummites considèrent comme distance réelle (distance droite dans l'espace décadimensionnel)?

Amities

AJH


--------------------
AJH
nprenom
Ecrit le: 01.07.04 13:29


QUOTE (AJH @ 01.07.04 10:00 )

Dans la lettre suivante, un mois plus tard ( D36 de juin 1966), ils précisent:

"Donc, comme à une distance de notre système planétaire (calculée à 3,682 parsec, quelques 12 années-lumière), nous avons découvert en direction de notre IUMMA un immense nuage statique de poussière cosmique "

AJH


Personne ne trouve bizarre la localisation du nuage ? Il est à 12 AL de leur système, en direction de leur soleil ?! C'est comme si l'on disait: à 12 AL du système solaire, en direction du Soleil ! Au pied de la lettre, ça ne veut strictement rien dire et il y a forcément une erreur. Il faut donc imaginer que c'est soit en direction de notre Soleil (mais alors, comment imaginer un lapsus entre Iumma et Soleil ?), ou alors, qu'ils se réfèrent à NOTRE (nous, Terriens !) système, ce qui parait le plus logique mais en même temps plus "louche" car cela implique à la fois un lapsus entre "notre" et "votre" (ummite et terrien), et que l'observateur de référence soit placé sur Terre (en général, quand on découvre un objet et que l'on veut indiquer sa distance, on place l'origine là où l'on est...).

A noter aussi que dans un cas, le nuage serait à 12 AL de Iumma, et dans l'autre, à 12 AL du Soleil...

Je sais que certains diront que c'est de la mauvaise foi et chercher des poils sur les oeufs, mais j'en connais qui dissertent sur la signification intentionnelle de l'ortographe ummite (à la lettre près ) ou s'extasient sur les mutliples décimales de certaines mesures (invérifiables pour nous) comme preuve de supériorité technologique ! Alors pourquoi, sur ce sujet d'autant plus important qu'il s'agit de clarifier / corriger une information erronée, les ummites font preuve d'aussi peu d'attention dans le choix des mots ? (et je ne parle pas de l'argument de la désinformation qui a bon dos, comme d'habitude)

Cordialement,

Np


Ah, autre chose: on nous fait subitement le distinguo entre une distance réelle (qui n'est pas celle que nous utilisons) et une distance apparente (la nôtre), définies ainsi:

"La distance apparente, c'est-à-dire celle que suivrait un faisceau cohérent d'ondes dans l'espace à trois dimensions était le 4 Janvier 1955 de: 14,437 années-lumière.

La distance réelle (distance droite dans l'espace décadimensionnel) était à cette même date, suivant notre mesure: 3,685 années lumières"

Est-ce que la lumière, faisceau d'ondes voyageant dans l'espace 3D, peut "emprunter" ce raccourci 10D ? Si non, alors mesurer des distances dans cet espace en années-lumière semble plutôt idiot, si oui, comment se fait-il que cette lumière ne soit pas observable (elle "disparaitrait" dans les 7D restantes ?!) ?

Dans tous les cas, s'adressant à des Terriens non seulement incapables de mesurer mais même de supposer l'existence de cet espace 10D, pourquoi utiliser par défaut, sans aucun avertissement, et uniquement dans ce cas précis, la "distance réelle" plutôt que la bonne vieille distance "apparente" à laquelle nous sommes habitués ? C'est comme si, vous adressant à un viking qui vous demande à quelle distance est la Chine (en supposant qu'il la connaisse !), vous lui indiquiez une première distance en mille marins, qu'il s'étonne que ce soit si proche, et que vous lui répondiez ensuite qu'il s'agit de la distance "réelle", cad en passant par le centre de la Terre !
AJH
Ecrit le: 01.07.04 13:44
 
QUOTE (nprenom @ 01.07.04 13:29 )
QUOTE (AJH @ 01.07.04 10:00 )

Dans la lettre suivante, un mois plus tard ( D36 de juin 1966), ils précisent:

"Donc, comme à une distance de notre système planétaire (calculée à 3,682 parsec, quelques 12 années-lumière), nous avons découvert en direction de notre IUMMA un immense nuage statique de poussière cosmique "

AJH


Personne ne trouve bizarre la localisation du nuage ? Il est à 12 AL de leur système, en direction de leur soleil ?!

Bonjour

Le texte espagnol est le suivant:

" Como a una distancia de Nuestro sistema planetario calculada en 3'682 parsec ( unos 12 anos luz) hemos descubierto (en direccion a nuestro IUMMA) una immensa nube estatica de polvo cosmico) es probablo que la absorcion ejercida ...."

La parenthèse fermée (après cosmico) sans ouverture préalable est d'origine et doit être une faute de frappe à la place d'une virgule ....

Amicalement

AJH




--------------------
AJH
Max Delius
Ecrit le: 01.07.04 15:04

D21
DISTANCE DE IUMMA, au SOLEIL.
La distance apparente, c'est-à-dire celle que suivrait un faisceau cohérent d'ondes dans l'espace à trois dimensions était le 4 Janvier 1955 de: 14,437 années-lumière.

La distance réelle (distance droite dans l'espace décadimensionnel) était à cette même date, suivant notre mesure: 3,685 années lumières

D60
DISTANCE DE IUMMA AU SOLEIL. Distance apparente que suivrait un quantum énergétique d'un faisceau cohérent d'ondes dans l'Espace de trois dimensions. Mesurée par nous le 4 janvier 1955 : 14,436954 années lumière.

La distance réelle mesurée dans le cadre tridimensionnel (S60-1) à cette même date durant le plissement: 3,68482 années lumières terrestres.

--------------------------------------------------------------------------------------

Dites-moi si je me trompe mais j'ai l'impression que les choses ont toujours été claires.
La distance proposée selon notre référentiel a toujours été 14.4 anlu. Les 3.68 anlu sont une mesure effectué selon leur référentiel ( espace décadimensionnel, plis iso-dynamique...).
L'affirmation de Kouropoulos selon laquelle les Ummites placent Wolf 424 à 3.68 anlu est donc FAUSSE puisqu'il se place dans la logique de notre référentiel.
Cela hypothèque d'emblée la suite de ses propos.

Philippe Geenen

nprenom
Ecrit le: 01.07.04 15:32

A propos, en révisant les différents articles référant à cette question de la distance, je suis tombé sur cela:

QUOTE
"Distance de Iumma au Soleil - Distance apparente que suivrait un quantum énergétique d'un faisceau cohérent d'ondes dans l'Espace de trois dimensions. Mesurée par nous le 4 janvier 1955 : 14,436954 années lumière.
"La distance réelle Mesurée dans le Cadre tridimensionnel [symbole ummite] à cette même date durant le Plissement [autre symbole ummite] 40 [autre symbole ummite] 45/77/76 : 3,68482 années lumière terrestres" (Ribera 5, p. 103).

http://www.ufocom.org/pages/v_fr/m_articles/Ummo_GBourdais/ummo_GB1.htm

Cette hsitoire de plissement avec des symboles ummites et des chiffres n'apparait pas dans la copie en espagnol de la D41-1 postée sur ummo-sciences.

Ce qui me froisse (!), c'est que cette distance "réelle" serait donc dépendante des plissements de l'espace 10D, ces fameux plissements qui en contractant l'espace (sous réserve que l'on puisse changer de dimensions) leur permettent les voyages interstellaires et qui sont relativement capricieux et difficiles à prévoir avec précision, selon plusieurs lettres. Autrement dit, cette distance "réelle" est variable (fonction des plissements), et n'est valable qu'à une date donnée. D'ailleurs, ils le disent eux-mêmes dans la D21:

QUOTE
La seconde distance est une fonction de temps qui se mesure dans un espace de N. dimensions et qui présente une certaine périodicité


Pas terrible, comme référence...
Max Delius
Ecrit le: 01.07.04 16:07


Je ne vois pas trop où le bât blesse...
Un système de référence euclidien, rigide et un autre, pragmatique, intégrant les fluctuations et autres plis et collant au plus près de la réalité de l'univers ( toujours relative bien sûr). Même si le deuxième système semble induire constamment des variables et ne donne des résultats valables qu'au temps t, il joue un grand rôle dans la planification des déplacements et doit certainement aussi constituer un référentiel dans le temps, historique.
J'y vois une certaine cohérence.
nprenom
Ecrit le: 01.07.04 16:22

Toujours à propos de Wolf 424: les étoiles les plus proches (<10 AL) du couple binaire seraient les suivantes

Star System Spectra & Luminosity Distance (light-years)

Ross 128 M4.1-5 Ve 4.0
EE Leonis M4 Ve 7.2
Lalande 25372 M1.5 Ve 7.2
G 12-30 M5 Ve 7.3
Wolf 359 M5.8 V 7.3
LP 731-58 M6.5 V 7.4
AD Leonis M3 Ve 8.1
LP 378-541 M2 V 8.4
BD+44 2051 AB M1 Ve 9.7
M5.5Ve

http://www.solstation.com/stars/wolf424.htm

Les lettres ummites disent que Iumma possèdent au moins 2 voisines "Pas très loin d'elle (tout est relatif) se situeraient aux moins deux étoiles, plus froide une à 2,07 AL et d'une température de 3210 ° K, et l'autre à 0,62 AL et d'une température de 2575 °K."

http://www.ummo-sciences.org/activ/art/art13.htm

Cela invaliderait donc Wolf 424 comme candidate à Iumma, à condition que la liste ci-dessus soit exhaustive.
nprenom
Ecrit le: 01.07.04 16:40


QUOTE (Max Delius @ 01.07.04 16:07 )
Je ne vois pas trop où le bât blesse...
Un système de référence euclidien, rigide et un autre, pragmatique, intégrant les fluctuations et autres plis et collant au plus près de la réalité de l'univers ( toujours relative bien sûr). Même si le deuxième système semble induire constamment des variables et ne donne des résultats valables qu'au temps t, il joue un grand rôle dans la planification des déplacements et doit certainement aussi constituer un référentiel dans le temps, historique.
J'y vois une certaine cohérence.

Je me suis mal exprimé: la mesure des distances "réelles", à des fins pratiques de navigation interstellaire, est certainement très utile. Par contre, si on leur demande où se trouve leur étoile, la distance "apparente" est plus pratique: elle est constante (pour simplifier), et suffisante pour la localiser. En fait, la distance "réelle" apporte des informations additionnelles non pas sur l'étoile (et sa localisation), mais sur le plissement de l'espace 10D, à une date précise, entre 2 points de l'espace 3D.

Pour faire une analogie, c'est comme sur Terre si l'on dit que Paris est à X km de Moscou: pas besoin de préciser quelle est la distance par la route, par l'avion, par bateau, ou en creusant tout droit (!), Moscou est toujours au même endroit. C'est le chemin qui change, pas l'endroit.

Pour nous autres qui sommes incapables de profiter des plissements de l'espace, de les observer et ne savons même pas si ils existent, utiliser la distance "réelle" non seulement n'apporte rien mais contribue à la confusion.
AJH
Ecrit le: 01.07.04 16:43

QUOTE (nprenom @ 01.07.04 16:22 )

Cela invaliderait donc Wolf 424 comme candidate à Iumma, à condition que la liste ci-dessus soit exhaustive.

Bonjour

Il me semble de toute façon que wolf 424 (étoile double) est invalidé depuis pas mal de temps par les gens de la liste, non ? (ou alors j'ai pas tout suivi) ...

Ce que je "reproche" à Kouropoulos c'est de faire penser dans son article que les ummites se sont "accrochés" à soutenir que Wolf EST Iumma .. alors qu'ils ont dit en fait que Iumma était dans la zone de Wolf et qu'en fonction des données terriennes de 1966 Wolf pouvait être Iumma car il n'avaient pas les possbilités de faire correspondre "leur catalogue" et les notres because ils n'avaient pas sur place (sur Terre) les équipements permettant de lever le doute..

... bon, enfin, moi c'est comme cela que j'ai compris ce qu'ils ont écrit :-)

Amicalement

AJH


--------------------
AJH

 

AJH

Ecrit le: 01.07.04 17:01

QUOTE (nprenom @ 01.07.04 15:32 )
A propos, en révisant les différents articles référant à cette question de la distance, je suis tombé sur cela:

QUOTE
"Distance de Iumma au Soleil - Distance apparente que suivrait un quantum énergétique d'un faisceau cohérent d'ondes dans l'Espace de trois dimensions. Mesurée par nous le 4 janvier 1955 : 14,436954 années lumière.
"La distance réelle Mesurée dans le Cadre tridimensionnel [symbole ummite] à cette même date durant le Plissement [autre symbole ummite] 40 [autre symbole ummite] 45/77/76 : 3,68482 années lumière terrestres" (Ribera 5, p. 103).

http://www.ufocom.org/pages/v_fr/m_articles/Ummo_GBourdais/ummo_GB1.htm

Cette hsitoire de plissement avec des symboles ummites et des chiffres n'apparait pas dans la copie en espagnol de la D41-1 postée sur ummo-sciences.

Bonjour
Of course, ce n'est pas la D41-1, mais la D60, du 27 mai 1967 ... Dans la D60 (un an après les D21, D36 et D41 ) il n'y a plus aucune référence à Wolf ...

Amicalement

AJH

PS: je précise que cette lettre D60 n'est pas du 27 mai 1966, mais du 27 mai 1967 ...


--------------------
AJH
nprenom
Ecrit le: 01.07.04 17:11


Autant pour moi , merci !
nprenom
Ecrit le: 01.07.04 17:17


QUOTE (AJH @ 01.07.04 16:43 )
Il me semble de toute façon que wolf 424 (étoile double) est invalidé depuis pas mal de temps par les gens de la liste, non ? (ou alors j'ai pas tout suivi) ...

AJH

Oui, c'est aussi ma compréhension : il me semblait juste que cet argument là (la proximité d'autres étoiles) n'avait pas été encore soulevé. Ce qui serait intéressant, c'est d'avoir un modèle 3d de ces différentes étoiles pour voir si on en trouve 3 (Iumma et ses 2 voisines) qui pourraient coller. J'ignore si c'est faisable... (tiens, ça me rappelle l'histoire de la fameuse carte de navigation interstallaire redessinée de mémoire, sous hypnose, par l'abducted la plus célèbre, Betty Hill)

[edit] Et vive google ! J'ai rentré "alien abducted stellar map", et voici ce que j'ai trouvé: http://www.yaridanjo.warmkessel.com/yaridanjo/hilalien.html [/edit]
AJH
Ecrit le: 01.07.04 17:22

QUOTE (nprenom @ 01.07.04 17:17 )

Oui, c'est aussi ma compréhension : il me semblait juste que cet argument là (la proximité d'autres étoiles) n'avait pas été encore soulevé.

Voici la "conclusion provisoire" d'Alain Ranguis

" II. 4. Conclusion.
Les méthodes de recherche utilisées ont permis de mettre en évidence l'existence d'un nuage de poussières cosmiques en direction de Wolf 424.
Par contre, elles n'ont pas permis d'apporter une quelconque information quant à sa densité ou sa distance d'éloignement. Par contre, les photos (figures 6a à 6d) issues des données du satellite IRAS, permettent d'avoir un aperçu de sa répartition.
L'existence de ce nuage ou de ces filaments est aussi compatible avec le fait que les Ummites auraient pris connaissance de notre existence grâce à l'interception d'un message radio. Effectivement comme nous l'avons vu dans les chapitres précédents, les poussières laissent passer les rayonnements de grandes longueurs d'ondes ce qui est le cas des ondes radio. Par contre, ils auraient le même problème que nous dans le domaine du visible, notre soleil devrait leur apparaître bien pâle."

Donc question supplémentaire: avais t'on (en 1966) connaissance d'un nuage de poussières dans la direction de wolf ?

Cordialement
AJH



--------------------
AJH
StarTrek
Ecrit le: 01.07.04 20:10


Unregistered









QUOTE (AJH @ 01.07.04 10:00 )
AJH: Nous pouvons noter que, contrairement à ce que soutient Mr Kouropoulos (évidemment à propos de la D21):
- ils signalent directement les deux distances: 14,437 années-lumière et 3,685 années lumières
- ils ne garantissent pas que Wolf 424 EST Iumma ... juste que les coordonnées sont proches de celles de Wolf

Salut,

Est-ce que cela ne pourrait (ou ne devrait) pas être interprété plutôt comme une mesure de précaution stylistique d'un faussaire?

QUOTE
Nous croyons cependant que notre IUMMA peut quand même être cette étoile que vous avez enregistré sous le nom de WOLF 424 car ses coordonnées ressemblent à celles que nous vous avons indiquées."


Encore une fois, laisser des choses dans un certain flou (le "nous croyons cependant...") permet justement de mettre un "nuage de protection" autour d'une afirmation qui pourrait trop facilement falsifié par les développements scientifiques ultérieurs.

C'est finement joué de la part de l'auteur: l'auteur identifie bien la planète comme étant WOLF 424, mais comme il ne veut pas recommettre l'erreur d'Adamski avec ses Vénusiens, il se laisse une marge de "réadaptation" de la planète.

Enfin, perso, je me méfie des argumentations trop "jésuitique" de certains pour contourner le problème...

A plus,
dboumghar
Ecrit le: 03.07.04 23:50


Unregistered









QUOTE (nprenom @ 01.07.04 16:40 )

Pour faire une analogie, c'est comme sur Terre si l'on dit que Paris est à X km de Moscou: pas besoin de préciser quelle est la distance par la route, par l'avion, par bateau, ou en creusant tout droit (!), Moscou est toujours au même endroit. C'est le chemin qui change, pas l'endroit.

Pour nous autres qui sommes incapables de profiter des plissements de l'espace, de les observer et ne savons même pas si ils existent, utiliser la distance "réelle" non seulement n'apporte rien mais contribue à la confusion.

Moscou est a X kilometres par route et certainement moins par avion (s'il suit exactement la loxodromique bien evidemment).

C dc bien d'indiquer les 2 distances rien que pr cette raison.
Et aussi ce serait encore plus dur de comprendre leur arrivee (vaisseaux supraluminiques difficiles a accepter, un faussaire aurait plonge la dessus comme ts les auteurs de SF que Kouropoulos cite).
J'ai lu tous les auteurs cites par kouropoulos, aucun ne ressemble au style ni ne donne autant d'infos que les lettres, le parallele entre les 2 mondes est dur a faire pr le moins.
Par contre donner cette image d'univers moins poetique que la supra-luminicite ou univers mentaux des auteurs cites montre un certain pragmatisme pr ne pas dire du vecu...

J'ai pose dernierement la meme question a 2 personnes differentes; l'une parisienne et l'autre allemande, comment est la plage?
L'allemand avait l'habitude de voyager et le parisien a beaucoup voyage (si si il y a une difference
):
le parisien: "c a une heure d'ici, superbe, des cocotiers, du sable blanc et des nanas, tu m'en diras des nouvelles... "
L'allemand (en anglais): "c a une heure d'ici si tu pars avant 14h00 tel jour. Tu traverses 3 tunnels superbes, entre 500 et 3000metres de long, dt j'ai vraiment aime l'architecture. Et tu descends ss cesse, hey n'oublie pas qu'on est qd meme a 750 metres d'altitude et la plage devine est a...
Avant d'arriver arrete toi aux vendeurs de bananes sur la route, elles sont succulentes et j'en ai vu 5 especes differentes.
La plage est belle s'il n'y avait cette rangee de buildings sur les cotes, beaux certes mais il vaut mieux regarder le large et les filles evidemment comme d'hab, je prefere la biere c plus simple.
Mais c'est qd meme un endroit a voir et les usrfeurs sont vraiment bons, il y a qd meme eu un accident avec un requin la semaine derniere, then watch out your feets when you swim, take care..."

A mon avis l'allemand a ete bien plus informatif que le parisien, non?

Les ummites, si on les croit en tant que tels, sont de grands voyageurs dc ne peuvent s'empecher de donner des details, il en va de leur credibilite (Hum la je fais une transposition terrien-ummite mais bon il faut bien commencer qque part, ).
AJH
Ecrit le: 08.07.04 16:59

Post du 8/07, dans le thread " Raccourcis 10 D", de Philippe GEENEN

"Bon... premiers résultats de ma petite recherche:

J'ai eu un monsieur charmant en ligne à l'ORB ( Observatoire Royal de Belgique), astrophysicien de profession. Il a fait quelques recherches dans ses bases de données et autres catalogues.

Il a retrouvé un article de 1939 qui place Wolf 424 à 15-16 Anlu de notre système solaire. Il y est fait mention de mesures préalables ( avec marge d'erreur beaucoup plus grande) à 3.6-3.8 Anlu.

Un catalogue de 1952 place Wolf 424 à 14.4 Anlu. Cette distance a donc été évaluée entre 1939 et 1952.

En 1966, il était donc établi que Wolf 424 se trouve à 14.4 al.
L'estimation à 3.6-3.8 semble être antérieure à 1939.

Donc:
1) la question de la similitude entre leur "mesure réelle" et la première estimation ( fausse) "terrienne" reste entière.

2) l'allégation de Kouropoulos selon laquelle les auteurs corrigent le tir en fonction de nos mesures est fausse puisque:
1. la distance de 14.4 anlu était établie avant 1966.
2. les auteurs situent dès la première lettre leur étoile à 14.4 anlu


Bien à vous,

Philippe Geenen
Bruxelles. "


--------------------
AJH

Information complémentaire: toutes les pages de ce site sont en COPYRIGHT UMMO-SCIENCES .
La diffusion n'est autorisée qu'avec l'accord du webmestre, et sous réserve d'en indiquer l'origine